homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mardi, 15 septembre 2020 14:40

La justice divine. Mth 20, 1-16.

Jésus nous présente la parabole des ouvriers embauchés à la vigne. Une parabole est un message habillé comme un oignon; enlevons les feuilles pour en trouver le contenu. Suivons le texte pas à pas.

Le maitre embauche les premiers ouvriers et convient d'un prix pou la journée. Notons que le maitre embauche et conclue d'un salaire. C'et l'iamge du propriétaire qui engage des ouvriers. Il les envoya. C'est sans doute l'image que les gens avaient de Dieu dès les début,  quelqu'un qui ordonne et qui récompense. 

Aux deuxième lot d'ouvriers le maitre envoie et promet de donner ce qui est jsute. Nous passons à un autre registre de relation. Ce n'est plus un maitre qui engage, mais quelqu'un qui donne ce qui est juste. Il n'y a pas de montant d'indiqué. Il donne. Notons que le maitre leur dit: Allez à ma vigne et je vous donnerai ce qui est juste.

Avec les ouvrers de la dernière heure, il engage un dialogue avec et leur dit: Allez à ma vigne, vous aussi. Notons qu'ici il n'est plus question de salaire ou de don. Le maitre envoie. A la dernière heure, les gens ont fait l'expérience du Seigneur et n'ont plus besoin de savoir combien ils auront, ils savent que le Seigneur donne largement. Les gens sont près des prophètes comme Osée, leur expérience est plus profonde.

Après la résurrection, Jésus dira toujours: Allez et faites des disciples. Alors que durant sa vie publique, il dira: Venez. Jésus envoie à la vigne du Père. Nous sommes tous de par notre baptême des envoyés travailler à la construction du royaume du Père. Nous sommes des éveilleurs de missionnaires, des metteurs en route. Le royaume de Dieu est en nous et quand nous en avons fait une expérience vraie, nous sommes envoyés par l'Esprit du Seigneur vivre cette expérience avec les autres autour de nous. La vigne où les ouvriers sont envoyés est déjà en marche, il s'agit simplement de faire grandir ce qui existe. Ils ne vont pas planté la vigne, ils vont prendre soin de la vigne déjà là. Nous sommes envoyés prendre soin de la vigne déjà plantée dans le coeur des hommes et des femmes de chez nous. Nous sommes peut être envoyés passer d'un Dieu qui engage et paie, paser d'un Dieu qui punit et récompense  à un Dieu qui donne sans compter et qui fait grandir la vie. Nous sommes la vigne du Seigneur. Elle est inscrite au fond de notre coeur. De par notre baptême nous avons reçu les charismes et les dons nécessaires pour faire vivre et grandir cette vigne. Elle est le fruit d'une expérience de vie et non de notions apprises par coeur. Dieu n'est pas un comptable qui récompense avec un blelle étoile dans notre cahier comme au temps de l'école, ou punit si notre devoir est mal fait. Dieu n'est pas un maitre comptable mais un Maitre de gratuité, de don et d'amour.  

À L'ouvrier qui s'indigne de l'injustice du maitre, celui-ci dira: Mon ami. C'est à moi, à vous amis lecteurs et lectrices que le Maitre s.adresse: Mon ami. N'as-tu pas fait l'expérience de la gratuité de Dieu dans ta vie pour comprendre la grandeur de mon geste. Es-tu encore au Dieu qui punit ou récompense? Tu n'es pas encore au Dieu qui donne gratuitement et avec abondance. Le Dieu qui chante avec Nicoles ciccone: "Je t'aime tout court." Je ne paie pas ce que tu fais, mais je donne parce que tu es là et que tu es mon enfant bien-aimé. Mon ami, apprends à être bon comme moi, à être généreux comme moi et VA le faire connaitre dans le monde qui t'entoure. Allez dire au monde entier la merveille de la gratuité et de la bonté du Seigneur.  Et nous virons plus entièrement la parole de Jésus: Faites ceci en mémoire de moi.

 

Plus dans cette catégorie : « Faut-il pardonner? Mth 18, 21-35.