Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

jeudi, 05 décembre 2019 18:26

Que dire sur Dieu?

Écrit par

"Dieu n'aime pas que l'on parle officiellement de lui: Il préfère qu'on le suggère, qu'on l'évoque, qu'on l'éveille dasns les choses et les êtres où il se cache, sous le pommier où il dort. Moine François Cassingena.

 

dimanche, 01 décembre 2019 22:52

Je crois ...

Écrit par

J'ai suggéré à un groupe de composer un petit credo pour une célébration vécue ensemble. voici la merveilleuse trouvaille de l'Esprit.

Je crois en toi le Divin. Toi qui a pris corps de la vierge Marie.

Ta mère et la mère de tous les croyants. Elle est un  modèle pour toutes les mères.

Je crois en toi, Jésus, qui crut et a défendu l'égalité des femmes, Toi qui es tout puissant, toi, qui est l'esprit au plus profond de mon être, Toi qui est source devie dans tout ce je vis de bon et de moins bon.

Merci à toi la vie de me faire connaitre ce qu'il y a de plus grand.

Je crois en toi, Père, parce que tu n'es qu'AMOUR.

vendredi, 29 novembre 2019 15:13

On se refroidit par en dedans?

Écrit par

En Luc 24, 37-40, nous lisons: Au temps de Noé, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme ou mari jusqu'au jour où on entra dans l'arche."  J'ai le goût de parodier ce texte: Dans l'époque de chrétienté, on vivait en masse la pratique sacramentelle, on buvait les sermons, on restait en couple jusqu'au jour où la révolution du Québec changea complètement notre vie. Ce menu de la Parole, de l'Eucharistie et de la prière était plein de vitamine et capable de nous mener loin. Et pourtant, un jour cette vie s'est arrêtée et avons de la difficulté à retrouver une vitesse de croisière. Se pourrait=il que cette saine nourriture aurait parcourru tout notre système digestif chrétien sans nourrir notre foi et notre vie quotidienne? Se pourrait-il que comme le frigo, nous nous serions refroidit par en dedans?

En méditant ce texte, je me revoyais un jour où j'avais suivit une session sur l'homélie. Un des animateurs, Henri Bergeron de Radio Canada, nous avait dit: Moi, j'ai 15 minutes de nouvelles a donné et je les repasse plusieurs fois pour bien les assimiler et donner une nouvelle; vous, vous avez la Parole de Dieu et vous ne la lisez même pas avant de célébrer. Est-ce qu'il exagérait? si peu. C'est à ce moment que j'ai pris mieux conscience combien j'étais mal préparé pour annoncer et faire découvrir la parole de Dieu. Je m'y suis attelé depuis, mais la  digestion de la Parole est parfois lente et difficile quand les bases ne sont pas solides. Nous avons besoin comme les disciples d'Emmaüs de retrouver un long compagnonnage avec la Parole de Dieu au quotidien. Nous avons besoin d'une parole-sécateur pour couper les vieilles branches de nos pratiques et retrouver le dynamisme du message évangélique.

 

jeudi, 28 novembre 2019 18:05

La communauté chrétienne.

Écrit par

La communauté chrétienne est d'abord symbolique, elle est un espace décléricalisé, laïc,  où la  priorité est donnée au xtémoignages et non aux pratiques.

La communauté chrétienne est aussi prophétique, elle est l'atelier d'une parole différente de la langue de bois truffée de préjugés, à commencer par les siens propres.

La cvommunauté chrétienne est laboratoire du royaume,  elle est une combinaison de contraste voyants créant un paysage de joie et de méditation.

La communauté chrétienne est eschatologique, elle est un laboratoire d'avenir, elle donne de l'espérance. Elle est invitation à rêver à un renouveau.

La foi chrétienne n'est pas seulement un message, elle est d'abord une histoire de guérison dont le laboratoire est la communauté chrétienne témoin du royaume.

Notre défi aujourd'hui est de bâtir  cette communauté. Tiré de "Dieu derrière la porte."

 

vendredi, 22 novembre 2019 14:06

Prière.

Écrit par

Ce matin, une prière d'action de grâce monte en moi inspirée de Monsieur Épictète.

En ouvrant mes tentures, je te rends grâce, Seigneur, pour avoir inventé les yeux qui me permettent d'admirer ton oeuvre, de reconnaitre la grandeur de ton amour et de ta présence dans cette belle nature qui nous entoure.

Je rends grâce aussi de d'avoir inventé les papilles gustatives qui me permettent de savourer les bons aliments qui me révèlent aussi ta bonté et ton souci pour nous.

Je te rends grâce d'avoir inventé le cerveau qui me permet de te connaitre, de te rencontrer et aide mon coeur à t'aimer.

Je te rends grâce d'avoir inventé mon estomac et mon ventre magnifique usine de transformation qui peut faire rougir de jalousie tous nos bons savants de la terre.

Je te rends grâce de m'accompagner dans mes faux pas pour m'apprendre à me redresser pour me réaliser au mieux comme ton enfant bien-aimé.

Et ma prière d'action de grâce continuera aujourd'hui ...

jeudi, 21 novembre 2019 16:05

Liberté intérieure.

Écrit par

Sur le chemin de la liberté, la mort est est la fête la plus solennelle." Bonhoeffer. En lisant cette affirmation, je pensais à Jésus sur la croix qui peut dire: "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." Jésus nous apprend cette grande liberté intérieure qui lui permet d'accepter la mort dans la fidélité à son être et à sa mission. Je pensais à Jésus le jeudi saint qui ne veut pas jouer le rôle de Belle-mère, qui donne sa mission aux siens et disparait. Ils  leur fait assez confiance pour accepter leur liberté et il est assez libre lui-même pour les accompagner dans leur mission.

Dans la société comme dans l'Église, différents courants s'affrontent. Il y a une part de vérité dans les uns comme dans les autres. la liberté intérieure suppose cette capacité de les accueillir et de les écouter sans être brisé dans ses convictions et sans vouloir les faire taire. Nul n'est blessé que par lui-même, disait J. Chrysostome, tou tdépend du pouvoir que je donne à l'autre. Bon sujet de méditation.

mercredi, 20 novembre 2019 14:48

Pensée spirituelle

Écrit par

Ne demande rien à la vie, accueille avec action de grâce ce qu'elle te donne et utilise-le au mieux. Dalaï Lama.

 

vendredi, 15 novembre 2019 15:31

La nature parle.

Écrit par

Victor Hugo écrivait: "C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas." C'est la cri du Livre de la Sagesse, chap. 13, "Plongés au milieu de ses oeuvres, ils poursuivent leurs recherches et se laisse prendre aux apparences: ce qui s'offre à leurs yeux est si beau."  Je lisais une recherhce faite pas un théologien d'une part et un philosophe non chrétien d'autre part. Les deux arrivent à la même conclusion, le théologien le nomme Dieu et l'autre ne sait pas. La nature est le lieu privilégié pour découvrir cette puissance infinie qui habite la vie ou qui est Vie. C'est là que j'ai fait l'expérience du Divin en moi. J'écoute la rivière qui me révèle la source divine qui m'habite, et chose étonnante, l'eau des rivières souvent a un goût différent à cause des terres où elle coule. Par suite de la variété des êtres humains la façon de révéler le Seigneur sera différente; ce qui fait la beauté de la vie.   La nature est une magnifique école de vie, ce serait malheureux de ne pas l'écouter.

 

mercredi, 13 novembre 2019 16:00

Où sont les neufs autres?

Écrit par

Luc (17, 11-19) nous rapporte la guérison de dix lépreux dont un seul revient rendre grâce. Jésus se demande: "Où sont les neufs autres?"Les neufs autres sont restés au niveau du respect de la loi qui demande d'aller voir les prêtres pour reconnaitre la guérison. Un seul et de plus un étranger est revenu dire MERCI. Où sont les neufs autres? C'est la question que se posent tous les catéchètes au lendemain de la célébration soit de la communion ou de la confirmation: Où sont-ils? Nous ne les revoyons plus. C'est normal à mes yeux.

Celui qui revient est celui qui a fait une expérience de Jésus et qui est libre devant les lois et les traditions. Il est passé du mode communication au mode communion. Les autres sont restés au niveau des obligations et des lois à respecter. La relation au Seigneur ne consiste pas au respect de normes, structures, obligaitons, mais d'une relation de communion avec le Seigneur. L'important n'est pas de faire un parcours catéchétique pour être confirmé parce que je veux être parrain ou marraine. Les jeunes ne reviennent plus parce que nous les préparaons à la confirmation et quand c'est fait, pourquoi reviendraient-ils? L'important est de vivre une expérience de communion avec Quelqu'un qui me donne le goût de continuer. L'Évangile vient me demander: toi, fais-tu partie des neuf ou bien si tu accompagnes le samaritain? Où es-tu, Jos ce matin?

 

jeudi, 07 novembre 2019 15:46

La pastorale de la "moppe".

Écrit par

Une femme a dix pièces d'argent, elle en perd une, elle balaye la maison jusqu'à ce qu'elle la retrouve et ensuite fait la fête avec ses voisins. Luc 15, 8-11. Le Seigneur, ce matin, m'invite à développer la pastorale du grand ménage pour en arriver à faire la fête. Dans ma vie personnelle, il m'arrive souvent de perdre des valeurs ou des relations, de poser des gestes qui ne me font pas grandir. Alors le Seigneur me dit: balaie ta maison, guérit tes blessures, refais les liens brisés et ensuite fais la fête. La pointe de ces paraboles dans Luc est la "joie des retrouvailles."

Il en est ainsi dans notre église. Nous avons perdu bien des trésors au cours des siècles. Aujourd'hui des chrétiens sont partis, ils reviennent parfois pour demander des services. Le Seigneur nous dit de balayer notre porte pour leur faire un bon accueil, créer des liens, réajuster notre façon de voir et faire la fête ensemble comme Église. Ne sommes-nous pas davantage enclins à poser des conditions, des façons de faire qui rebutent bien des retours de sorte que les gens refont des rites à l'extérieur pour mieux répondre à leurs besoins. Nous sommes invités à la pastorale du grand ménage pour retrouver l'Évangile. Il devrait y avoir beaucoup de joie dans nos églises quand un chrétien éloigné vient nous demander un servie. N'avons-nous pas perdu le sens de la fête pour le remplacer par des normes et des directives? Avons-nous perdu des chrétiens, ou n'avons-nous pas perdu  l'Église tout simplement? Laissons-nous questionner par l'Évangile.

Page 1 sur 20