reflexion2

Homélies, réflexions et spiritualité

Textes de réflexion

dimanche, 14 mars 2021 18:59

Ca s'en vient.

Écrit par

Aujourd'hui, les chrétiens nous avons célébré à cent personnes dans nos églises. Nous avons retrouver une possibilité de célébrer ensemble. Mais avons nous pris conscience que durant tout ce temps de confinement, on ne nous avait pas enlevé l'Eucharistie, mais seulement la célébration en communauté. Ce que Jésus  nous a donné c'est d'abord la mission, c'est un vécu au quotidien que nous allons célébrer en communauté pour nous donner plus de force pour vivre cette mission.  Parce que je suis un être de communion, je vais célébrer en communion avec le Christ et les membres de ma communauté. C'est moi et les autres qui célèbrent avec le prêtre, lui préside notre célébration. N'allons plus à la messe, allons faire Eucharistie ensemble, allons célébrer eucharistie ensemble. Le temps de confinement nous aura fait mieux découvrir que notre vie était eucharistique. Soyons eucharistie. 

 

samedi, 13 mars 2021 15:13

Ce que veut le Seigneur?

Écrit par

Je veux  la fidélité et non les sacrifices, la connaissance de Dieu plus que les holocaustes. Osée 6, 6. L'Esprit Saint qui nous habite est au niveau du coeur, au niveau de l'expérience de vie et non de connaissances intellectuelles. La relation que je vis avec mes parents ou mes amis est une relation au niveau du coeur. Je suis un êrtre de communion. Jésus m'a révélé que ma relation à la divinité est celle d'un enfant avec ses parents, avec ses soeurs et ses frères.  Je vais à l'Eucharistie parce que je suis un être de communion et que j'ai le goût de communier à mes frères et seours et avec mon Dieu. le confinement nous a fait mieux comprendre cette vérrité. La rencontre avec les amis, les parents nous manquent beaucoup. Ces moments de communion avec les autres sont très importants pour un bon éqilibre de vie. Nous pouvons communier au Christ dans sa parole, dans des rencontres virtuelles, mais il y aura toujours un vide. La célébration communautaire reste pour nous un besoin essentiel. Comme famille chrétienne nous avons besoin les uns des autres. Le rassemblement dominical est essentiel à la vie en Église quelqu'en soit la forme.  L'Eucharistie est le rassemblement par excellence, mais il ne faut pas limiter le rassemblement de la communauté à cette seule forme de rassemblement. Si l'Eucharistie n'est pas possible, et aujourd'hui c'est fréquent, la communauté doit se rassembler quand même avec d'autres formes de rassmeblement. Il s'agit de trouver la forme de rassemblement qui parle aux gens et leur donne le goût de venir. La communauté doit avoir assez d'initiative pour se créer ses propres formes de rassemblement.  L'accent doit être placé sur le rassemblement et non seulement sur la forme.  C'est aussi notre mission comme  prêtre de développer et d'encourager le rassemblement de la communauté sous différentes formes.  Le dimance a besoin d'être redécouvert comme le jour de l'assemblée, le jour où les chrétiens se réunissent. Les Évêques du Canada insistent pour rappeler que lorsque l'Eucharistie n'est pas possible, la communauté doit se rassmebler autour de la Parole et la prière. Ce n'est pas une faculté, c'est essentiel à la vie de l'Église. Alors le confinement terminé ...

 

vendredi, 12 mars 2021 15:36

La pandémie.

Écrit par

Mon père a connu la 1ère guerre mondiale, mes frères ont connu la 2e guerre mondiale, moi j'ai connu la 3e guerre mondiale, celle du coronavirus. Ces trois événements  ne sont pas nés spontanément, ils ont été longuement préparés. Les guerres le sont par l'appat du gain et du pouvoir de conquérants, la pandémie le fut parce que nous avons brisé la loi de la nature comme le sont les inondations. Aujourd'hui il ne suffit pas de simplement gagner une bataille avec les vaccins, nous devons gagenr la guerre avec un changement de mentalité et un retour à l'essentiel. Un bon monsieur disait cela hier soir: Le virus nous apprend à respecter la vie et la nature. Si nous continuons à vivre comme avant le virus sera toujours là, les inondations continuerons de détruire des villages et des vies, les feux continuerons de détruire les forêts, la violence continura de détruire des vies.  Nous sommes invités à réfléchir profondément sur notre façon de vivre et d'utiliser la nature.  Dieu a donné la nature à l'être humain non pour la détruire mais pour en découvrir les richesses et s'en servir à bon escient. Nous sommes invités à "mettre de l'âme dans notre économie" dans notre vie. Il nous faut sortir des routines, des  ornières du pouvoir et du rendement pour retrouver les valeurs de la vie et les richesses de la vie humaine. Le plus grand commandement est celui de l'amour. Aimer la vie, aimer la nature, aimer les personnes, aimer n'est pas s'accaparer, mais faire grandir. Comme chrétien, nous devons être des porteurs de changement, changement de mentalité. qui changera la façon d'agir. Changement de mentalité qui donnera le goût de vivre autrement. Aimer ne doit pas être seulement un MOT. Bonne journée. 

 

jeudi, 11 mars 2021 16:37

C'est par Béelzébul.

Écrit par

C'est par Béelzéboul qu'il chasse  les démons. Ce texte de Luc est bien intéressant. Il nous renvoie notre image. Jésus guérit une personne et tout de suite des gens voient un mauvais côté, ils soupçonnent Le Christ d'être de conivence avec les démons. N'est-ce pas ce que nous faisons trop souvent. Quelqu'un agit mal et on le qualifie de tous les noms; il agit bien, on se dit qu'il doit y avoir anguille sous roche.. Nous essayons de trouver des bibites.  Ce n'est pas normal qu'il agisse de cette façon. 

Jésus nous renvoie à notre propre façon de regarder les autres et de juger. Le temps de confinement et de silance actuel nous invite à descendre en nous pour regarder notre propre vie intérieure. Avons-nous un regard positif ou négatif  sur l'autre près de nous?  Nous remarquons plus facilement le négatif ou ce que nous considérons comme tel. Un moine vint un jour demander à son Abbé une parole de réconfort, celui-ci lui répondit: Retourne dans ta cellule, et dans le silence elle t'enseignera tout.  le silence du confinement laissera monter en nous la parole de Dieu qui nous enseignera tout.

 

mercredi, 10 mars 2021 15:28

Un AN.

Écrit par

Il y a un an, on noua annonçait la pandémie de la covid-19. Il y a un an, on pointait notre vie vers autre chose, on nous conduisait sur un chemin de restrictions mais aussi de découvertes. Aujourd'hui si nous voulons célébrer à notre façon cette année, nous devons nous demander  ce que cette anée nous a fait comprendre et découvrir. Dans le psaume 15 ce matin on nous dit: Tu m'as montreé Segnuer, la route de la vie. Tous  les événements de la vie, sont des routes nouvelles sur lesquelles le Seigneur nous accompagne  pour cheminer et aller plus loin.  Sur la route de la vie, nous ne marchons pas comme des automates, nous sommes des êtres en croissance, en cheminement et chaque situation de vie nous amène plus loin. Depuis un an, chaque matin, j'ai voulu faire un moment de méditation avec vous pour cheminer ensemble et tirer des leçons de ce que nous devions vivre. Ces moment furent pour moi des moments de  grâces que le Seigneur m'a permis de vivre et qui ont nourris ma foi en l'être humain et donc m'ont rapproché de Dieu. Le silence de mon appartement m'a permis de mieux découvrir la présence  de Dieu au coeur de ma vie et dans le coeur des autres autour de moi. Beaucoup de gens à la télé m'on donné des leçons de vie. Beaucoup ont découvert l'importance de la relation humaine, du respect de l'autre dans ses différences, de prendre du temps avec sa famille, etc...  Demain nous ferons un moment de pause pour reconnaitre cette année et se souvenir des personnes qui sont parties fauchées par le virus. Nous nous souviendrons. Mais nous nous souviendrons aussi de toutes les personnes qui ont été sur la ligne de front au service des malades et des services essentiels à la vie dans les autres moments du quotidien. Ce sera un geste du coeur. Un geste de reconnaissance en tous les sens.   

 

mercredi, 10 mars 2021 15:28

Un AN.

Écrit par

Il y a un an, on noua annonçait la pandémie de la covid-19. Il y a un an, on pointait notre vie vers autre chose, on nous conduisait sur un chemin de restrictions maia aussi de découvertes. Aujourd'hui si nous voulons célébrer à notre façon cette année, nous devons nous demander aussi ce que cette anée nous a fait comprendre et découvrir. Dans le psaume 15 ce matin on nous dit: Tu m'as montreé Segnuer, la route de la vie. tous  les événements de la vie, sont des routes nouvelles sur lesquelles le Seigneur nous accompagne  pour cheminer et aller plus loin.  Su rla route de la vie, nous ne marchons pas comme des automates, nous sommes des êtres en croissance, en cheminement et chaque situation de vie nous amène plus loin. Depuis un an, chaque matin, j'ai voulu faire un moment de méditation avec vous pour cheminer ensemble et tirer des leçons de ce que nous devions vivre. Ces moment furent pou rmoi des grâces que le Seigneur m'a permis de vivre et qui ont nourris ma foi en l'être humain et donc m'ont rapproché de Dieu. Le silence d emon appartement m'a permis de mieux découvrir la présence  de Dieu au coeur de ma vie et dans le coeur des autres autour de moi. Beaucoup de gens à la télé m'on donné des leçons de vie 

 

mercredi, 10 mars 2021 15:28

Un AN.

Écrit par

Il y a un an, on noua annonçait la pandémie de la covid-19. Il y a un an, on pointait notre vie vers autre chose, on nous conduisait sur un chemin de restrictions maia aussi de découvertes. Aujourd'hui si nous voulons célébrer à notre façon cette année, nous devons nous demander aussi ce que cette anée nous a fait comprendre et découvrir. Dans le psaume 15 ce matin on nous dit: Tu m'as montreé Segnuer, la route de la vie. tous  les événements de la vie, sont des routes nouvelles sur lesquelles le Seigneur nous accompagne  pour cheminer et aller plus loin.  Su rla route de la vie, nous ne marchons pas comme des automates, nous sommes des êtres en croissance, en cheminement et chaque situation de vie nous amène plus loin. Depuis un an, chaque matin, j'ai voulu faire un moment de méditation avec vous pour cheminer ensemble et tirer des leçons de ce que nous devions vivre. Ces moment furent pou rmoi des grâces que le Seigneur m'a permis de vivre et qui ont nourris ma foi en l'être humain et donc m'ont rapproché de Dieu. Le silence d emon appartement m'a permis de mieux découvrir la présence  de Dieu au coeur de ma vie et dans le coeur des autres autour de moi. Beaucoup de gens à la télé m'on donné des leçons de vie 

 

mardi, 09 mars 2021 19:29

Jésus dit que ...

Écrit par

Nous vivons dans une société  qui met l'accent sur l'avoir, le rendement et l'efficacité. Jésus est venu nous dire que le plus important n'est pas l'avoir, le compte de banque même si cela est important, mais le plus important c'est l'être. Je suis important parce que je suis un être humain.  Tout l'emseignement de Jésus, le témoignage de toute sa vie sont basés sur l'être humain. Il s'enfuit lorsqu'on veut le faire roi. Ne vous faites pas appeler maitre, vous n'avez qu'un seul maitre.   Il parle avec autorité parce qu'il parle avec son coeur. 

 

lundi, 08 mars 2021 15:08

Journée de la femme.

Écrit par

Aujourd'hui, 8 mars, journée de la femme. Nous aurons droit à de beaux voeux pieux, de belles affirmations sur la place de la femme dans la société, de bellesparoles contre la violence conjugale. Demain, les femmes devront encore se battre pour avoir leurs droits et la violence continuera de grandir. Le mal est profond. Nous n'avons qu'à lire ce qui s'est écrit en 1940 lorsque l'on a voulu donner le droit de vote aux femmes. J'ai été gêné pour ma mère, j'espère qu'elle ne l'a pas lu. Il y avait des propos assez dégradant dans le bouche même des autotrités dont le devoir était de les défendre. Nous partons de très loin. Saint Thomas d'Aquin, un bon dominicain canonisé, s'est demandé si les femmes avaient une âme. Les hommes disent aux femmes continuer de vous battre, nous on lâche des miettes quand vous frappéz trop fort.  La société a besoin d'un coup d'épaule très fort pour se réajuster et tant que els femmes seront seules à revendiquer. Les changementsse feront attendre plus longtemps. Ma prière ce matin est que les femmes n'aient plus besoin de se battre pour avoir leurs droits et leur place au soleil. Bonne journée. 

 

dimanche, 07 mars 2021 15:17

Un jour.

Écrit par

Demain 8 mars appelé  journée de la femme. Si la femme a un problème de reconnaissance dans  la société, l'homme a aussi un problème de pouvoir. Les deux sont des êtres en problèmes. Pourquoi alors ne pas les inclure ensemble dans une JOURNÉE DU COUPLE HUMAIN.  quand on parle de la création, nous parlons de l'homme et de le femme qui forme un couple humain et le texte nous dit: Qure l'homme ne sépare pas ce que Dieu a unit. Je ne parle pas du mariage, mais du coupe humain. Avec cette journée, les deux seraient partie prenante de la transformation. Avec la journée de la femme, cela donne l'impression que l'un se bat pour ses droits alors que l'autre veut conserver son pouvoir. Mettons-les tous les deux dans le même sac. Ceci pourrait contribuer à corriger bien des difficultés de relations. Ce serait un beau projet pour nous, chrétiens, et nos mouvements chrétiens pourraient devenir des artisans de ce renouveau de valeurs et de relations humaines. 

Je trouve que nous sommes trop portés à une vie en tiroir et même en Église nous avons bâti une pastorale à tiroir et j'ai été inconciemment un artisan de cette organisation. Comme Église et comme société nous devons être des bâtisseurs de relations, des bâtisseurs de communion entre les êtres humains.  Ne serait-il pas temps que nos communions à l'Eucharistie paraissent sur le terrain quotidien? Arrêtons de nous séparés et mettons-nous ensemble pour cérer un monde meilleur.

 

Page 11 sur 69