Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

Jos. Deschênes

Jos. Deschênes

mercredi, 01 décembre 2021 15:53

Lire, ça déniaise!

Dimitri Casali et C.line Bathias: Les enfants de l'histoire. 16 destins exceptionnels.  Ed. First. Les auteurs racontent l'histoire de certains enfants ou de jeunes ados qui ont joué un rôle importams dans l'histoire ou qui furent le jouet du pouvoir des adultes. C'est une page de l'histoire que nous en connaissons pas beaucoup sauf peut être l'histoire de Jeanne D'Arc et de Anne Frank. Je suis étonné de voir tant de malversation envers de jeunes rois africains jouets du pouvoir blanc. Nous ne faisons que commencer à mieux connaitre notre histoire humaine. Les erreurs ou horreurs ne sont pas à cacher mais peuvent nous aider à mieux comprendre et à avancer. Bonne Lecture.

mercredi, 01 décembre 2021 15:37

Écoutons Isaïe.

Notre ami, Monsieur Isaïe, nous présente ce matin le règne du Seigneur avec une image très réconfortante. En ce jour-là, le Seigneur préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vin capiteux. (..) Il fera disparaitre la tristesse, il fera disparaitre la mort. Voila la belle image avec laquelle Isaïe veut nous présenter le royaume de Dieu. Image que Jésus utilisera dans son enseignement. Là où nous sommes invités est comparable à un magnifique festin, un grandiose repas de noce. 

Ce lieu de fête et de joie est commencé en nous. C'est aujourd'hui que cette annonce se réalise en nous. C'est donc une invitation à être remplis de joie et a revêtir notre vêtement de noce, vêtement de joie, d'amour, de reconnaissance, de miséricorde; avoir un coeur bienveillant comme nous dit notre Pasteur François. Nous allons à la rencontre de l'Amour. Quittons notre vêtement de tristesse pour revêtir le toxedo de la noce. Chacun avons à discerner quel vêtement il nous faut quitter et lequel investir en vue de préparer notre coeur à cette fête éternelle. Bonne journée. 

 

mardi, 30 novembre 2021 18:53

Un travailleur de voirie Luc 3, 1-6.

En ce deuxième dimanche de l'Avent, Jean nous envoie ailleurs rencontrer  Jésus. Et pour avancer, nous devons débroussailler le chemin pour la venue de Jésus. Il est intéressant de regarder comment chonologiquement Luc nous achemine à la naissance du Messie. L'annonciation à Zacharie est faite à un prêtre dans le temple et il devient muet. L'Annonciation à Marie est faite à une jeune fille dans son milieu de vie et elle part en hâte vers Élisabeth. C'est complètement l'inverse, c'est le passage du l'Ancien Testament au Nouveau. Jean comme Marie se situe comme charnière de ce passage. Nous sommes invités aussi à faire ce passage dans le monde où nous vivons. Nous vivons un peu encore l'annonciation de Zacharie. Nous sommes beuacoup dans le temple, et nous restons muets devant la jeune génération incapale de leur transmettre le message de Jésus.

Hier soir de jeunes travailleurs auprès des jeunes générations, eux-mêmes des jeunes, expliquaient une différence entre les générations. Les jeunes vivent les mêmes défis que nous face à l'environnement, la soif fe sens de la vie, la soif de spiritualité mais ils ne réagissent pas comme nous. Nous devons faire découvrir le Christ ressuscité dans un monde nouveau et en perpétuel changement. les jeunes croient d'ifféremment de nous et expriment leur foi autrement que nous. Nous sommes habitués a dire notre foi à travers les ritres et les sacrements, eux la disent davantage à travers la vie et leur engagement pour des causes. Pour faire ce passage à un monde nouveau, il nous faut préparer le chemin. Il nous faut d'abord faire une expérience du Christ en nous. On ne donne pas ce que l'on n'a pas. Ce ne sont pas seulement des idées ou des doctrines qui nous ferons évolués mais une profonde expérience du Christ au coeur de notre vie. 

Pour faire ce passage, Jean cite le prophète Isaïe: Préparer le chemin pour le Seigneur, aplanissez les montagnes, redressez les courbes, bouchez les nids de poules. Abaisser nos montagnes, c'est nuancer nos doctrines, nos sécurités; il y a peut être une autre façon de voir les choses et qui est bonne; possédons-nous toute la vérité?. Si je laisse le Christ Ressuscité débroussailler ma vie sans doute qu'il trouvera des choses à réparer pour permettre mon cheminement vers la plénitude.  Libérer la présence du Christ et de son Esprit en nous et autour de nous suppose  un travail d'écoute et de partage profond. Comprendre ce que le Christ vient nous dire à travers les événements. 

Le prophète Baruch nous le dit avec amour: "Quitte ta robe de tristesse, revêt la parure de Dieu et le  manteau de sa justice." Le temps de l'avent est un temps de joie, de naissance, de découverte. Jésus est là en nous et veut se laisser découvrir. Il est là dans le coeur des gens autour de nous et veut naitre. Nous avons besoin de nous convertir pour faire cette découverte. Comme le chante Robert Charlebois: "Déménager ou rester là." Si nous restons là où nous sommes nous risquons de manquer le train, il nous faut aller là où Jésus nous attend. Jésus nous attend avec les jeunes sur les routes de la vie dans leur recherche, leur soif, leurs rêves. C'est là que nos Eucharisties nous convient sur la route d'Emmaüs avec les gens qui doutent, cherchent ...

 

lundi, 29 novembre 2021 16:07

Un temps formidable!

Nous vivons un temps formi, formi, formidable comme dit la chanson. Le temps de l'Avent est ce temps merveilleux où ensemble nous voulons faire naitre Jésus dans les coeurs.  Ce temps nous présente des témoins que nous devons écouter. Jean-Baptiste vient nous dire d'enlever les cailloux que sont nos préjugés, nos sécurités toutes faites, nos théories qui ne collent plus à la génération montante, nos dévotions qui ne répondent plus aux besoins des gens, pour prendre la route avec Marie. route de l'écoute, de la prirère, du dialogue, de l'accueil pour ensemble améliorer notre qualité de vie. Et n'oublions jamais que nous influençons un milieu beaucoup plus par ce que nous sommes que par ce que nous disons ou faisons. L'important est notre qualité de présence et de relation. 

 

 

vendredi, 26 novembre 2021 15:51

L'Avent en Luc.

Une chose intéressante dans les Évangiles est que l'évangéliste s'ajuste aux personnes auxquelles il s'adresse pour présenter le message de Jésus. Luc s'adresse a`des grecs convertis et à des juifs, ainsi il prend des images que ces gens vont bien comprendre pour réaliser la naissance de Jésus Christ comme Fils de Dieu. Nous avons à présenter et à vivre la naissance du Christ en nous aujourd'hui. Luc nous invite à ajuster notre langage sur la culture et la mentalité d'aujourd'hui. 

L'Avent est un temps pré-natal, il est donc un temps préparatoire à une naissance. Comment vais-je faire naitre Jésus dans ma vie et autour de moi cette année? Notons que Luc nous invite à passer de la Judée -Jérusalem et le temple- à la Galilée -Nazareth et la vie. La Judée, c'est le temple, la religion imposée avec ses lois alors que la Galilée est un lieu plus libre devant les lois,plus ouvert et donc plus en mesure d'accueillir la nouveauté de Jésus Christ. Alors Est-ce que Jésus va naitre en Judée ou en Galilée cet année? Allons-nous faire naitre Jésus dans le temple ou dans la Galilée de nos vies?

Aujourd'hui quand on parle de l'Avent, on parle de liturgie, de célébration à l'église, c'est bien et nécessaire. Mais l'Avent est surtout un temps de découverte de la mission du Christ en nous et dans notre monde actuel.  Marie part en hâte vers Elisabeth alors que Zacharie reste prisonnier de ses lois et traditions dans le Temple. Notre monde a besoin de Marie capable de lui faire découvrir Jésus. Jésus doit naitre en Galilée, dans le coeur et la vie des chrétiens. Nous répétons à satiété que les jeunes ne connaissent pas Jésus Christ, c'est le temps de le leur faire découvrir. Nous ne devons pas rester comme Zacharie prisonnier de l'église, la liturgie et la crèche pour témoigner, je dis témoigner et non imposer Jésus Christ. soyons des Galilée, des lieux de naissance.

 

mercredi, 24 novembre 2021 15:44

L'Avent: Un temps de découverte.

La nature en ce temps de l'année m'envoie un message qui ressemble à celui de l'Avent. Ce temps où  nous entrons aujourd'hui. La nature est dans un temps d'attente, temps d'espérance en une vie nouvelle. La nature n'est pas dans un temps d'inactivité, elle est dans un temps de découverte intérieure. La nature descend dans ses racines intérieures préparer la sève nécessaire pour produire une vie nouvelle au printemps. La neige va recouvrir la terre pour protéger les racines du froid et leur permettre de produire de nouvelles feuilles et nouveaux fruits l'an prochain. Ce temps de repos est un temps de retour en dedans en vue d'une renaissance.

Le temps de l'Avent nous invite à vivre cette descente intérieure pour découvrir la force divine qui nous habite en vue de témoigner d'une façon plus adéquate de notre foi. Le temps de l'Avent est un temps de renaissance intérieure pour mieux découvrir notre identité d'enfant de Dieu. Nous commençons en ce premier dimanche la lecture de l'Évangile de Luc qui nous présente le cheminement qu'il nous faut vivre ensemble pour parvenir là où Le Christ nous invite.

Luc commence en écrivant: J'ai décidé, cher Théophile, après m'être informé à partir des origines d'en écrire pour toi un récit ordonné. Luc s'informe à partir des racines même de la vie chrétienne et de la foi pour nous en informer, nous les Théophiles du monde actuel. Luc nous transmet un message de foi, une expérience de foi et non seulement un récit. Il s'agit d'un témoignage de foi puisé dans les racines profondes de la vie de Jésus Christ. Luc nous fait cheminer sur quatre événements qui nous conduisent là où il veut nous amener.

D'abord l'annonciation à Zacharie qui se termine sur le mutisme de ce pauvre homme incapable de comprendre le message de l'ange. L'Ancien Testament est muet devant l'arrivée de Jésus. Luc nous présente ensuite l'annonce à Marie non au Temple mais dans la vie et Marie, au lieu de devenir muette,  part rapidement à la rencontre d'Élisabeth porter Jésus à Jean avant sa naissance. La naissance de Jean réunit la famille alors que celle de Jésus rassemble le monde entier. Alors ce temps d'attente nous est présenté comme un temps de découverte, de naissance d'un monde nouveau, un passage d'une façon de vvire à une nouvelle façon de rencontrer le Seigneur. Ces textes de Luc sont d'une importance pour nous  et nous donne une leçon de vie dans notre condition  actuelle de l'Église.

Et l'Évangile de dimanche Luc 21, 25-36, nous dit simplement que pour accueillir ces changements de vie, il y aura des transformations radicales à vivre. Comme pour notre asmi Zacharie, des soleiles de nos sécurités et théories vont s'obscurcir et faudra passer à un autre mode de croire; des étoiles de nos croyances vont tombées et faudra en découvrir de nouvelles. C'est la fin d'un monde et l'arrivée d'un monde nouveau. Si cela vous arrive, dit Jésus, relevez la tête le Fils de l'homme est là à votre porte. Le jour nouveau est arrivé. Sinon nous serons encore avec Zacharie dans le Temple et muet. La question qui nous est posée: Comment cette année, allons-nous faire renaitre le Christ dans nos vies et autour de nous? Comment allons-nous sortir des sentiers battus pour prendre la route avec Marie et porter Jésus au monde qui nous entoure. C'est la mission de nos Eucharistie. 

mardi, 23 novembre 2021 18:30

J'ai lu ...

Josée Boudreault et Louis-Philippe Rivard: Rebondir après l'épreuve. La dame a fait un AVC grave et a complètement mais très difficilement rebondi après cette maladie. C'est stimulant à lire pour aider dans nos moments difficiles. bonne Lecture.

 

mardi, 23 novembre 2021 15:23

L'Avent.

Dimanche prochain reviendra comme à chaque année la période de l'Avent. La lliturgie reprendra ses couleurs violets de tristesse et ses textes de fin de monde expression d'une mentalité. Je vais méditer avec vous mon Avent. Le temps de l'Avent est un passage, un temps de conversion intérieure, un temps de découverte, un temps de naissance. Donc un temps de joie. L'Évangile de Luc dont nous commençons la lecxture nous présente bien ce cheminement où nous sommes invités à passer.

L'Évangile commmence avec un prêtre au Temple faisant son office à son tour. On lui annonce une grande nouvelle et il devient muet. Il n'est plus capable d'annoncer le renouveau auquel les gens sont invités. L'Ancien Testament est muet. C'est un peu ce que nous vivons aujourd'hui, nous sommes muet devant la société laïque et critique devant laquelle nous sommes. Nous ne savons plus comment nous ajuster à la nouvelle génération.

Un deuxième événement survient, l'Annonciation à Marie. Dès que Marie prend conscience de la nouveauté qui l'habite, vite elle court chez Élisabeth partager sa joie et porter Jésus à Jean avant même sa naissance. C'est l'inverse de Monsieur Zacharie et c'est à cela que nous sommes appelés aujourd'hui encore.

Jean nait et son père retrouve la parole. Ils sont entourés de la famille. Jésus nait et le monde se déplace pour l'adorer. Ce sont les bergers, les mages, c'est un peu tout le peuple qui se déplace vers Jésus. Il n'est pas seulement l'enfant d'une famille, il devient l'enfant du monde.

L'Avent, c'est le passage d'un style de vie chrétienne à un autre. C'est le cheminement vers le Nouveau Testamtent avec Jésus. Cette naissance vient chambouler le monde. La question qui m'est posée aujourd'hui: Est-ce que je suis un Zacharie muet dans le temple ou une Marie sur la route portant Jésus Christ au monde?

 

vendredi, 19 novembre 2021 15:30

Le peuple était suspendu...

Le peuple était tout entier suspendu à ses lèvres et l'écoutait. Lc 19, 46. Jésus parlait dans le Temple de Jérusalem, le peuple était tout oreille pour lui pendant que les scribes et les pharisiens cherchaient un moyen de le faire taire. La question qui m'est posée ce matin: Est-ce que la parole de Jésus Christ est assez intéressante pour moi pour que je reste suspendu à cette lecture? C'est toute l'importance que revêt pour nous  l'enseignement de Jésus. Lire la Bible n'est pas seulement lire un texte, c'est écouter quelqu'un me parler. Quelqu'un qui vient m'enseigner une façon de vivre avec d'autres autour de moi. Quelqu'un qui m'invite à me découvrir moi-même dans toute la profondeur de mon ètre humain et de Fils du Père. Ce matin, dans l'Évangile de luc, Jésus m'invite à nettoyer mon temple intérieur, faire du ménage pour enlever tout ce qui brise les relations avec mes proches et avec le Christ; y garder seulement la poussière de l'amour, les crotte du pardon, les taches de bonté .. Bonne journée.

 

vendredi, 19 novembre 2021 15:28

A retenir.

La première neige à Ste-Anne des Monts est tombée le soir du 14 novembre 2021. le lendemain matin, elle était disparue.

 

Page 1 sur 204