Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

mercredi, 19 février 2020 20:17

Juger ...

Écrit par

"Voir le mal, se juger soi-même ou juger autrui, culpabiliser autrui ou ressentir de la culpabilité, ce n'est rien d'autres que de croquer, ici et maintenant, dans le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal." Denis Marquet.

jeudi, 13 février 2020 15:42

Des miettes?

Écrit par

Une Dame païenne rencontre Jésus et lui demande de guérir sa fille malade. Jésus répond: Attends un peu, la mère, laissons d'abord manger les petits juifs parce que nous les juifs ne donnons pas de nourriture aux chiens. La Dame réplique: les petits chiens mangent parfois les miettes qui tombent de la table des enfants. Alors Jésus lui dit; Vas, ta fille est guérie.

Jésus ne donne pas de miettes, il donne la miche de pain toute entière.

mardi, 11 février 2020 15:47

Pensons-y bien.

Écrit par

Karl Barth écrivait: Le chrétien traverse l'existence la Bible d'une main, le journal de l'autre.  D'autres ont traduit: Il faut lire en parallèle une page d'Évangile et une page du journal. Ce que je traduirais aujourd'hui: Lire une page d'Évangile et écouter une heure de télévision. La vie aujourd'hui, c'est l'Évangile qui se réécrit. C'est ce que j'essaie de vivre chaque jour et je souhaite de tout mon coeur que les jeunes et moins jeunes qui se préparent à la vie religieuse ou sacerdotale vivent ce temps de méditaiton et de formation ....  

lundi, 10 février 2020 15:15

Planté près d'un ruisseau.

Écrit par

Le juste est comme un arbre planté près d'un cours d'eau, qui donne du fruit  en la saison et jamais son feuillage ne sèche. Ps 1.  Le chrétien est comme un arbre planté en terre à l'image de la croix du Christ qui indique le ciel et  invite à grandir dans la foi et l'amour. Le chrétien est un être debout en marche.

Durant les saisons sèches, l'été, les arbustes près d'un cours d'eau restent toujours vers alors que les arbres au loin se dèssèchent. L'arbre près du cours d'eau au moyen de ses racines recueille l'humidité dont il a besoin pour produire ses feuilles et les garder vertes. Le chrétien qui descend en lui ceuillir les forces de l'Esprit  déposées en lui peut traverser des périodes de sécheresse et donner du fruit. La prière est ce moment de descente en soi pour découvrir et savourer cette présence de l'Esprit. La nature est un grand maitre spirituel, comme disait un bon vieux maitre: La nature est la chambre nuptial de l'homme et de Dieu.    

samedi, 08 février 2020 14:47

Il se mit à les enseigner

Écrit par

La foule accourt auprès de Jésus pour entendre son enseignement. Le premier mouvement de Jésus est de prendre le temps de "jaser" avec la foule. Sa parole rassemble. Ceci nous fait comprendre que c'est la parole qui rassemble, convertit et met en état de célébrer. Jésus a enseigné trois ans avant de célébrer. Depuis longtemps nous avons mis de côté la Parole de Dieu, celle écrite et celle qui s'écrit encore chaque jour autour de nous et en nous. Nous sommes invités à découvrir l'importance capitale de la parole dans nos vies chrétiennes. Si nous sommes aujourd'hui devant un vide spirituel, ne serait-ce pas là la cause? Les partages de la Parole en petit groupe, les fêtes de la Parole le dimanche en assemblée, une lecture méditée de la Parole des célébrations quotidiennes sont là des moyens d'intégrer la Parole à nos vies. Mais n'oublions jamais que la Parole est d'abord dans notre coeur. Elle n'est pas inscrite sur des tables de pierre mais dans des coeurs de chair, nous dit le prophète. La Parole vient d'abord nous révéler qui nous sommes -êtres humains remplis de l'Esprit même de Dieu- et nous invite à vivre selon  "la musique de notre être." Mais ceci vient poser une grosse question à notre façon d'enseigner et de catéchiser. N'oublions pas que nos églises sont vides et se vident de plus en plus.

mercredi, 05 février 2020 15:26

Isaïe m'invite.

Écrit par

"Si tu fais disparaitre le geste accusateur, la parole malfaisante, si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs des malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi." Is. 58. 9-10. Le prophète nous invite à une pratique évangélisque sur le terrain. Nous aimons pratiquer, je crois qu'il faudrait passer de la pratique à la vie. Aider le pauvre, le malheureux n'est pas seulement pratiquer la charité comme quelque chose d'extérieur qu'il faut faire; c'est davantage, il me semble, vivre plus pleinement mon être de chrétien, c'est grandir dans ce que je suis comme enfant de Dieu. On pratique une pièce de musique mais on vit une qualité ou un service. Ne serait-ce pas un peu ce que nos chrétiens veulent aujourd'hui? Ils ont quitté la pratique sur la pointe des pieds pour la plupart, et je rencontre ces gens dans un vécu communautaire chrétien sur le terrain. Ils sont passés de la pratique à la vie. Je crois qu'ils m'attendent, comme prêtre, avec eux au coeur de la vie pour découvrir Dieu qui est "là au coeur de nos vies." Tu éclaires quand tu es vrai, disait quelqu'un.

jeudi, 30 janvier 2020 15:55

Une culture de la rencontre.

Écrit par

Ce matin encore les nouvelles nous apportent des faits de violence conjugale ou familiale. Chaque jour des femmes, des hommes et des enfants sont victimes de violence dans leur milieu. On dirait que s'est établi une "culture de la violence". M'est avis que nous vivons actuellement les conséquences d'un passé mal digéré. Si nous écoutons des gens violents qui se prennent en main et corrigent le tir, il se dégage ordinairement des traces de violence vécues dans le passé et qui sont restées ouvertes et béantes dans leur vie, un peu comme une bombe à retardement.

Dans son livre "Je crois en l'homme", le Pape François a un chapitre sur la "culture de la rencontre."La culture de la rencontre est la seule chose qui permette à la famille et aux peuples d'aller de l'avant.  Il est essentiel que les catholiques -les prêtres comme les laïcs- partent à la rencontre des gens. Le rôle de l'Église est d'aller vers les autres, de reconnaitre chacun par son nom. C'est le coeur de la mission.

Et le Pape François insiste beaucoup sur le dialogue et il prend comme exemple la renocontre de Joseph et ses frères dans la bible, nous pourrions penser aussi à la rencontre d'Ananie et de Saul où Saul est libéré par celui-là même qu'il voulait enfermer. Établir un dialogue franc et honnête avec nos frères et soeurs en humanité est un chemin sur d'évangélisation. Comme pour Saul, il nous faut accpeter de laisser tomber des écailles de nos yeux pour établir une rencontre véritable et fructueuse avec les autres. Si nous voulons que ce mur de violence s'abaisse, nous devons élever celui de l'amour, de l'accueil, du dialogue, de la miséricorde.

Je vois là, l'occasion d'une redécouverte du sacrement du pardon dans la rencontre individuelle. Ce sacrement est d'abord moment de guérison. Je vis depuis plusieurs années déjà de ces moments de rencontre guérissante dans mon appartement. La célébration communautaire voulait permettre de célébrer le pardon avec l'ensemble des chrétiens et me donner du temps comme prêtre pour des rencontres individuelles qui ne soient pas seulement un rite mais où je prends du temps avec les personnes sur un chemin de guérison. Pour moi, c'est aussi cela établir une culture de la rencontre. Établir une vraie rencontre, c'est travailler sur les causes et non seulement sur les conséquences. ÉTABLIR UNE RÉELLE CULTURE DE LA RENCONTRE.

mercredi, 29 janvier 2020 15:44

Je regarde mon jardin.

Écrit par

La semence jetée en moi est la Parole, le semeur est le Christ, celui qui accueile la Parole et la laisse germer, c'est moi. Je suis responsable de la floraison de  la Parole en moi. La Parole vient me convertir, m'indiquer des façons de vivre en chrétien dans l'amour avec les autres. La parole de notre Dieu vient changer mon regard et ma façon de voir le monde. Ma parole à moi est puissante: elle fait vivre ou détruire; bien plus la puissance de la parole divine en nous. Laissons monter en nous cette Parole du christ inscrite au fond de notre coeur. Elle n'est pas des mots elle n'est pas un écrit, elle est une personne qui me parle. 

lundi, 27 janvier 2020 15:58

Jésus et la laïcité.

Écrit par

Jésus dit: "Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu." Jésus sépare le politique du spirituel, serait-il l'inventeur de la laïcité?  Jésus sépare les deux sphères, celle du temporel et du spirituel. Le Régne de Dieu n'est pas d'ordre politique, il est intérieur à l'être humain. Jésus fait cette affirmation dans un monde où les deux sont liés fortemant. Le règne de Dieu est dans la vie, dans le coeur et non dans l'organisation.

Au début des premières communautés chrétiennes, les deux sphères étaient séparées et les chrétiens vivaient leur religion indépendemment du politique. Au cours des siècles, les deux se sont amalgamés, les Églises se sont organisées sur le modèle politique pour aujourd'hui revenir à leur autonomie.

La laïcité abolit le règne de l'autre en moi. Le règne de Dieu est au coeur de chaque personne et ne vient pas de l'extérieur. La religion est une pédagogie qui me permet d'intégrer ma spiritualité et de la vivre en toute liberté. Je ne peux vivre le règne de Dieu en moi qu'à la condition que personne d'autre ne règne en moi. Les maitres spirituels, les pasteurs sont des accompagnateurs pour m'aider à vivre pleinement le règne du Seigneur en moi et non m'imposer une ou des formes de façon de faire. C'est la découverte que l'Évangile m'invite à faire ce matin et vient donner un sens profond et merveilleux à mon engagement presbytéral.

Inspiré de: Osez espérer tout, de Denis Marquet. 

samedi, 25 janvier 2020 16:19

La Parole qui invite.

Écrit par

"Jésus marche sur le bord d el amer de Galilée et voit Simon et André et leur dit: "Venez à ma suite." Laissant leur filet, ils  le suivirent.

Jésus passe sur le bor de mon lac et m'invite à le suivre. Il passe dans ma vie à travers les personnes que je rencontre, les événements qui tissent mon quotidien et m'invite à le suivre. J'ai besoin de ton coeur pour manifester mon amour, j'ai besoin de tes mains pour servir le pauvre et le maltraité de la société, j'ai besoin de tes oreilles  pour écouter la personne en détresse, j'ai besoin de ta bouche pour dire une parole de réconfort à la personne découragée.

Voila comme Jésus m'invite à vivre ma vocation baptismale dans une mission au coeur de la vie. Il m'invite à être un adorateur en esprit et en vérité.

Page 10 sur 31