Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

lundi, 09 octobre 2017 21:46

Leçon de main.

Écrit par

Dernièrement, voulant trancher une carotte, je fis un mauvais geste et me blessé à  l'index droit. -Comme je suis gaucher, je tiens le couteau de la main gauche. Vous allez sans doute penser en vous même,non seulement il est gaucher, mais en plus il est gauche.- alors ma main gauche a vitement lâché le couteau pour se porter au soin de ma main droite. Avec douceur et amour, elle l'a soigné le mieux possible. En réfléchissant a cet événement, je me dis: ma main gauche vient de me donner une leçon. Pourquoi ne serais-je pas moi aussi la main gauche de la personne blessée près de moi, de celle quii souffre dans son corps comme dans son coeur, de celle qui attend un sourire pour retrouver goût à  la vie. Merci à ma main gauche.

vendredi, 06 octobre 2017 16:56

Pensée.

Écrit par

J'ai dit à l'amandier: Frère, parle-moi de Dieu. Et l'amandier a fleuri. Nikos Kazantzakis.

mercredi, 20 septembre 2017 14:40

Merci Paul.

Écrit par

"Bien-aimé, je t'écris avec l'espoir d'aller te voir bientôt. Mais au cas où je tarderais, je veux que tu saches comment il faut se comporter dans la maison de Dieu, c'est-à-dire la communauté chrétienne." 1 Thim 3, 14. Nous attachons beaucoup d'importance sur notre comportement dans l'église, mais pensons-nous autant à notre comportement, au repsect dans "la maison de Dieu." Le premier temple de Dieu, le premier tabernacle du Christ, c'est le coeur et la vie des chrétiens. J'avais fait monter un jeune qui faisait de l'auto-stop et il avait discuté franchement disant les choses comme il le pensait. Il découvre que je suis prêtre, alors je lui dis: est-ce qu'il y a des choses que tu as dites et que tu n'aurais pas dites si tu avais su avant que j'étais prêtre. Il me répond: Ce que je ne dirais pas devant un prêtre, je ne le dirai pas plus devant des laïques. Il ne connaissais sans doute pas la maison de Dieu, mais il m'a fait réfléchir. Savons-nous respecter la "Maison du Bon Dieu?" Nous mettons beaucoup d'énergie et d'argent pour réparer la maison de pierre, que faisons-nous de la maison de Dieu?

 

lundi, 18 septembre 2017 14:14

Je ne suis pas digne ....

Écrit par

 

"Je ne suis pas digne que tu entres chez moi" dira le centurion au Seigneur. (Lc 7, 1-10). Nous reprenons cette expression au moment de la communion à chaque Eucharistie. Cette expression me psoe des questions aujourd'hui. Sommes-nous dignes de communier, que le Seigneur entre chez nous? Ne sommes-nous pas enfants de Dieu  dès notre conception? Ne sommes-nous pas renplis de l'Esprit Saint dès avant notre naissance? Ne sommes-nus pas des tabernacles vivants? Dieu ne nous habite-t-il pas depuis toujours? Je ne vais pas chercher un Dieu en dehors de moi pour qu'il m'habite, je vais recevoir ce que je suis comme nous dit Saint Augustin.  A l'Eucharistie, je vais célébrer ce que je vis et communier sacramentellement et en communauté à ce Dieu qui m'habite. Ne devrais-je pas être en action de grace? Ne devrais-je pas avoir une parole d'action de grâce et de reconnaissance. Nous sommes un peuple de sauvés, de ressuscités; pourquoi restons-nous toujours écrasés au lieu d'être debout et en marche. Moi, j'ai le goût de changer ce texte et je le fais à l'occasion. Il me semble que nous devrions avoir une religion plus joyeuse, avoir un air de sauvé. N'arrêtons pas de réfléchir.

jeudi, 14 septembre 2017 15:02

Une belle pensée.

Écrit par

"Que le vie soit un poême, un poême d'amour." Georges Hamel dans le chant: Au sommet des montanges.

jeudi, 14 septembre 2017 14:02

Une petite pensée matinale.

Écrit par

Hier soir, à une émission de télé, les animateurs disccutaient de politique et l'un d'eux dit de M. Trudeau qu'il était le seul à avoir du plaisir à faire de la politique. Je réfléchissais à cette affirmation et je me disais qu'il serait sans doute intéressnat que nous les chrétiens ayons du plaisir à être croyants, à célébrer ensemble. Je me disais aussi, est-ce que nous n'avons pas favoriser l'individualisme et même le "nombrilisme" dans nos célébrations? À l'Eucharistie, nous venons faire communauté et chacun est assis  dans son coin en silence, en rangée de carottes dans leur banc, on admire le dos des gens en avant de nous. La célébration devient un moment de prière personnelle.  Quand ferons-nous communauté?

lundi, 11 septembre 2017 14:43

Un moment extraordinaire.

Écrit par

Un beau moment chrétien s'est vécu à Québec dimanche soir pour aider Petite Vallée à se relever après l'incendie du centre artistique. On me dira mintenant  que l'Évangile n'est pas au coeur de notre monde. Personne n'a nommé Jésus Christ, personne n'a parlé de religion, personne n'a fait de prière; mais tous ont dit l'Amour, l'entraide, le suport mutuel, tous ont dit Jésus Christ. Les gestes souvent parlent plus que les paroles. Il y avait beaucoup de monde à messe.

Nous avons fêté des centenaires de nos paroisses avec une messe et quelques vieillards. Pourquoi n'avons-nous pas ce goût de fêter la vie, de fêter en famille? Qu'il est difficile de sortir de nos ornières pieuses d'hier pour rejoindre notre monde d'aujourd'hui. D'aucuns me diront peut être que je suis contre la messe. Peu me chaut, j'aimerais qu'on mettre l'Eucharistie là où elle doit être et retrouver le sens de la fête chrétienne et communautaire. Le spectacle de dimanche soir nous invite à y regarder de plus près.

 

dimanche, 03 septembre 2017 12:32

Pensée.

Écrit par

Si vous ne pouvez pas voler, alors courez;

Si vous ne pouvez pas courir, alors marcher;

Si vou sne pouvez pas marcher, alors rampez;

Mais quoique vous fassiez, vous devez continuez d'avancer. Martin Luther King.

mardi, 29 août 2017 14:30

Où sont nos prophètes?

Écrit par

Jérémie, ce matin, (1, 17-19) est envoyé comme prophète pour annoncer aux grands de son monde -princes et prêtres- que le Seigneur demande une conversion. Jérémie devra affronter une opposition féroce mais le Seigneur l'assure de sa présence et qu'il réussira. Dans notre monde, dans notre Église, aujourd'hui encore les prophètes se font rosser et museler. Nos églises sont vides, seuls quelques vieillards osent encore s'y présenter. Est-ce que nos prophètes se sentant impuissants et pas écoutés ont préférés partir? Ont-ils oubliés que le Seigneur les acompagnait? Quoiqu'il en soit, nous avons besoin de prophètes et de pasteurs, d'hommes et de femmes capables de bouleverser notre monde au nom de l'Évangile. Des gens qui peuvent reprendre le spaume 70: Ma bouche annonce chaque jour tes actes de justice et d'amour. Merci.

 

mardi, 15 août 2017 19:28

A ne pas oublier.

Écrit par

N'oubliez jamais que:

Dans les moments d'obscurité, l'Amour voit ....

Dans les moments de silence, l'Amour entend.

Dans les moments de chagrin, L'Amour console..

 

Page 1 sur 8