reflexion2

Homélies, réflexions et spiritualité

Textes de réflexion

jeudi, 13 janvier 2022 15:45

Si tu veux... Mc 1, 40-45.

Écrit par

Un lépreux vient dire à Jésus: Si tu veux, tu peux me guérir. Et Jésus a voulu. Mais quel message nous donne-t-il?

Jésus manifeste sa capacité d'accueil, d'écoute et d'amour. Il reflète  le sentiment du Père et nous enseigne comme réagir autour d e nous à l'égard des gens en difficulté. Nous trouvons facile de donner quelques sous à quelqu'un que de l'aider et répondre vraiment à son besoin.

Un lépreux est quelqu'un considéré comme contagieux et que l'on met à l'écart dans la vie de la communauté. Nous avons souvent une expression: "On les soigne au bout de la fourche."  Jésus va le remettre à sa place dans la communauté: retourne chez vous, redevient membre à part entière de ta communauté. Tu n'est plus un exclus.

L'homme prend la route et proclame le bienfait dont il l'objet. Il devient témoin de l'amour du christ pour le monde. Jésus ne fait pas de miracle pour montrer sa puissance, il donne des signes, il nous indique comment vivre ensemble. Pour le Christ, il n'y a pas d'exclus. Il est venu rétablir l'alliance du peuple avec Dieu et il nous indique une façon de vivre cette alliance dans la communion et l'amour. 

 

mardi, 11 janvier 2022 19:32

Sors de cet homme. Mc 1, 21-28.

Écrit par

dans la synagogue, Jésus rencontre un homme envahi par un mauvais esprit, c'est probablement un esprit borné, étroit qui l'empêche de reconnaitre la nouveauté du message de Jésus. Alors Jésus expulse cet mauvais esprit. Nous avons souvent à notre tour des mauvais esprits qui nous hantent. Les nouvelles idées des jeunes, des scientifiques, des esprits progressistes nous heurtent dans nos sécurités et rendent nos relaitions humaines plus difficiles. Jésus reprend son rôle d'être de communion pour chasser les mauvais esprits, convertir et refaire les relation humaines réussies. C'est à l'École du Christ et de son Évangile que nous pourrons chasser nos mauvais esprits pour, dans un moment de conversion, accueillir l'esprit du Christ.

samedi, 08 janvier 2022 17:28

Le baptême de Jésus

Écrit par

Luc nous présente le baptême de Jésus par notre ami Jean le Baptiste. Suivons le texte de près.

D'abord, Jésus se fait baptiser dans le Jourdain et non dans la sacristie du temple. Il se fait batiser à l'intérieur du peuple qui vient lui-même au baptême. Son baptême est un baptême de mission et non un seulement un rite personnel. Jésus veut donner un sens précis au baptême qui n'est pas celui de Jean.

Un autre point important est l'apparition de la colombe. Ici elle symbolise l'Esprit Saint. Mais souvenons-nous de Noé qui envoya une colombe après le déluge et découvrit que la terre était prête pour l'alliance. Il sortit de l'arche, le Seigneur fit alliance avec lui et donna l'arc-en-ciel comme signe d'alliance. Au baptême de Jésus la colombe descend, la terre est prête pour la nouvelle alliance et le signe de l'alliance est le Chist lui-même. 

Notons aussi que du ciel un voix se fait entendre: Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui je mets toute ma joie; d'autres traduisent par "tout mon amour." C'est d'une part la théophanie, la révélation du Fils de Dieu et d'autre part la révélation de sa mission. Toute sa vie sera de faire connaitre le Père et d'en révéler le projet d'amour avec le monde. 

JJe veux noter enfin que la Trinité est révélé: Le Père qui parle, le Fils est baptié, l'Esprit est présent sous forme d'une colombe.

Voila ce qui s'est passé aussi à notre baptême. Notre baptême est une mission de révéler la présence du Christ ressuscité et son projet d'amour avec le monde. De même que toute la vie du Christ fut de révéler Dieu le Père, notre vie comme enfant de Dieu est de faire connaitre ce Dieu qui nous aime comme un Père. Nous devons méditer cette réalité.

mardi, 04 janvier 2022 18:20

Le baptême.

Écrit par

Dimanche prochain la liturgie nous fait rencontrer et méditer notre baptême. J'ai toujours été mal pris avec mon bsptême. On me l'avait donné le lendemain de ma naissance et j'en entendais pas parlé souvent sinon pour dire qu'une famille faisait baptiser un enfant. Les péparations que nous faiions dans les paroisses étaient assez rudimentaires et se résumaient la plupart du temps à expliquer la célébration. J'ai découvert un peu mieux le baptême depuis quelques années dans les recherches que j'ai effctuées personnellement. D'ailleurs je vous recommande le magnifique chapitre de Rita Gagné, osu dans son livre sur Mathieu: Le temps de Dieu, sur l'Évangile de Mathieu. 

Il faut bien reconnaitre que le baptême est réduit à la célébration comme tous les sacrements d'ailleurs. On parlait beaucoup d'effacer la tache originelle ce qui conduisait au baptême dès la naissance par peur des limbes. On baptisait pour devenir enfant de Dieu en enlevant la tache originelle. Si nous reférons au baptême de Jésus, nous sommes pabtisés non pour devenir enfant de Dieu, mais parce que nous sommes enfant de Dieu. Le baptême nous fait reconnaitre et célébrer ce que nous sommes et nous donne la force de le mieux vivre. Quand nous baptisons un enfant résonne toujours cette phrase: L'enfant  que vous baptisé est mon enfant bien-aimé en lui je mets tout mon amour. Le baptême n'ajoute rien à ce que je suis, mais il ajoute à mon agir. Conscient de ma réalité d'enfant de Dieu, je peux mieux la vivre et le baptême me donne la force d'en témpigner. Le baptême de Jésus est une mission d'être témoin de ce que je suis: un être fait à l'image et ressemblance de Dieu. Je dois et peux agir selon ce que je suis. Le baptême st une vie, une vie de baptisée que j'ai célébrée à une date précise dans le passé. On dit souvent j'ai été baptisé telle date, je crois que le plus juste est de dire: Je suis enfant de Dieu et j'ai célébré cette réalité dans mon baptême telle date. Nous y rviendrons. Bonne journée.  

dimanche, 02 janvier 2022 15:27

les amis à la crèche.

Écrit par

Ce matin, nous célébrons la visite des Mages, des sages à la crèche de Jésus. Ils sont venus offrir leurs cadeaux à l'enfant Jésus. D'abord ces gens venus de partout sont un signe que le Seigneur est venu pour tous les êtres humains, de toute race, pays et culture. Hier, c'était les bergers aujourd'hui ce sont des savants. tous sont admis auprèsdu Christ, personne n'est exclus.

Un deuxième message est qu'ils sont venus inspirés par une lumière spéciale venant du coeur. L'étoile est le symbole de cette lumière de la foi qui nous inspire et nous stimule. Nous venons à Jésus sous la lumière de l'Esprit qui nous éclaire et nous inspire. La lumière est la parole de Dieu inscrite en nos coeurs et éclaire notre route dans les diverses circonstances de notre vie. Cette parole est d'abord en nous et monte du dedans de nous.

Un autre message que ces messieurs ont donné c'est qu'ils avaient, ce qu'ils croyaient juste selon leur condition. Les bergers n'avaient que leur coeur à donner, comme les bergers ils ont donné ce qu'ils possédaient. Ils nous invitent aussi à donner de ce que nous sommes et de ce que nous avons à des plus mal en point que nous. 

Les mages sont venus guidés par la tête; ce sont des savants. Ils font une rencontre au niveau du coeur et repartent par un autre chemin. C'est à dire qu'ils ne sont pas repartis de la même façon, avec la même conviction. Je dirais qu'ils sont repartis davantage au niveau du coeur que de l'intelligence. Quand nous faisons une vraie rencontre avec le Seigneur nous prenons un autre chemin.

Hier j'écoutais le témoignage d'un jeune homme qui a l'adolescence avait tout balancé le plan religieux et soudain assis dans une église en silance a fait une expérience du Christ qui l'a fait repartir par un autre chemin et aujourd'hui est devenu témoin du Ressuscité. C'est à cela que nos sommes invités.  

 

samedi, 01 janvier 2022 16:09

1er janvier 2022.

Écrit par

C'est le jour de l'An, la famille entière au pied de la croix s'est réunie, chantions-nous autrefois. Oui, une autre année s'inscrit à notre palmares. Que sera-t-elle cette année? Elle sera ce que nous la ferons à travers les aléas de la vie. Ce que je souhaite aujourd'hui est que nous apprenions à devenir ensemble le plus humain possible. Plus nous devenons humain au sens plein du terme, plus nous devenons divin, plus nous devenons près de Dieu en nous. Éclairé par l'Évangile et soutenu par le présence de l'Esprit Saint nous sommes sur la route de la plénitude de la vie. Je vous souhaite à toutes et tous d'être heureux la où la vie vous a plantés, Heureux d'être capable d'aimer, de partager, de donner, de semer de la joie et du bonhuer. Je vous souhaite une bonne santé du coeur, de l'esprit et du corps et que la bénédiction du Seigneur descende sur vous; cette bénédiction qui rend féconde notre vie à tous les points de vue. Bonne Année. 

  

mercredi, 29 décembre 2021 15:23

Devant la crèche.

Écrit par

De nos jours, avec les collections de crèches qui deviennent des oeuvres d'achetecture, le message de la crèche de Jésus est un peu obnubilé. On fabrique les crèches trop souvent à l'image que l'on s'est fabriquée de Jésus. Un Jésus solennel, un roi, un Jésus lointain qui nous regarde de haut, un Dieu majestueux. Alors faut se faire des crèches qui lui conviennent. L'enfant de la rue, de la DPJ trouve bien loin de lui la bauté de nos crèches et peut être Jésus aussi. Nous aimons mieux le Jésus roi que l'enfant de la crèche. J'ai une belle petite crèche artitisque, mon oeil l'aime bien mais mon coeur est mal à l'aise.

Les mages dimanche demanderont: Où est le roi des Juifs. Les gens de la Bible reflète notre mentalité. Seul Jésus parlera de Pasteur, seul Jésus parlera de berger. Nous nous parlerons de roi ou de souverain. Il y a une fête des rois et non pas des bergers, des pasteurs. Je suis le Bon Pasteur, je vous connais par votre nom. Même  notre credo ne parle pas du pasteur. À l'approche de la nouvelle année, je souhaite que nous décrouvrions le PASTEUR qui marche avec nous sur la même route de la vie. Le pasteur qui a gravé mon nom sur la paume de ses mains. Laissons-nous imprégner par le Jésus de l'Évangile, le Jésus des béatitudes, Le Jésus abaissé auprès de la femme accusée d'adultère, etc. C'est le souhait que je porte pour chacun et chacune de vous. Bonne Journée. 

 

lundi, 27 décembre 2021 15:38

Se laisser inspirer.

Écrit par

aujourd'hui la liturgie met sou snos yeux Jean le disciples bien-aimé de Jésus. Quand on place devant nos yeux des gens comme lui, ce n»'»est pas pour le simiter, nous ne le pouvons pas. C'est simplement pour nous inspirer. Si à leur époque, dans un contexte précis, ils ont développé un spiritualité à leur mesure, c'est pour aider nous aussi à développer notre propre spiritualité dans notre contexte de vie. C'est en contemplant ces vies de disciples que nous aprenons à développer notre propre approche du Seigneur dans notre milieu de vie.

Notre meilleure école est la vie, les personnes qui nous entourent sont de bons professeurs qui nous apprennent la vie parce que nous sommes toujours une exemple pour les autres et les autres le sont pour nous. Nous sommes parfois un exemple à imiter et d'autres fois un exemple à éviter. Laissons-nous inspirer par ces hommes et ces femmes placés sous nos yeux pour devenir des contemplatifs; contemplatifs de la Paole de Dieu  et contemplatifs du monde comme dit le Pape François. 

 

jeudi, 23 décembre 2021 15:29

Jean est son nom. Luc 1, 57-66.

Écrit par

à la naissance de Jean, dès que Zacharie eut écrit ce mot: "Jean est son nom," il recouvra la parole. La question qui nous est posée aujourd'hui: Quel mot devrions écrire pour que nous cessions d'être muet devant les générations montantes pour faire connaitre Jésus Christ. La parole de l'Église institution n'est plus souvent écoutée, notre message ne passe plus. Comme Zacharie nous sommes un peu muet. Comment aujourd'hui dir ele message de l'Évangile pour qu'il soit entendu et vécu. Souvent il est vécu par mouvement intérieur sans être conu comme tel. le voeu de Noël que j'aimerais faire, serait que nous puissions ensemble trouver les mots pour faire découvrir le Ressuscité au coeur du quotidien.

Le diocèse de Québec vient d'annoncer la fermeture des églises pour la période des Fêtes. C'est une sage décision dans les circonstances. Ce vide devra nous permettre de retrouver une parole, une façon de célébrer en famille pour ne pas faire nécessairement un vide dans nos façons de célébrer les Fêtes. Ce serait merveilleux si chaque famille s'inventait un moment de réflexion, de prière, de communion à leur taille sans suivre le rite habituel des célébrations. Soyons créatifs, ne jouons pas à Zacharie. Bon Noël à vous tous et toutes. 

 

jeudi, 23 décembre 2021 15:29

Jean est son nom. Luc 1, 57-66.

Écrit par

à la naissance de Jean, dès que Zacharie eut écrit ce mot: "Jean est son nom," il recouvra la parole. La question qui nous est posée aujourd'hui: Quel mot devrions écrire pour que nous cessions d'être muet devant les générations montantes pour faire connaitre Jésus Christ. La parole de l'Église institution n'est plus souvent écoutée, notre message ne passe plus. Comme Zacharie nous sommes un peu muet. Comment aujourd'hui dir ele message de l'Évangile pour qu'il soit entendu et vécu. Souvent il est vécu par mouvement intérieur sans être conu comme tel. le voeu de Noël que j'aimerais faire, serait que nous puissions ensemble trouver les mots pour faire découvrir le Ressuscité au coeur du quotidien.

Le diocèse de Québec vient d'annoncer la fermeture des églises pour la période des Fêtes. C'est une sage décision dans les circonstances. Ce vide devra nous permettre de retrouver une parole, une façon de célébrer en famille pour ne pas faire nécessairement un vide dans nos façons de célébrer les Fêtes. Ce serait merveilleux si chaque famille s'inventait un moment de réflexion, de prière, de communion à leur taille sans suivre le rite habituel des célébrations. Soyons créatifs, ne jouons pas à Zacharie. Bon Noël à vous tous et toutes. 

 

Page 9 sur 81