homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mardi, 12 janvier 2021 18:58

L'aventure de la foi. Jn 1, 35-42.

Ce texte de l'évangéliste Jean aujourd'hui est d'une grande beauté. jean dit à ses disciples: "Voici l'agneau de Dieu." Sur ces mots, les deux disciples suivirent Jésus. Alors Jésus leur dit simplement: "Que cherchez-vous?" Où demueres-tu? lui demandent-ils? Venez et vous verrez. Sur ces paroles, il le suivirent et demeurèrent. Est-ce un moment de foi extraordnaire ou de simple naîveté?

Au point de départ il fallait que les disciples de Jean aient une relation pofonde de confiance avec lui pour suivre un inconnu sur une simple parole. Ceci nous fait comprendre que c'est l'Esprit qui invite et travaille au coeur de l'être humain. Aujourd'hui encore, l'Esprit a besoin de nous pour faire connaitre le ressuscité. Voila l'aventure de la foi. Mais ceci nous rappelle aussi l'importance d'une bonne relation de confiance du témoin avec le Seigneur et les gens qui l'entourent pour que sa parole soit crédible. Le peuple a besoin de témoins. Cette bonne relation de clarté, d'honnêteté, de franchise est une clé pour l'évangélisation. Le peuple ne suit pas n'importe qui, mais des témoins crédibles. Trop de gens sont déçus par la société de consommation, de mensonge; le témin du Christ a besoin d'être crédible.

La question de Jésus aux deux disciples est d'une très grande actualité aujourd''hui encore: "Que cherchez-vous?" De quoi avex-vous besoin? De quoi avez-vous faim et soif? C'est la question que Jésus me pose ce matin: De quoi as-tu besoin? Que veux-tu faire de ta vie? Jésus ne vient pas imposer une doctrine ou une façon de faire, il vient répondre aux besoins des gens pour les rendre plus humain et donc plus chrétien. C'est une attitude de pasteur. Il s'intéresse d'abord aux personnes, à leur soif et faim. Le Pape François aujourd'hui nous dit la même chose quand il nous invite  à écouter le cri de notre monde. Avant les doctrines, les exposés théologiques ou les dogmes, Jésus nous invite à nous tourner vers les personnes pour les écouter. N'oublions jamais qu'à la fin de sa vie Jésus dira aux apôtres: Je vous ai donné l'exemple pour que vous fassiez de même." Jn 13, 15. 

Les disciples dirent simplement: "Où demeures-tu?" Méditons la réponse de Jésus: "Venez et voyez." elle est simple cette réponse mais combien forte. Il n'explique pas où il reste avec son numéro de porte dans telle rue, près de telle Église ou tel coin de rue. Il invite à rester avec lui. La suivance de Jésus se fait à partir d'une expérience personnelle et non de théories. Où est-ce que Jésus nous enverrait aujourd'hui? Sans doute dans une maison de religieuses qui ont donné leur vie au service de la communauté-Église, dans une église où des personnes âgées prient leur foi à leur façon, mais aussi et peut être surtout dans les banques alimentaires, les centre de services communautaires, dans les hôpitaux. Jésus nous enveraait au coeur de la vie, là où Il souffre, là ou Il a peur du lendemain, là où Il a faim ... pour écouter le cri des gens.

Les disciples sont allés et sont demeurés. Ils ont fait leur propre expérience.  Devenir disciple du Christ est le fruit de l'expérience personnelle et chaque personne avance à son rythme. L'engagement à la suite de Jésus ne vient pas de  connaissances théoriques, mais d'une expérience qui vient du coeur. Si nous avons souvent besoin de témoin pour nous conduire à Jésus, la suivance du Christ se vit à la suite de notre propre expérience. Nous avons là une autre clé pour l'évangélisation. Il s'agit pour nous de conduire les personnes à vivre leur propre expérience du ressuscité.

 Notons que dans l'Évangile de Jean, Jésus n'appelle pas. Ce sont les témoins qui conduisent à Jésus André ira chercher Pierre: "Nous avons trouvé le Messie."  La démarche du témoin envoie à quelqu'un et non à des façons de faire ou de célébrer. Le travail de conversion, c'est Jésus qui va le faire.  dans la rencontre de Jésus avec la samaritaine, les gens diront: "Ce n'est plus seulement à cause de tes dires que nous coryons: nous l'avons entendu nous-mêmes et nous savons qu'il est vraiment le Sauveur du monde." Jn 4, 42.  

Il me semble que cet Évangile me renvoie à ma propre expérience du Christ et à la propre crédibilité de mon témoignage. Si je veux conduire à Jésus, je dois être un peu engagé sur la route avec le Christ. Paul V1 disait: "Les jeunes ne suivent  plus les maitres, mais les témoins." Notre prière aujourd'hui: Seigneur, fais-nous reconnaitre les témoins que tu envoies dans notre monde aujour'hui encore. Ils ne sont pas toujours sur notre chemin à nous, ils sont parfois déroutant, mais éclaire nos lanternes.

  

Plus dans cette catégorie : « Une épiphanie. Mc 1, 7-11.