homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mardi, 15 octobre 2019 14:01

Inviter à prier. Lc 18, 1-8.

Ce matin, en relisant l'Évangile de Luc, le Seigneur me dit: Assis-toi et regarde ta relation au Seigneur Jésus Christ. Regarde qui est Dieu pour toi, car ta façon de voir Dieu est souvent la source de ta prière. A qui t'adresses-tu quand tu pries? Si Dieu est un être extérieur à moi avec un mauvais caractère, je devrai bien prier et bien vivre pour me le rendre favorable; si au contraire Dieu est pour moi un Bon Pasteur qui m'accompagne au quotidien, ma façon de le rencontrer dans la prière sera différente. La présence divine qui m'habite est une présence de bonté, d'amour, de miséricorde, c'est une présence qui veut mon bien et m'aide à grandir. Ma prière devient conversation avec un ami, un père. Ma prière n'est pas nécessairement des mots, mais une qualité de présence et de communion. Nous avons souvent vu des couples communier profondément dans un moment de silence avec un seul regard. C'est le silence qui parle le plus fort, disait un enfant de 10ans. Ma plus belle prière est quand ma vie, mon quotidien devient prière. Le prière ne change rien au plan du Seigneur avec moi; elle me convertit à ce projet…
mardi, 08 octobre 2019 14:10

Devenir être de louange. Lc 17, 11-19.

Nous rencontrons souvent des personnes toujours seules, on dirait que personne ne veut les fréquenter comme si elles avaient manger de l'ail. On dit souvent: Ils ont la lèpre. C'est l'histoire de notre Évangile d'aujourd'hui. Le Seigneur nous invite à découvrir notre lèpre.  Le lépreux à l'époque de Jésus était considéré comme contagieux et on  l'excluait de la vie en société pour éviter la contamination. Nous avons tous une petite lèpre au fond de nous qui rend nos relations parfois difficiles. Il est important de la découvrir et la guérir pour donner de la saveur à notre vie. La lèpre éloigne les gens et trop souvent nous vieillissons mal. En vieillissant on dirait que notre lèpre  se développe. le premeir mouvement que le Seigneur nous propose aujourd'hui est de découvrir notre lèpre et de travailler à la guérir. L'Évangile nous pose une autre question importante: parmi les lépreux guérit, un seul revient dire merci. Les autres continuent leur route vers l'église pour accomplir les rites prescrits. Celui qui revient est un étranger, un Samartain, aujourd'hui on dirait quelqu'un qui ne vient plus à l'église. Les bons juifs sont au prise avec des obligations et des lois qui les font agir,…
mardi, 01 octobre 2019 14:47

Jésus au Grand Séminaire: Lc 17,5-10.

Dans ce terxte de l'Évangile, Jésus s'adresse à ses apôtres qu'il prépare à la mission. Il est au Grand Séminairepour préparer ses futurs prêtres. Il leur parle du service. Quand j'étais jeune ma mère me demandait des services: Va chercher du bois pour le poêle,  Va au jardin chercher des légumes. Je répondais à une demande et parfois je répondais  sans gand plaisir.. Parfois j'arrivais et voyant la boite du bois vide, j'allais vitement en chercher. Ma satisfaction n'était pas la même. J'avais dépasés le commandé pour passer à la gratuité. C'est le message de l'Évangile d'aujourd'hui. La marque de commerce du chrétien est le service dans l'amour. Jésus dit à ses apôtres, lorsque vous avez fait ce qui vous est commandé, vous êtes des serviteurs inutiles.Le service est gratuit et vient du coeur. Ce n'est pas quelque chose qui m'oblige à agir, mais qui me pousse à agir. Il vient du dedans. Le serviteur n'est pas d'abord celui qui fait bien son devoir, fait bien ce qui lui est commandé. C'est celui qui a du flair et qui répond gratuitement. le serviteur ne fait pas "un job," à 16h.00 ma journée est fini, je ferme la porte. L'heure du…
mardi, 24 septembre 2019 13:44

Ils ne reviennent pas. Lc 16, 19-31.

Mon grand père avait assuré ma grand mère qu'il viendrait lui dire comment c'était de l'autre côté. Et elle disait souvent, il n'est jamais venu. Je lui disais, ne l'attendez plus, il ne viendra jamais. C'est l'histoire de notre Évangile d'aujourd'hui. "Un homme était riche" nous dit le texte de l'Évangile. Cet homme n'est pas nommé. Cet homme, c'est moi, c'est vous, c'est chacun de nous qui avons nos propres richesses. Notons au départ que Jésus ne condamne pas le riche pour son agir, comme il ne loue pas le pauvre pour son agir. Il nous demande de méditer une situation ou des motifs de notre agir. Nous sommes invités à méditer notre façon d'utiliser nos porpres richesses. Il y a bien certain la richesse de l'argent, mais aussi celle du pouvoir,  celle de la possesion des biens, celle de l'orgueil et combien d'autres. Chacun porte en soi ses propres richesses. Il y a aussi la richesse de l'amour, du partage, de l'entraide, du respect de la vie et des autres dans leur différence, la richesse de la vie qui nous est donnée. Comment j'utilise ces richesses, pour le bien de la vie, de la communauté ou pour mon propre…
mardi, 17 septembre 2019 16:57

Un gérant habile. Lc 16, 1-13.

Un étudiant était, un jour, victime d'intimidation à l'école à cause d'un défaut physique. Découragé, il voulait quitter l'école. Un professeur le rencontre et lui dit: tu as une voix remarquable, si tu veux on va développer cette aptitude chez toi. Alors l'étudiant se met à la besogne et en peu de temps, il developpe son talent et entreprend une carrière. Ceux qui l'intimidaient sont rentrés chez eux. Au lieu de s'apitoyer sur son sort, l'étudiant appris à être positif et à developper ses talents. Il me semble que c'est l'histoire de notre gérant de l'Évangile. Le Seigneur loue l'habileté de ce gérant. Au lieu de pleurer sur son sort, il utilise son talent pour se tirer d'embarras. Le Seigneur ne loue pas la façon malhonnête du gérant, mais son habileté. L'homme reste positif devant sa situation. Nous avons tous des talents, des charismes donnés par la nature et l'Esprit du Seigneur déposé en nous. Parfois ces dons à cause de l'environnement peuvent être mal orientés, manquer leur but. Combien de fois n'avons-nous pas dit ou entendu: Je fais beaucoup d'effort, de sacrifices et de prières et ça ne change jamais rien dans ma vie. je reste pris avec les…
mardi, 10 septembre 2019 13:52

La joie des retrouvailles. Lc 15, 1-32.

La Bible TOB coiffe ces trois paraboles d'un même titre: Le Brebis retrouvée, la pièce retrouvée, le fils retrouvé. Et dans les trois textes, nous lisons la même expression: "Réjouissez-vous avec moi car ma brebis est retrovée,; Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvée la pièce que j'avais perdue; mangeons et festoyons car mon fils  est retrouvé."  Nous sommes situés devant la fête et la joie des retrouvailles. Une autre chose à noter est que Jésus s'adresse à des pécheurs et à des pharisiens qui écoutent pour le orendre en défaut. Aux uns Jésus annonce l'accueil inconditionnel du Père et aux autres il dit la façon comme responsables d'Églises d'accueillir les  gens qui ont pris leurs distances de l'Église. Le berger et une communauté chrétienne vont à la recherche des membres de la communauté qui ont quitté pour leur manifester l'accueil et les inviter au retour en les prenant sur leurs épaules. Nous sommes invités aussi comme  communautés et comme berger à balayer  nos vies de tout ce qui cache la bonne graine de l'Évangile d'accueil, d'amour, de miséricorde... Nous sommes invités du même coup à accueillir avec joie les soeurs et les frères chrétiens qui reviennent faire un tour à…
mardi, 03 septembre 2019 13:43

Sur quoi est bâtie ta maison? Lc 14, 25-33.

Mon père, qui était menuisier-charpentier, plaçait beaucoup d'importance sur la fondation des maisons qu'il contruisait. Il y avait toujours une bavette de ciment sous le solage afin d'en asusrer la solifdité. Il appelait cette bavette "la footing". Une bonne "footing" rend la maison solide sur ses bases. C'est ce que le Seigneur nous dit aujourd'hui. Sur quoi as-tu bâtie ta maison spirituelle? Le Seigneur nous dit de prendre le temps de nous arrêter pour regarder à la fois nos besoins et le milieu dans lequel nous vivons. C'est la même réalité pour la vie de l'Église: Contempler le milieu où nous vivons pour en connaitre les besoins et bâtir notre édifice spirituel. Le roc de notre vie est sans contredit le Christ ressuscité et son message d'amour et de liberté. Il nous faut aussi reconnaitre le souffle de l'Esprit qui nous habite et nourrit notre agir chrétien. Pour connaitre le Christ, il ne suffit pas de suivre des cours de catéchèse ou d'écouter de belles conférences. Connaitre le Christ en nous, c'est faire une expérience personnelle de cette présence en nous; connaitre le Christ, c'est aller au niveau du coeur et non de la tête. Co-naitre, naitre avec, voila ce…
"Il était un roi d'Espagne qui s'ennorgueillissait de son lignage, mais qui était aussi réputé pour sa cruauté envers les faibles gens. Un jour qu'il traversait en Aragon un champ avec son escorte -des années auparavant son père était mort à cet endroit au cours d'une bataille- il rencontra un saint homme qui remuait un énorme tas d'ossssements. Que fais-tu ici? lui demanda le roi. Honneur à votre majesté, répondit le saint homme. Quad  j'ai appris que le roi d'Espagne arrivait, j'ai décidé de recueillir les os de votre père pour vous les remettre. Mais j'ai beau chercher, je ne les trouve pas`: ils  sont semblables aux os des paysans, des pauvres, des mendiants et des esclaves." Cet anecdote nous parle de l'Évangile d'aujourd'hui. Ne prenez pas la première place au risque de vous faire reculer, prenez votre place, ne vous prenez pas pour un autre;  l'important n'est pas ce qui parait mais ce qui existe en dedans. Jésus aujourd'hui nous apprend à lire. Il entre dans la salle et regarde les gens prendre place et lit l'événement. Les convives vont à la première place. Ils se donnent de l'importance et se croient supérieur aux voisins. À la table du…
mardi, 20 août 2019 13:57

Jésus le rassembleur. Lc 13, 22-30

"Moi, je viens rassembler toutes les nations, de toute langue." "Alors ils viendront de l'Orient et de l'O:ccident, et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu."   Voila le principal message de Jésus aujourd'hui. Le projet de Dieu avec l'humanité est de rassembler tous les êtres humains dans l'amour et dans la communion les uns avec les autres. Nous sommes en cheminement depuis la création du monde, chaque jour nous avons à bâtir ce rassemblement. L'histoire nous  apprend que l'être humain est porté vers l'individualisme et les structures et c'est souvent à recommencer. Dimanche dernier, Jésus nous parlait du feu qu'il était venu allumé sur la terre: ce feu de l'amour qui rassemble. Aujourd'hui il nous parle aussi de la porte étroite à franchir pour entrer au royaume. Jésus nous invite à passer par la porte de la miséricorde, de l'amour, du respect des personnes dans leurs diversités, de l'accueil sans condition, porte du pardon, porte qui libère, enfin la porte des valeurs chrétiennes vécues au quotidien. La porte de l'Évangile. Jésus se situe au niveau du coeur, au niveau des valeurs et non de l'agir. "Nous avons mangé et bu en ta présence et le…
mercredi, 14 août 2019 14:34

Fête de l'Assomption de Marie.

Marie, femme du tournant missionnaire, dirait notre Pape François. "Marie se mit en route et se rendit avec empressement (...) Elle entra dans la maison de Zacharie   et salua Élisabeth." Lc 1, 39-52. Voila le modèle que l'Évangile nous met sous les yeux aujourd'hui. Elle ne se pose pas de questions, elle part. Elle a quelque chose ou plutôt quelqu'un à donner. Élisabeth l'accueille pour partager sa joie d'être mère, Jean accueille Jésus pour le préparer à sa mission. Alors, ce matin, je me pose la question: "Moi qu'est-ce que j'ai à donner?" Nous nous posons beaucoup de questions sur le tournant missionnaire, sur le besoin d'évagélisation et nous formons de beaux projets. Comment dire, quoi faire, les gens ne sont plus là, ils n'écoutent plus. Peut être pourrions-nous poser la question autrement: Q'est-ce que j'ai à donner? De quoi  les gens ont-ils besoin? Marie ne se pose pas de questions, elle n'a pas de système à faire durer, elle y va avec son coeur. Marie avait quelqu'un à donner. Sa salutaton à Élisabeth est un chant d'action de grâce. Je suis émerveillée, transformée de ce que le Seigneur vient de faire pour moi. Elle chante la merveille de Celui…
Page 1 sur 17