homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mardi, 26 janvier 2021 15:20

Sors de cet homme. Mc 1, 21-28.

Marc met Jésus en face d'un malade possédé par un esprit mauvais. L'évangéliste veut nous montrer d'une part le ministère de guérison de Jésus, et d'autre part que la maladie est tooujours une forme de possession. Jésus est venu libérer l'être humain de tout ce qui l'empêche d'être adulte et libre. Ce démon qui possède cet homme représente toutes nos idées fixes, nos compulsions, nos complexes qui nous figent dans des positions   durcies qui emprisonnent notre liberté d'être humain. Toutes ces idées et ces théories qui brisent l'idée de Dieu et de l'être humain en nous. Aujourd'hui encore Jésus doit nous libérer de ces idées fixes et de fausses conceptions de Dieu qui entravent notre liberté. Le texte nous dit: "Jésus parlait avec autorité non comme les scribes. Les scribes sont des gens instruits qui répètent ce qu'ils ont appris. Jésus parle avec le coeur et parle de son vécu. Il est un témoin et non un haut-parleur. J'ai déjà écrit que mon meilleur porfesseur de religion fut celui de mathématique. Il nous parlait de son expérience, il parlait avec son coeur et non seulement à nous faire répéter des choses apprises. Cela vient du dedans et c'est pour cela que…
Notre dimanche a été décrété "dimanche de la Parole" par le Pape François. Nous allons méditer un peu sur l'importance de la Parole de Dieu dans nos vies de chrétiens. D'ailleurs les textes de lecture nous y invitent. Dans l'Évangile, Jésus appelle des gens à le suivre et ceux-ci quittent tout pour le suivre. À la parole de Jonas, Ninivie se met en mode conversion, donc une parole puissante qui convoque, rassemble et met en mouvement. Arrêtons-nous un moment à l'importance de la parole dans notre quotidien. Le temps de confinement que nous vivons nos en fait découvrir  toute l'importance. Nous sommes privés de rencontres, de partage, de communication  nécessaire à notre vie sociale. La parole est un moyen de communication, de communion,  de fraternité, de partage qui crée et forme la vie sociale. Le vide créé par le confinement nous en fait prendre davantage conscience. Nous connaissons aussi la puissance de notre parole. Combien de jeunes, de femmes et d'hommes furent blessés ou même tués par des paroles dures; et combien se sont sentis renaitre par une parole de soutien. Notre parole est puissante. La parole n'est pas seulement des mots, c'est une personne qui s'exprime, qui me parle.…
mardi, 12 janvier 2021 18:58

L'aventure de la foi. Jn 1, 35-42.

Ce texte de l'évangéliste Jean aujourd'hui est d'une grande beauté. jean dit à ses disciples: "Voici l'agneau de Dieu." Sur ces mots, les deux disciples suivirent Jésus. Alors Jésus leur dit simplement: "Que cherchez-vous?" Où demueres-tu? lui demandent-ils? Venez et vous verrez. Sur ces paroles, il le suivirent et demeurèrent. Est-ce un moment de foi extraordnaire ou de simple naîveté? Au point de départ il fallait que les disciples de Jean aient une relation pofonde de confiance avec lui pour suivre un inconnu sur une simple parole. Ceci nous fait comprendre que c'est l'Esprit qui invite et travaille au coeur de l'être humain. Aujourd'hui encore, l'Esprit a besoin de nous pour faire connaitre le ressuscité. Voila l'aventure de la foi. Mais ceci nous rappelle aussi l'importance d'une bonne relation de confiance du témoin avec le Seigneur et les gens qui l'entourent pour que sa parole soit crédible. Le peuple a besoin de témoins. Cette bonne relation de clarté, d'honnêteté, de franchise est une clé pour l'évangélisation. Le peuple ne suit pas n'importe qui, mais des témoins crédibles. Trop de gens sont déçus par la société de consommation, de mensonge; le témin du Christ a besoin d'être crédible. La question de…
mardi, 05 janvier 2021 16:51

Une épiphanie. Mc 1, 7-11.

Aujourd'hui, Jésus s'amène au Jourdain pour se faire baptiser par Jean. Jésus n'avai tpas besoin de poser ce geste. Il le fait pour nous donner un message. Allons faire une petite visite avec lui sur les bords du Jourdain. Jean présente un baptême de performance, de mérites; convertissez-vous à la Bonne Nouvelle qui arrive. Jésus qui est Bonne Nouvelle veut faire découvrir sa propre vision de la vie chrétienne et au lieu de faire un beau discours, il vit simplement le geste du baptême en nous faisant découvrir le sens nouveau de ce geste. Il ne s'agit plus d'un geste de performance, mais d'accueil, de révélation et d'amour. Suivons le texte de Marc. "Jésus vient se faire baptiser." Jésus choisit de se faire baptiser, il vient librement vers Jean. Il plonge dans le Jourdain. Il plonge dans notre monde, notre vie pour bien montrer qu'il n'est pas venu en dehors de notre monde, Il est plongé au coeur, aux profondeurs même de notre humanité. Il est l'un des nôtres. Mais il porte un message spécial qu'il va vivre devant nous pour nous le révéler. Jésus prêche par des actes signifiant avant les paroles. Il est un TÉMOIN. Il révèle au…
vendredi, 01 janvier 2021 21:39

Des visiteurs étrangers. Mth 2, 1-12.

Il y a deux jours, des bergers venaient saluer Jésus. Ils sont à peine partis que des étrangers viennent à leur tour rendre hommage à Jésus. On dit qu'ilsa étaiwnt trois, mais l'Évangile n'en dit rien. Le Père Grün les décrit ainsi: Gaspard était un jeune africain, Gelthasar un homme d'âge moyen et un européen, Melchior serait un vieil asiatique. Quoiqu'il en soit, la venue de ces personnages auprès de Jésus veut nous indiquer Jésus n'est pas venu seulement pour les juifs, mais pour le monde entier. le message qu'il apporte concerne tous les être humains, il n'y a pas de favoritisme, tous ont une place auprès du Seigneur et peuvent bénéficvier de son message de paix et d'amour. C'est un message que nous devons aussi respecter. Nous n'avons pas à bloquer l'accès au Seigneur par des obligations ou des lois.  Il existe un mage russe que nous avons oublié dans notre route, je vous en fait part. Il s'agit d'un roi qui, ayant vu l'étoile, quitta son pays et alla par les chemins. Mais ce roi était tellement généreux qu'au cours de route, il s'arrêta à de multiples occasion pour aider ceux et celles en détresse qui croisaient sa…
mardi, 29 décembre 2020 16:38

Toc, Toc, toc.

Oui, toc toc, 2021 frappe à la porte. Il faut lui ouvrir avec plaisir. Dans l'Évangile de Luc, les bergers sont arrivés à la crèche avec pour tout cadeau que l'amour de leur coeur. C'est avec ce cadeau que je voudrais entamer cette nouvelle année: de l'amour plein le coeur.  C'est ce cadeau que Jésus nous donne aussi dans sa crèche. C'est le seul commandement que le Christ Jésus nous a donné. Un autre cadeau que nous donne la crèche est la confiance; confiance en la vie, confiance en moi, confinace en  l'autre,  ces moments de confiance me disent la foi que j'ai en Dieu, comme nou sle disent si bien Marie et Joseph. Le temps de confinement nous demande à avoir confiance en nos dirigeants, notre système de santé et nous invite aussi à la reconnaissance. Les bergers ssont venus dans leur grande pauvreté dans la confiance en l'annonce qui leur était faite. "Ils ont trouvé tout comme l'ange leur avait dit." Si nous savons faire confiance, avoir foi nous trouverons nous aussi tout comme le Seigneur le veut. Cette année doit commencer, il me semble, sous le signe de l'amour, de la confiance et de la reconnaissance. Cette…
mardi, 22 décembre 2020 17:45

Au commencement. Jn, 1-18.

Pour la fête de Noël, je méditerai l'Évangile de la messe du jour, l'Évangile de Saint Jean. Le premier livre de la Bilble débute par ce mot: Au commencement, Gn 1, 1. Le second débute par le même mot: Au commencement. La genèse utilisait le mot DABAR qui signifie une action de Dieu: Dieu dit que la lumière soit et la lumière fut. Saint Jean utilise le mot LOGOS, la parole est quelque chose d'intérieur. La Parole était, donc une rélité qui vientt du dedans, indique un état. Le Verbe était Dieu, était tourné vers Dieu. Une autre façon de dire que Jésus était Dieu.  Il s'agit donc d'un point de départ, d'une nouvelle création. C'est la venue en ce monde du Créateur lui-même et c'estr aussi le premier jour de la victoire de la vie sur la mort. L'être humain avait défiguré le visage de Dieu en le faisant apparaitre comme un être qui punit, se venge, se met ne colère. L'être humain avait créé Dieu à son image. Les prophètes avaient été envoyés  pour réparer cette image, mais le peuple s'était buté et avait tué les prophètes. Alors Dieu décida de venir lui-même apporter son coup de pinceau au portrait du…
mardi, 15 décembre 2020 18:01

La Maison de Dieu. Sam. 7, Lc 1, 26-38.

La liturge de l'Avent nous présente des témoins, de personnes qui laissent passer quelqu'un. Aujourd'hui, 4e dimanche de l'Avent, nous écouteront Samuel et Marie  qui nous livrent un messae des plus importants dans notre vie chrétienne et d'Église actuelle. Je crois qu'il nous faut éviter de nous arrêter seulement aux personnes, méditons  un aspect de leur pessage. Le Seigneur dit au prophète Samuel: "Je te ferai moi-même une maison."  Et à Marie, l'envoyé de Dieu lui dit: " L'Esprit viendra sur toi et celui qui naitra de toi sera appelé fils de Dieu."   Notons bien que Dieu vient bâtir sa maison parmi nous et que cette maison,  sa famille, n'est pas l'oeuvre de l'homme mais de l'Esprit Saint. Notons aussi la réponse de Marie: "Que tout se passe comme tu l'as dit." quand dans la Bible on parle maison, on fait référence à une descendance, une famille. Dieu vient dresser sa tente parmi nous. Cette tente est l'oeuvre de l'Esprit. C'est l'Esprit qui a accompagné le peuple dans le désert. C'est l'Esprit qui aujourd'hui  accompagne le peuple de Dieu dans sa mission de dresser la tente de Dieu parmi nous.   La naissance de Jésus n'est pas seulement la naissance d'un homme, elle…
mardi, 08 décembre 2020 17:01

Message d'un témoin. Jn 1, 6-8 et 19-28

Qui es-tu? demande-t-on à Jean le Baptiste. les grands Messieurs de la religion -Grands prêtres et pharisiens- sont inquiets devant ce que fait Jean Bapiste. Il n'est pas de leur groupe et fait du bien, ce n'est pas normal. Alors on lui envoie des messagers lui demander: Qui es-tu? Et pourquoi tu baptises? Il n'est pas mandaté par les grands de la religion du temps, il n'a pas le droit d'enseigner et encore moins de baptiser. Le texte de Jean commence par ces mots: Un homme fut envoyé comme témoin pour rendre témoignage à la lumière. Il n'était qu'un témoin, quelqu'un qui présente un autre plus grand que lui et déjà les chefs religieux s'inquiètent. Le système religieux n'aime pas être dérangé.  Jean fait preuve d'une grande humilité et répond par la négative: Je ne suis ni le Messie, ni le prophète, je ne suis que le témoin qui vient vous annoncer le Messie. Il me semble que Jean devait se dire: si vous commencez déjà à avoir peur de moi, vous n'êtes pas au bout de vos peurs avec Celui qui s'en vient. Je ne suis qu'un témoin et un témoin est celui qui laisse passer le Christ, quelqu'un qui prépare …
Un médecin, devant l'expansion de la covid-19, disait que l'arrivée aussi fulgurante de cet ennemi nous faisait réaliser que quelque chose ne marche plus dans notre monde. Cette pandémie nous forcerait à un retour à l'essentiel. Nous apprendrons à nous écouter, à écouter les autres et à changer certaines habitudes de vie. les relations humaines deviendront plus importantes que la course à l'argent et au confort. En relisant l'Évangile de Marc et de Monsieur Isaïe, j'aivais l'impression d'entendre la même réflexion. L'évangéliste dit: Il y a quelque chose qui ne marche plus dans votre monde; Jean est venu nous inviter à redresser nos chemins, à ouvrir nos coeurs à l'essentiel et votre système religieux ne marche pas, dira Jean. Vous opprimez les gens avec des lois et de sobligations insensées, réveillez-vous et prenez conscience de ce qui se passe.  Jean était la covid du temps. La covid est venu nous révéler la fragilité de nos systèmes. Les gens me disent: Il n'y a plus de messe, nous sommes devenus païens. Ce temps de pandémie nous permet de réfléchir sur notre façon de vivre, le temps de l'Avent nous invite à réfléchir sur la qualité de notre vie chrétienne au quotidien.…
Page 1 sur 23