homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mercredi, 14 août 2019 14:34

Fête de l'Assomption de Marie.

Marie, femme du tournant missionnaire, dirait notre Pape François. "Marie se mit en route et se rendit avec empressement (...) Elle entra dans la maison de Zacharie   et salua Élisabeth." Lc 1, 39-52. Voila le modèle que l'Évangile nous met sous les yeux aujourd'hui. Elle ne se pose pas de questions, elle part. Elle a quelque chose ou plutôt quelqu'un à donner. Élisabeth l'accueille pour partager sa joie d'être mère, Jean accueille Jésus pour le préparer à sa mission. Alors, ce matin, je me pose la question: "Moi qu'est-ce que j'ai à donner?" Nous nous posons beaucoup de questions sur le tournant missionnaire, sur le besoin d'évagélisation et nous formons de beaux projets. Comment dire, quoi faire, les gens ne sont plus là, ils n'écoutent plus. Peut être pourrions-nous poser la question autrement: Q'est-ce que j'ai à donner? De quoi  les gens ont-ils besoin? Marie ne se pose pas de questions, elle n'a pas de système à faire durer, elle y va avec son coeur. Marie avait quelqu'un à donner. Sa salutaton à Élisabeth est un chant d'action de grâce. Je suis émerveillée, transformée de ce que le Seigneur vient de faire pour moi. Elle chante la merveille de Celui…
Jésus vient tout juste d'inviter les siens à rester l'oeil ouvert pour accueillir le royaume quand il passera. Aujourd'hui il va plus loin en donnant la raison de sa venue sur la terre. "Je suis venu allumer un feu et comme je voudrais que ce feu soit déjà allumé." C'est à nous qu'il a confié d'allumer ce feu. Le jeudi saint au soir, il nous a confié cette mission. L'été, sur le rivage de la Gaspésie, beaucoup de gens se rassemblent autour d'un feu de joie. Que se passe-t-il? Dès que le feu s'élève, des villageois se rassemblent autour de ce feu dans la joie; on chante, on danse, on crée des liens et la joie trotte tard dans la nuit sur le rivage. Le feu rassemble, réchauffe et crée la joie. Le feu est le symbole de cette présence du Seigneur au coeur de nos vies: Une présence qui rassemble, réchauffe le coeur à la chaleur de l'amour et de la joie. Il nous met en état de communion. Le feu aussi brûle. Il va brûler des divisions en créant des liens d'amitié, il brûle des sentiments de haine ou de vengeance en créant des liens d'entraide et de…
mercredi, 07 août 2019 13:34

Restez éveillés. Lc 12, 32-48.

Tenez-vous prêts, c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le fils de l'homme viendra."   Quand j'étais jeune, on nous faisais peur avec cette affirmation de l'Évangile, c'était l'heure de la mort et fallait se tenir prêt. Jésus ne fait pas d'annnce publicitaire pour annoncer son passage en nous.   Il vient discrètement, sur la pointe des pieds. Il veut être reconnu et accepté librement et non par obligation. Il s'agit de ne pas se laisser endormir  par l'attrait des biens immédiats.  Je renontrais dernièrement un jeune homme impliqué dans son milieu et nous devisions de la vie de l'Église aujourd'hui. Je lui disais les difficultés actuels avec le vide de la pratique religieuse, les églises qui doivent fermées, l'abandon des célébrations à l'églsie, je disais l'Église se meurt. Il me regarde et me dit: "Pas du tout, elle est en train de naitre."   Et il me raconte tout ce qui se vit dans son milieu: les services aux familles en difficultés, la présence aux personnes âgées, l'accueil des femmes victimes de violence etc. Hier me dit-il, c'était le clergé qui animait les quelques services existant, aujourd'hui c'est l'Église qui le fait. Notre Église est en train de…
vendredi, 26 juillet 2019 14:06

Ma richesse, dimanche 4 août. Lc 12, 13-21.

Chaque jour, la télévision nous apporte la ,nouvelle du décès d'un millionnaire qui s'en va au cimetière sans son coffret d'agent. Il apporte avec lui ce qu'il a doné, et laisse aux autres ce qu'il a engrangé. Lors de notre décès, nous partons avec ce que nous avons donné. C'est le message de l'Évangile de ce dimanche 4 août. La prmière richesse est celle du coeur: la richesse de l'amour, du don, de l'accueil, de la miséricordfe. La plus grande richesse est celle qui crée des liens, de la communion, de la fraternité. Cette richesse est éternelle. Il y a une richesse nécessaire au bon maintien de la vie qui assure une certaine sécurité mais elle est au service de la vie. La plus grande richesse de notre vie est la présence du Fils bien-aimé du Père. La présence du Christ ressscité en nous. C'est la grande richesse du croyant. Cette richesse est inépuisable et plus nous la partageons, plus elle se multiplie. Quand nous savons patager, faire des heureux, mettre de la joie dans les yeux des enfants plus notre richesse intérieure grandit. Nous sommes à la fois des êtres matériels qui avons besoin de biens pour assurer notre…
mardi, 23 juillet 2019 12:34

La prière. Lc 11, 1-13.

Un jour, des religieux venaient dénoncer à leur supérieur le comportement scandaleux de l'un des leurs.  Ce dernier parlait très souvent- trop souvent- à une belle femme qui parait-il était de mauvaise vie. Le supérieur soucieux de ce religieux en perdition le convoqua et lui expliqua ce qui lui avait été rapporté. Père, répondit sereinement l'intéressé, n'est-il pas mieux de parler à un belle créature de Dieu en pensant à Lui, que de le prier en pensant sans cesse à une belle femme? Cette légende est proche de notre réalité en ce sens que nous pouvons facilement nous distraire dans la prière. Dans l'Évangile de ce dimanche, les disciples voyant prier Jésus lui deamnde de leur enseigner à prier."Seigneur appredns-nous à prier." C'est la demande que nous pourrions exprimer au Seigneur. Alors Jésus leur dit simplement: Quand vous priez, parlez à votre Père. Les évangélistes ont réuni des propos de Jésus pour en faire une belle prière. Mais l'important pour nous n'est pas nécessairement de répéter ces mots que de s'adresser à notre Père. La prière est un temps de communion avec le Seigneur présent en nous. Notre vie est prière. Nicolas ciccone chante: "Je t'aime tout court", Je n'ai…
"Elle a choisi la meilleure part." Qu'est-ce à dire? Nous avons longtemps réduit cette phrase à la vocation religieuse. Cependant Marthe et Marie sont deux aspects de la vie chrétienne et vie en Église qui sont d'une égale importance. Laissons ce texte nous instruire. Marie assise au pied de Jésus symolise notre état de disciple à l'écoute de la Parole de Jésus; l'état du disciple à l'école d'un maitre. Elle vient nous dire l'importance pour nous de nous laisser façonner par le Maitre Jésus si nous voulons être envoyé. Le témoin est d'abord quelqu'un qui fut disciple, qui s'est laissé pétrir par le main du Maitre. Le Pape François nous invite à être des contemplatifs de la Parole pour avoir la lumière nécessaire et du peuple chrétien pour en connaitre les désirs et les besoins. Marthe est le symbole du témoin qui travaille à l'oeuvre du Seigneur. Elle s'affaire à son travail d'hôtesse sans s'occuper des personnes et laisse Jésus dans un état passif. Elle fait son projet et non celui du Maitre. Alors le Seigneur lui rappelle l'essentiel: avant d'être envoyé, il est nécessaire d'être disciple. La personne que l'on accueille est plus importante que le devoir d'hôtesse. Ce…
samedi, 13 juillet 2019 16:59

Un bon Monsieur. Lc 10, 25-37.

Dernièrement dans mon patelin, un homme a fait une chute du toit d'une maison et est devenu paraplégique. Pendant son hospitalisation, des personnes habiles en menuiserie, se sont réunis pour aménager la maison de l'homme blessé de sorte qu'il soit confortable à son retour. Des commerçants ont fournis gratuitement des matériaux, le bénévolat s'est exercé de sorte que la maison était souriante à l'arrivée de son propriétaire blessé. De qui ces hommes généreux sont-ils le prochain? L'Épisode de l'Évangile d'aujourd'hui se vit encore souvent dans nos communautés chrétiennes,  et c'est un signe que nos communautés comme la foi ne sont pas mortes. Cela rejoint la phrase de Jésus: "Va toi aussi et fais de même." Notons au point de départ que l'homme de loi est au niveau de la raison et du faire: Que dois-je faire pour avoir la vie éternelle? Jésus le rejoint sur ce terrain et le conduit plus loin. Il le conduit au niveau de l'être. L'homme est au niveau du précepte à respecter, Jésus le conduit au niveau de la vie et de la disposision du coeur. Jésus rejoint l'homme de loi là où il et  le conduit plus loin. Quel bel exemple pour notre volonté…
vendredi, 21 juin 2019 13:52

Vivre le moment présent. (30 juin 2019)

La vie est un perpétel moouvement qui va de plus en plus vite. Peut être que vieillir fait paraitre que le temps  fuit plus vite. Les personnes âgées disent souvent: tout change si vite que nous ne nous reconnaissons plus dans la société ou dans l'Église. On nous a tout changé la religion. La société est devenue laïque et on parle avec le bonhomme sur la lune. L'Évangile d'aujourd'hui, Lc 9, 51-62, nous invite à cette réflexion. Jésus invite des gens à le suivre et ceux-ci veulent retourner en arrière. Jésus leur dit: La vie est en avant. "Ceux qui mettent la main à la charrue et regarde en arrière ne sont pas dignes du royaume des cieux." On ne conduit pas la voiture en regardant dans le rétroviseur. Nous n'avançons pas dans la vie ou dans l'Église en regardant en arrière. La vie est en avant. L'Évangile nous invite aujourd'hui à regarder non ce que nous perdons mais ce que nous gagnons. La vie change mais nous apporte des choses nouvelles. La vie de l'Église change pour nous faire découvrir des choses nouvelles. Le vieux proverbe dit; "Quand je parle, je répète ce que je sais, quand j'écoute j'apprends…
Les apôtres sont à la recherche d'un chef cuisinier pour nourrir la foule. Comme les ouvriers ne sont pas présents, ils décident de renvoyer la foule à la recherche de nourriture. Jésus a une phrase merveilleuse: "Donnez-leur vous-mêmes à manger." Jésus vient de donner une mission à ses apôtres: Nourrir les gens qu'ils rencontrent. Mes ces pauvres apôtres sont découragés. Ils ne comprennent pas  la logique de Jésus. Alors Jésus leur fait comprendre qu'ils ont tout ce dont ils ont besin pour nourrir la foule. Faites-les asseoir par cinquante. Faites des communautés. Leur première mission pour résoudre le problème est de faire des communautés. C'est dans la communauté-Église que le pain se multiplie. Jésus prend les pains et les poissons, rends grâce au Père et le leur donne. La foule est rassasiée et il en reste pour les absents. Un miracle de Jésus est un enseignement habillé. Un enseignement non en parole, mais une action porteuse d'un message. Le Seigneur vient nous révéler qu'il nous a donné toute la nourriture, tout ce dont nous avons besoin pour nourrir le monde d'aujourd'hui. Il faut faire confiance à notre garde-manger. Votre mission est de vous servir de cette nourriture dont je vous…
mardi, 11 juin 2019 14:30

Nu dans le dialogue. Jn 16, 12-15.

Quand nous nous engageons dans un dialogue franc avec quelqu'un, c'est un peu se mettre à nu. Nous laissons découvrir nos pensées et nos valeurs intérieures. Sans cette ouverture, le dialogue tourne a vide. Mais nous avons besoin aussi de cette capacité d'écoute et de compréhension. Aujourd'hui le Seigneur nous dit: J'ai encore beaucoup de chose à vous dire mais vous ne pouvez les porter maintenant. Le Seigneur veut bien se dévoiler, se mettre à nu dans son message, mais les apôtres ne sont pas en état de le comprendre. Nous fêtons aujourd'hui le jour communément appelé le dimanche de la Sainte Trinité. Ce jour où le Seigneur voudrait bien se révéler  entièrement, se mettre a`nu dans un dialogue franc avec l'être humain, mais actuellement, nous sommes incapables de le comprendre. Nous appelons cette réalité UN MYSTÈRE. Un mystère est une réalité que nous ne pourrons jamais comprendre complètment. Dans notre vie courante, nous avons tous besoin de parents qui donnent la vie et en prennent soin. La mère donne la vie et en prned soin, le père s'occupe que l'environnement soit favorable à la croissance de la vie. Dieu se fait découvrir comme un parent: Père et Mère qui non seulement…
Page 1 sur 17