homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

Le soir venu, la nuit tombait sur la terre, c'est le moment où les esprits viennent, c'est le moment qui symbolise souvent la nuit dans nos vies. Ce soir-là Jésus part avec ses disciples pour l'autre rive. Le soir tombe sur la terre comme il tombe dans la vie des disicples parce que Jésus va dans un pays païen, un pays interdit aux juifs. Les disciples très religieux s'embarquent pour un endroit qui leur est interdit. Il fait noir en eux comme au dehors. La tempête s'annonce. Eux, aller visiter les païens! Woire si ça du bon sens, comme dirait les vieux chez nous. Les apôtres spnt chex eux en sécurité et sur l'autre rive, c'est le territoire païen où un bon juif n'entre pas. Et pourtant c'est là que Jésus veut aller avec les siens.   Passons sur l'autre rive, dit jésus. Sortons de nos sentiers battus, de nos sécurités, de notre petit monde religieux pour visiter nos amis païens. Ils ont des choses à nous apprendre. Les disciples ont peur et plus la barque approche de l'autre rive plus la tempête intérieure est grande. le vent et les flots viennent submerger le peu de force et de courage qui leur…
mardi, 08 juin 2021 14:15

Que ton règne vienne. Marc 4, 26-34.

Que ton règne vienne, disons-nous dans le notre Père. Le règne de Dieu est là en nous gravé au fond de notre vie et de notre ceur. C'est en nous d'abord qu'il faut le laisser naitre et grandir. Marc s'amuse à nous le présenter au moyen de  paraboles toutes simples qu'il est fascinant de méditer. Le règne de Dieu est semé en nous et il grandit par lui-même même durant notre sommeil. Il se développe jsuqu'à la récolte. Il est aussi une petite graine de moutarde jeté dans notre terre qui devient un grand arbre. L'homme qui jette en terre une semence récoltera ce qu'il a semé. Celui qui jette une graine de moutarde récoltera de la moutarde et non des carottes même s'il veut des carottes. je retiens une idée importante pour moi. Le règne de Dieu n'est pas mon règne et c'est dans la mesure où je le laisserai pousser selon ce qu'il est  que nous récolterons des fruits. Si je veux en faire mon règne, il y a un risque d'échec. C'est dans la mesure où j'assurerai que l'être humain que je suis devienne de plus en plus humain en conformité avec l'Évangile que le règne de…
mardi, 01 juin 2021 17:59

Le repas de communion. Mc 14, 12-26.

Nous connaissons tous l'importance du repas dans notre vie quotidienne. Et le déconfinement vécu ces jours-ci nous le rappelle bellement. Que ce soit un repas d'aniversaire, de partage dans l'intimité, c'est toujours un moment pour créer des liens et développer le degré de communion entre nous. Ces repas sont créateurs de fraternité et resserrent les liens de famille.  Le repas peut devenir un temps de prière parce qu'il est moment de communion. C'est là une dimension essentielle du repas de Jésus.  Le repas de j«ésus est un geste de communion chrétienne où on fait Église, on fait communauté ensemble. Comme le repas  de famille renforce les liens familiaux, le repas de Jésus crée des liens de communion entre les membres de la famille chrétienne. Nous partageons le même pain pour indiquer qu'il n'y a qu'un seul corps, le corps vivant du Christ.  Jésus nous a enseigné un même commandemant: Aimez-vous. Il a ajouté: Je serai avec vous jusqu'à la fin des temps pour vous aider à le réaliser. Jésus a donné sa vie pour que nous vivions ce commandement de l'amour et du respect des personnes. Chaque fois que nous venons à l'Eucharistie, nous venons redire notre volonté de communion…
Les disciples s'en allèrent en Galilée à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Après la résurrection,  Jésus avait dit aux disciples de se rendre  en Galilée, c'est la`qu'il le verrait. Les disicples ont été fidèles à la demande de Jésus. Aujourd'hui c'est à nous que Jésus demande d'aller en Galilée. Allez dans votre Galilée intérieure, c'est là que vous me verrez. Allez aussi dans la Galilée de vos paroisses, de votre monde, c'est là que je vous donne rendez-vous. Jésus nous attend au coeur de la vie auprès de ces gens dont le coeur est assez ouvert pour accueillir le message nouveau de l'Évangile. Jésus n'a pas envoyé les siens au temple en Judée. Aujourd'hui si nous voulons rencontrer les gens pour leur faire découvrir le message de l'Évangile, c'est dans la Galilée de la vie et non au temple qu'il faut aller. Ce que le Pape François appelle: Aller aux périphéries. C'est dans les périphéries que le Seigneur attend les témoins de son amour. Et Jésus indique trois routes à suivre pour le faire connaitre. Jésus envoie aussi sur la montagne symbole de cet état intérieur qui peremt de percevoir le message de Jésus. La montagne…
Quand viendra l'Esprit de vérité, vous rendrez témoignage.  Et dans les Actes: Tous nous les entendions parler en nos langues des merveilles de Dieu."  Voila deux affirmations importantes pour notre vie aujourd'hui. La Pentecôte est la naissance de l'Église, l'envoye des témoins sous l'action de l'Esprit du ressuscité. C'est qui l'Esprit envoyé par le Seigneur Jésus. On dit souvent de quelqu'un: Il a l'esprit de famille, il pense comme eux, il marche comme eux. Nous disons aussi d'un député: Il a l'esprit du parti. Avoir l'Esprit de Jésus, c'est développer la pensée de Jésus en nous; c'est nous inspirer de son émoignage de vie, de son enseignement pour grandir comme chrétien et chrétienne. Penser comme Jésus, accueillir comme Jésus, aimer comme Jésus, pardonner comme Jésus, est-ce possible? Oui parce que l''Esprit du Christ est en nous. L'Esprit est descendu sur les apôtres sous forme de langues de feu. Il est venu signifier aux apôtres cachés par la peur que leur mission était d'annoncer le Christ ressuscité. Et le feu signifiait que leur mission était de rassembler dans l'amour.  Leur parole devait être une parole chaude comme celle d'une mère à ses enfants. L'Église est une mère et elle prêche au peuple comme une…
Quand je travaillais sur la ferme paternelle, mon père, qui était menuisier et ravaillait à l'extérieur, venait à la maison; je lui demandais des conseil pour le travail sur la ferme. Il me répondait, moi, je ferais cela de telle façon, mais c'est toi qui travaille ici et tu sais mieux que moi quoi faire, alors ce que tu décideras seras bon. Il donnait son idée, mais respectait notre décision. Il ne voulait pas, comme nous disions péjorativement, jouer à la "belle-mère". C'était un geste de confiance en nous. C'est un peu ce que Jésus a fait avec ses apôtres au lendemain de la résurrection. Au lendemain de la résurrection, Jésus dira à ses apôtres: "Allez dans le  monde entier. Pproclamez l'Évangile à toute la création." Jésus a donné une misison aux siens, il leur fait confiance et retourne vers son Père. Il reste présent d'une autre façon tout en respectant la liberté de ses apôtres. Il n'est pas un espion qui surveille pour prendre en défaut ou donner des ordres. Il dit aux siens, ma part est faite, maintenant c'est votre tour et je vous fait confiance. L'avenir de l'Église est maintenant entre nos mains. Nous sommes l'Église; il s'agit…
mardi, 04 mai 2021 14:38

Dieu a besoin de nous. Jn 15, 9-17.

C'est moi qui vous ai choisis pour que vous alliez et portiez du fruit et que votre fruit demeure. Etty  Hilllesum écrivait: "Ce n'est pas moi qui ai besoin de Dieu, mais c'est lui qui a besoin de moi." C'est un peu cela que Jésus nous dit dans l'Évangile d'aujourd'hui: Je vous ai choisis parce que j'ai besoin de vous. J'ai besoin que vous portiez du fruit. Jésus ne choisit pas les personnes, les disicples seulement pour leurs beaux yeux, il nous choisit pour que nous  portions du fruit. La question est de savoir que cela signifie en 2021. Quels sont les fruits que nous devons porter. Mais Jésus nous indique un premier mouvement essentiel: Demeurer dans son amour. La source de notre engagement est l'amour du Seigneur inscrite au fond de notre être. Faire sa demeure en Dieu, c'est aussi permettre à Dieu de faire sa demeure en nous. On dirait que le Christ se fait mendiant de notre amour, il a besoin de faire sa demeure en nous   pour révéler son amour pour le monde. Il a besoin que nous le laissions entrer chez nous pour que nous devenions serveur pour répandre son amour. Le fruit qu'il nous demande de…
mardi, 27 avril 2021 14:08

Branchés sur le Christ. Jn 15, 1-10.

Le printemps est un moment merveilleux pour méditer la Parole de L'Évangile. Aujourd'hui nous méditons la parabole de la vigne. Si je regarde par ma fenêtre, je vois les pommiers qui reprennent vie, les bourgeons apparaissent pour donner des feuilles, des fleurs et des fruits. Et ils le font grâce à la sève qui monte dans les branches pour les féconder. Les pommiers n'existent pas seulement pour leur beauté, mais pour produire des fruits. Il en est de même du chrétien, nous ne sommes pas là seulement pour notre beauté, mais pour produire des fruits d'amour. C'est l'Évangile  de notre dimanche. Je suis la vivgne e tmon Père est le vigneron. Tout sarment qui ne porte pas de fruits, mon Père l'enlève, et celui qui porte du fruit en portera davantage.  Le Christ est venu parmi nous, il est venu dans le sein de Marie pour nous dire  qu'il était en nous, et dans sa visite à Jean il nous dira qu'il est là non seulement pour être, mais pour porter du fruit. Il sanctifiera Jean dès avant sa naissance. Durant toute sa vie non seulement il enseigne, mais il porte du fruit par son témoignage de vie. Jésus nous donne…
mardi, 20 avril 2021 14:50

Un témoin nous parle. Jn 10, 11-18.

Tous nous avons besoin un jour ou l'autre d'un témoin,  d'un compagnon spirituel pour éclairer notre route et nous permettre ainsi de prendre les meilleures  décisions.  C'est un ami, un berger qui sait prendre du temps pour l'autre, qui éclaire et accompagne. Nous pensons à nos parents, et parfois à des amis autour de nous. Dans l'Évangile Jean appelle cela un "vrai pasteur."  Nous traduisons pas "BON" mais certains biblistes nous font voir plus loin: Il est non seulement BON, il est VRAI. Au temps de Jésus, les gens connaissaient l'importance du pasteur qui prend soin de ses brebis, dans un monde rural.  Le peuple juif avait connu la présence du pasteur dans leur libération d'Égypte. Isaïe avait décrit le berger "qui fait paitre son troupeau" de son bras il rassemble les brebis. Il le sporte sur son sein et conduit doucement les brebis mères." Is 40, 11.  Certains mots dans l'Évangile traduisent bien la pensée de Jésus. "Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent." Connaitre au sens biblique n'est pas seulement savoir le nom et l'adresse postale. Sous le mot connaitre, il faut lire un attachement fondamental, né d'une longue fréquentation et d'une solide expérience qui est de l'ordre de…
Jésus rend une petite visite impromptue à ses disciples apeurés. Ceux-ci demandent des preuves pour croire. Au temps de Jésus, la résurrection devait se vivre à la fin des temps, c'est la multitude qui ressuscitait et les gens ressuscitaient avec leur corps.  Et voila que Jésus s'amène deux jours après sa mort, il ressuscite seul et n'a pas de corps. Donc c'est invraisemblable. Il est normal qu'ils demandent des preuves. C'est pourquoi aussi, on insiste sur le tombeau vide. Le corps ressuscite, donc le tombeau doit être vide. C'est ainsi que Jésus leur montre ses plaies et mange devant eux. les disciples snt en face d'une nouvelle création et ils ont peine à croire. Le plus embarrassant pour eux et pour nous est que Jésus dira: À vous d'en être témoin.  Comment peuvent-ils être témoin s'ils ne croient pas? Comment être témoin si nous n'avons pas foi en la résurrection.? Pour être témoin, il est nécessaire de faire une expérience personnelle au niveau du coeur. Les disciples sont au niveau intellectuel, niveau des connaissances et ils ont besoin de faire un chemin intérieur au niveau du coeur. Comment pourraient-ils amnener les autres à croire s'ils n'ont que des énoncés théoriques et non…
Page 1 sur 24