reflexion2

Homélies, réflexions et spiritualité

Textes de réflexion

mercredi, 03 août 2022 14:33

Prends pitié de moi. Mth 15, 21-28.

Écrit par

La rencontre de Jésus avec la cananéenne est d'un beauté remarquable. C'est une femme obstinée. En Marc, Jésus avait montré la foi de la veuve qui déposait tout son avoir au temple. Jésus ici montra sa pitié pour les veuves. Pitié signifie aussi prendre soin, secourir. Les disciples dirent à Jésus: Renvoie-la, elle est annante avec ses cris, ell nous dérange."  Quelle belle mentalité!

Jésus a une phrase qui met à l'épreuve la foi de cette femme: "On enlève pas le pain aux enfants pour le donner au chiens." Les païen étaient considérés comme des chiens par les juifs religieux. Et la cananéenne a cette réponse remarquable: "Les petits chiens peuvent manger les miettes qui tombent de la table du maitre." Quelle marque de foi. Cette femme fera entrer Jésus dans sa mission à l'égard des païens. Une étrangère païenne de surcroit fera poser par Jésus un geste de bontéà l'égard d'un patit chien selon les juifs. 

Cela nous conduit devant de grosses question. D'abord la foi de cette femme qui résiste à tant d'humiliation de la part des disciples puis de Jésus; quelle exemple elle nous donne. Puis cette femme vient nous questionner sur la place de la femme dans la société et l'Église. Nous devons méditer profondément cette rencontre comme bien d'autres de Jésus Christ vec les femmes de son temps. La qualité de sa foi doit aussi nous inspirer. bonne journée. 

vendredi, 29 juillet 2022 15:56

Il est venu.

Écrit par

Le Pape François est venu à la demande des peuples autochtones faire un pèlerinage de réconciliation. C'était beau de voir le  Pape en petite voiture parmi les grosses limousines de chez nous. il a donné le ton d'abord par sa présence de pasteur au coeur d'une Église blessée. Cette visite à mis sur les écrans du monde entier le visage d'une Église brisée par son passé que beaucoup ignoraient en dehors du pays.  J'ai noté avec étonnement l'indifférence de bon nombre de chrétiens devant cet événement.

L'histoire des peuples amérindiens est blessée, mais l'histoire du Québec aussi. Pour moi, c'est tout le peuple chrétien du canada qui est blessée par ces atrocités passées. Les communautés religieuses ont été pour plusieurs personnes utilisées et victimes du pouvoir tant religieux que civil.  Aujourd'hui et demain demande plus que de pieux discours liturgiques.  Je crois que c'est tout un peuple chrétien qui devrait se lever pour condamner ces gestes abominables et prendre la route avec les autochtones pour guérir les blessures si cela est encore possible.  

Pendant que le pape parait aux autochtones et que ceux-ci pleuraient leurs blessures, nous, nous voulions voir le Pape. Les chrétiens d'ici voulaient voir  le Pape et non participer à la misssion qu'il s'était donnée.  J'ai encore eu l'impression que l'Église du Québec, c'était les Évêques. Je n'ai pas senti nulle part que l'Église était une communauté et qu'il y avait eut un concile proposant une théologie de l'Église plus vraie. Je suis l'Église du Christ au Canada et je suis aussi blessé par ces actes innacceptables posés hier par l'Église dont je suis,  j'ai honte aussi et le problème est baucoup plus large que les pensionnats et s'étend à des enfants blancs et des femmes en bon nombre. Nous n'avons pas fini de comprendre et de réaliser l'ampleur de cette question., et des turpitudes  causées par le pouvoir. François a posé une pierre, maintenant il nous appartient de poser la nôtre. 

 

lundi, 25 juillet 2022 15:57

Jacques.

Écrit par

Aujourd'hui, 25 juillet fête de Saint Jacques. Je suis toujour sun peu mal à l'aise de voirpasser sous silence la fête de ce bon monsieur enseveli sous la fête de Sainte Anne. Jacques étai tun apôtre qui fut décapité à Rome parait-il en 43. J'ai trouvé différente définition du prénom de Jacques; on dit par exemple, "le tordu qui se laisse convertir" et ailleurs on dit: "Celui qui protège." Saint Jacques a écrit une belle petite lettre.  Il écrit:

Que nul, s'il est éprouvé ne dise:  C'est Dieu qui m'éprouve. Dieu n'éprouve personne. Nous entendons souvent dire: Pourquoi Dieu m'envoie ce malheur? Quand quelque chose nous arrive dont on ne peut contrôler, nous recherchons quelqu'un de plus fort pour l'accuser. Dieu est trop souvent le bouc émissaire de nos difficultés. C'est qu'on rétrécit le visage de Dieu à celui de l'être humain. Les différents événements de notrevie, bons ou difficiles, sont des moments où la force divine qui nous habite nous aide à tirer des leçons de vie qui nous font grandir. La vie me fait vivre des deuil, des rejets, des souffrances et Dieu qui m'habite m'aide à sortir plus fort de ces événements.

Jacques nous a laissé un beau message qu'il faut .lire 

samedi, 23 juillet 2022 14:57

L'ivraie.

Écrit par

,En lisant cette parabole du bon grain et de l'ivraie en Mth 13, 24, je me disais que notre mentalité n'avait pas beaucoup changé depuis 2000 ans d'Évangile. J'entends encore souvent dire de quelqu'un qui sacre: "Moi, si j'étais Dieu je lui ferais sécher la langue." Ou encore d'un voleur: Moi, "je lui couperais la main." Et devant les nouvelles on ne voit que l'ivraie, nous oublions facilement le bon grain qui se manifeste beaucoup.  Il n'y a que de mauvaises nouvelles à la télé.

Si nous mettions l'accent sur le bon grain qui sort de partout pour l'entretenir et lui donner ce dont il a besoin pour avancer? On chiâle parce que les gens ne viennent plus à la messe, ou que les jeunes ne croient plus; est-ce avec ce négativisme que nous allons changer la situation? Nous sommes encore à l'Ancien Testament. Il serait peut être temps de se convertir au Nouveau Testament. Pourquoi être toujours négatif? N'y a-t-il pas dans notre société et dans notre Église un paquet de moutons qui baissent la tête et suivent sans rien dire?

Dans nos sociétés modernes, nous sommes invités à être des témoins, des chrétiens debout devant l'injustice, l'intimidation, le rejets des droits et  libertés pour la défense de la diginité de l'être humain. Il faut voir aujourd'hui sur le terran du quotidien, toutes les personnes qui travaillent à notre santé, d'autres ouvrent des maisons pour soutenir les jeunes en difficulté, d'autres se démènent dans les banques alimentaires, etc. C'est du bon frain qui poussent chez nous. N'avons-nous pas trop restreint la vie chrétienne à la pratique sacramentelle et perdu de vue le bon grain qui pousse. Comme dit un bon Évêque: Sortons de notre nombril ecclésial et je termine avec le Pape: Allons sentir le mouton. Le temps est venu, je crois, de passer au Nouveau Testament. 

lundi, 18 juillet 2022 14:42

Un signe s.v.p. Mth 12, 38.

Écrit par

Nous voulons voir un signe venant de toi,  dit-oon à Jésus.

Nous voulons un signe comme preuve que tu es vraiment le Messie, dit-on encore aujourd'hui au Seigneur. J'entends souvent des gens dire de quelqu'un: Je n''ai pas besoin de pruve, je sais que ce qu'il dit est vrai.  Si des êtres humains peuvent avoir une parole aussi certaine combien plus le Seigneur Jésus. Souvent le Seigneur répond à notre prière, mais nous le voyons pas parce que ce n'est pas la réponse que nous attendons.

La réponse à ma prière est simplement ma foi que tu es là Seigneur et que tu es présent à ma vie aujourd'hui. la fidélité de ton amour envers moi me suffit. Parce que cet amour me donnera le meilleur pour moi. Merci,

vendredi, 15 juillet 2022 14:44

Permis ou défendu?

Écrit par

Voila que tes disicples font ce qui n'est pas permis le jour du Sabbat. Mth. 12, 2. Les disicples de Jésus nous montrent ce matin la vision des gens de l'Ancien Testament. L'accent était placé sur le permis et le défendu. Avons-nous bien chahgé?

Jésus est venu nous rappeler à l'ordre. Pour Jésus Christ l'important est ce qui a du sens ou non. Est-il plus important de cueillir des épis pour manger que de crever de faim. Le sabbat n'est pas une loi qui brime la vie des gens. Le sabbat devenu notre dimanche est un jour pour réfléchir à la vie, trouver que "cela est bon", approfondir notre relation avec Dieu et les autres. Enfin trouver et donner du sens à notre quotidien.  Si des lois viennent brimer la liberté, je crois que nous nous écartons du plan de Dieu. Nous avons grandit dans une vision où le respect de la loi passait trop souvent avant le sens de notre vie.

Nos sociétés modernes nous invitent à dépasser le système de lois pour retrouver le sens de notre quotidien. Les jeunes et moins jeunes qui on déserté la pratique sacramentelle sont là qui attendent  qu'avec eux nous retrevions le sens du quotidien au-delà des lois et des théories auxquels ils ne croient plus. J'écoute souvent à la télé des jeunes qui vivent au niveau du sens de la vie  et nous attendent au détour de la route. Saurons-nous nous arrêter pour les écouter?

 

mardi, 12 juillet 2022 17:06

Regarde-toi dans le miroir, Mth 11,20-24,

Écrit par

Dans ce passage de l'Évangile, Jésus fustige les villes qui ont bénéficié de ses miracles sans se convertir à sa doctine. Elles ont écouté d'une oreille distraite ne gardanst ue ce qu'elles voulaient entendre, j'imagnine. Ces villes ne recevaient pas ce qu'elles attendaient. Comme bien des personnes à l'époque, elle se snt trompées de Messie. Est-ce si différent aujourd'hui? Si j'écoute ce qui se dit autour de moi tant par de bons vieux pratiquants que par cuex et celles qui ont quitté, je crois qu el'Évangile est un illustre inconnu.

La grande surprise de ma vie de prêtre fut de prendre conscience l'ignorance de la parole de Dieu dans notre peuple québécois et je suis inclus. J'ai suivit des sessions et des cours en Bible pour réaliser que ce n'était que de la science et non au coeur de la vie. la plupart des chrétiens pour ne pas dire la grande majorité des chrétiens sont ignorants de la parole de Dieu. Souvent la lecture de la Bible est faite d'une façon littérale, ce que nous reprochons souvent aux autres.

La Bible n'est pas un livre historique mais un message habillé. La bible ne dit pas comment l'être humain est arrivé sur  terre, mais pourquoi il est là. la Bible ne dit pas le comment du monde, mais le pourquoi.  L'important n'est pas que Jésus soit né à  Betlhéem ou à Nazareth, mais pourquoi il est né.  L'Évangile ne nous dit pas le miracle de la guérison d'un lépreux, mais pourquoi Jésus l'aurait fait. Ouvrir la bible c'est écouter quelqu'un nous parler aujourd'hui. Dimanche prochain Jésus s'invite chez Marthe et Marie. Qu,est-ce qu'Il vient dire aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui? Il sera intéressant de s.asseoir au pied de Jésus avec Marie pour l'écouter. Bonne écoute.

 

vendredi, 08 juillet 2022 14:16

Écoutons Osée.

Écrit par

Le prophète Osée reviens ce matin nous dire de petits mots doux à l'oreille. Je te guérirai de ton infidélité, je t'aimerai d'un amour gratuit. Je serai pour toi comme la rosée, tu étendra tes racines comme les arbres du Liban. Ta parure sera coomme celle de l'olivier, ton parfum comme celui de la forêt du Liban. C'est bon de réécrire le texte pour nous aujourd'hui. C'est à nous que le prophète parle aujourd'hui.

Le Seigneur est venu nous guérir de nos péchés et faire de nous des témoins de son amour  gratuit. Le prophète Osée comme bien d'autres ont voulu nous faire passer d'un Dieu colérique et punitif à un Dieu de tendresse, amoureux des siens. Nous devons passer du temps de faire des sacrifices pour mériter, à la situation ou tout nous est donné et nous invite à l'action de grâce. Nous avons à apprendre à devenir des êtres d'action de grâce pour la vie et les dons reçus au cours de cette vie.  

 

lundi, 04 juillet 2022 14:46

Je te fiancerai.

Écrit par

Cematin, le Seigneur viens nous dire par la bouche du prophète Osée: Je ferai de toi mon épouse dans la justice et le roit, dans la fidélit et la tendresse, je ferai de toi mon épouse dans la loyauté et tu connaitras le Seigneur. Os. 8, 22. Voila ce que le Seigneur dit à son peuple à l'époque d'Osée et qu'il vient dire à chacune et chacun de nous aujourd'hui. La relation que le Seigneur veut vivre avec nous est celle de l'épouse avec son époux et vice versa. C'est une relation d'alliance. Le Seigneur n'a pas besoin de "maison pour femme victime de violence conjugale." Il est un bon époux.

Ceci vient questionner ma relation avec le Christ. Est-elle celle d'une épouse avec son époux? Ai-je établit avec le Seigneur une relation d'amour profonde qui se traduit par une relation de confiance? Ai-je necore peur de Jésus Christ à cause de l'enfer et d'être damné? Le Seigneur vient nous dire son amour, sa tendresse, sa joie d'être avec nous, sa façon de nous de vvire à l'intérieur de nous. Alors notre vie doit être une vie d'action de grâce, de reconnaissance d'être accompagné d'un si grand amoureux. La faiblesse humaine (qu'on appelle péché) est un chemin de croissance sur lequel Jésus Christ  marche avec nous pour nous aider à nous rapprocher de lui en nous rapprochant des autres. Je suis sur la route de l'amour avec Jésus Christ vers un plus grand amour.

 

vendredi, 01 juillet 2022 14:16

Viens.

Écrit par

Jésus passe et vois un bon monsieur collecteur d'impôt à son bureau. Il lui dit: Suis-moi. L'homme s eleva et le suivit. Suivre le Christ, c'est se mettre à son école, se laisser façonner par sa présence et son enseignement et adopter la mission qu'il nous confie. Ma conviction est que nous n'avons rien compris au message de Jésus Christ et nous avons bâtit notre propre message.

Au coeur de l'univers, L'homme fut placé pour prendre soin de ce trésor. Soyez fécond, lit-on au début de la Genèse; de cette fécondité du coeur pour aimer la nature et ses richesses, de l'intelligence pour la faire grandir, la développer et la faire fructifier, fécondité du corps pour la peupler et la rendre encore plus belle et vivante.

La place de l'être humain était de vivre en harmonie les uns avec les autres s'enrichissant mutuellement des valeurs, des dons, des qualités des voisins au lieu de prendre ces différences pour des dangers, il fallait en voir une richesse à vivre. Les êtres humains étaient toutes et tous frères et soeurs engagés dans la même oeuvre. Nous nous sommes fait des masques pour nous protéger.

Cette mission fut brisée par la faiblesse humaine,  l'incompréhension et l'ambition humaine. Et Jésus est venu rappeler aux êtres humains leur place dans la création. Nous n'avons rien compris du message de Jésus et nous filons vers un cul-de-sac.

En 2022, Jésus pase encore sur mon chemi et me dit: Viens, suis-moi. Mets tes pas dans les miens, écoute ma voix qui monte du fond de ton coeur et prends la route de la conversion. Je t'ai donné une Eucharistie à vivre au quotidien ta relation de communion avec tes frères et soeurs avant de célébrer et tu en as fait un rite. Je t'ai donné un Esprit pour te permettre de mieux vivre ta mission dans l'Esprit du Père, et tu en as fait un rite. Je t'ai donné un baptême pour mieux vivre ta réalité d'enfant de Dieu rempli de divin, et tu en as fait un rite.

Nous avons un long temps de conversion à vivre. Viens suis-moi, nous dit Jésus. Aujourd'hui devant une forme de présence religieuse qui s'effrite et disparait doucement, l'heure est venue de prendre la route avec le Christ pour se laisser convertir. Jésus nous enseigne une façon d'être et non d'abord une façon de faire. Avec le Christ, passons des commandements aux béatitudes. Les commendements sont d'Abord une façon de faire et les béatitudes une façon d'être ensemble. Nous y reviendrons. Bonne journée.

 

Page 4 sur 81