Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

lundi, 29 juin 2020 15:34

Un prisonnier.

Écrit par

Aujourd'hui, 29 juin, l'Église nous fait célébrer la fête des apôtres Pierre et Paul. Le texte des Actes des Apôtres 12, 1-11, fait état de la libération de Pierre de sa prison et nous renvoie à notre propre libération de nos prisons intérieures. Pieere est libéré à partir de la prière de la communauté. D'où l'importance de la communauté. La prière de la communauté a une force extraordinaire qu'il ne faut jamais minimiser.

Le premier geste de l'ange est de réveiller Pierre: Réveille-toi. Saint Paul le dira aussi: Réveillez-vous de votre sommeil. Comme chrétiens, nous sommes trop souvent des gens endormis dans notre ocnfort spirituel et nos traditions. Le temps de pandémie a jeté à notre regard beaucoup de faiblesses des systèmes, des injustices à l'égard des plus faibles et des plus vulnérables d'une part,  et le silence des chrétiens d'autre part. Beaucoup de chrétiens et de responsables dorment sur la "swich" comme on dit.

L.eve-toi, dit l'ange à Pierre. Jésus dira à l'homme couché sur la civière: "Lève-toi, prends ta vie en main et rentre chez toi." Le chrétien est un être de bout et en marche; un être qui arrête de compter sur les autres et prend sa vie en main. Un chrétien est un être en mission.

"Les chaines tombèrent," tout ce qui l'empêchait de bouger et d'être libre disparait. Quelles sont les chaines qui m'empêchent d'être libre? Ce peut être des peurs, des conditionnements extérieurs, des lois ou des obligations qui m'empêchent d'être moi-même,... J'ai à découvrir mes chaines pour m'en libérer.

"Mets tes sandales," les sandales sont le vêtement de l'homme libre. Dans la parabole de Luc quand  le fils revient, le père dit aux serviteurs de lui passer les sandales au pied; il n'est plus un serviteur, il est un homme libre. Nous sommes invités à porte rles sandales de l'homme en mission et libre.

"Mets ton manteau," revêts le manteau de ta foi, de ton audace, de ta liberté, "et suis-moi." L'homme libre se mets à la suite de Jésus pour s'inspirer de son enseignement et de sont témoignage de vie.

Les portes s'ouvrent et il sort en liberté, alors l'ange disparait. Après l'Annonciation, l'ange quitta Marie. Jésus était là donc plus besoin de présurseur. La liberté nous fait mettre l'acent sur l'essentiel, sur les valeurs profondes en nous, sur la présence du Ressuscité en nous. Nous n'avons plus besoin de présences extérieures nous sommes des tabernacles vivants en profonde adoration devant cette présence et remplis de la force divine qui nous habite.

Quand nous serons libres, que nous découvrirons la présence du Christ ressuscité en nous , le NAMASTÉ prendra toute sa force. Bonne journée.

   

samedi, 27 juin 2020 14:46

"Casseur de veillée."

Écrit par

Jésus dans l'Évangile de matin, Mth 8, 5-17, brise une convention de son temps. Aujourd'hui on  dirait qu'il s'inscrit en "caaseux de veillée." Un centurion, un païen s'approche de Jésus pour lui demander de guérir son serviteur. Non suelement Jésus accepte de le guérir mais pire encore, il veut aller dans la maison du païen. Un juif, entrer chez un païen, c'est inconcevable à son époque, surtout un gars qui passe pour un prophète, un homme de Dieu. Ce sont des réactions que j'ai entendu souvent. "vous êtes allé mangé chez un tel, saviez-vous qu'ils ne sont pas mariés? Et puis après? Vous êtes allé visité tel maison, saviez-vous que c'est un coupl d'homo? Oui et j'ai même béni leur fiançailles.  0ce texte  de MAthieu ne vinetp as d'abord d enous parler de lapuissance de Jésus capable de guérir. Il vinet questionner notre mentalité face aux perosnnes que l'on juge pas "normales."

 

vendredi, 26 juin 2020 13:54

Un texte nouveau.

Écrit par

On vient de publier à Rome un texte d'orientation sur la catéchèse. Dans la présentation le cardinal responsable nous dit; "On ne fait pas de caétchèse pour recevoir un sacrement, mais pour s'insérer progressivement dans la vie de la communauté chrétienne et pour donner encore aujourd'hui notre témoignage cohérent. Mgr Fisichella. Nous devons préparer des témoins qui ensuite pourront célébrer leur foi le temps vénu pour eux. Sans doute que ce document viendra répondre à beauoup d'interrogations des catéchètes de chez nous.  

 

lundi, 22 juin 2020 15:59

Un hôpital de campagne.

Écrit par

Le Pape François nous invite à faire de l'Églsie un hôpital de campagne. L'hôpital est un lieu où on soigne un patient pour lui pemrettre de retrouver une meilleure santé. On procède à des diagnostics, des examens, des questions. le médecin soigne le malade à partir du patient et non de lui. les symptomes l'envoie aux causes de la maladie. L'hôpital a à jouer

un rôle de diagnostic pour découvrir les causes de la maladie, en méditant bien les signes des temps,

un rôle de prévention en développant le système immunitaire pour lutter contre les virus, en guérissant des peurs, de la haine ...

et un rôle de convalescence pour se guérir complètement en surmontant les traumatismes laissés au coeur des personnes.  

Est-ce que nous sommes préoccupés par ce rôle d'Hôpital ou si je veux retourner à mes petites affaires tranquilles? Qu'est-ce que ce temps de confinement m'a apporté? 

vendredi, 19 juin 2020 19:41

Pensée.

Écrit par

On est plus souvent confronté à un choix entre deux maux qu'à un choix entre deuz bénédictions.  Charles Caleb Colton. 

 

jeudi, 18 juin 2020 18:41

Un mot de Lao Tseu

Écrit par

Si tu as tendance à être anxieux, c'est parce que tu vis dans le futur. Si tu as tendance à être dépressif, c'est que tu vis dans le passé.si tu as tendance à être en paix, c'est parce que tu vis au moment présent." Et j'ajouterais: la clé pour en arriver à être bien, c'est de devenir capable de vvire pleinement le moment le plus important de notre vie: LE MOMENT PRÉSENT. 

 

mardi, 16 juin 2020 18:25

Auteur anonyme.

Écrit par

Un oiseau assis sur un arbre n'a jamais peur que la branche casse parce que sa confiance n'est pas dans la branche, mais dans ses propres ailes.

Et moi? où est ma confince?

 

lundi, 15 juin 2020 14:13

Un trépied,

Écrit par

Ce qui demeure aujourd'hui, c'est la foi, l'espérance et la charité; mais la plus grande des trois, c'est la charité.  1 Cor, 13, 13. Alors notre ami Paul vient nous poser une question: Pour toi, c'est quoi la charité? Je me suis surpris à essayer de répondre. Il y a la charité envers les pauvres qui ont besoin de nourriture ou des biens nécessaires à la vie, il y a la charité envers les pauvres de coeur, blessés dans leur intelligence ou leur psychologie, il y a la charité envers les pauvres spirituellement ou intellectuellement. Alors, moi ce matin, où est-ce que je me situe?

 

samedi, 13 juin 2020 16:09

Un repas de fraternité.

Écrit par

Un petit mot pour vous qui ne célébrerez pas l'Eucharistie à l'occasion de la Fête du Saint-Sacrement soit à cause du confinement ou bien prce que vous n'avez plus le goût de célébrer. Souvenons-nous  que l'Eucharistie est d'abord un repas de fraternité, un repas de communion. Le repas de la famille autour de la table est un moment précieux pour redécouvrir l'Eucharistie. Le premier mouvement sera de reconnaitre que partager la nourriture est un moment de communion. Surtout quand le repas a été préparé par les parents avec amour. Alors avant de prendre la nourriture, réservons-nous un petit moment pour rendre grâce pour toutes ces personnes qui ont permis de nous nourrir aujourd'hui. Rendre grâce aussi pour l'auteur de tous ces biens. Un bon myen de remercier est de manger avec goût et de s'assurer que rien ne se perde.   je suggère une petite formule de prière que vous pourrez aménager selon votre situation. La formule la meilleure sera la vôtre.

Béni sois-tu, toi que nous appelons Dieu pour les biens de la terre et pour toutes les personnes qui ont permis que ces biens soient sur notre table aujourd'hui.

Nous voulons les partager avec amour en pensant à  ceux et celles qui n'ont rien à manger aujourd'hui. 

Permets-nous la capacité de faire notre petite part pour que chaque être humain puisse se nourrir selon ses besoins.

Béni sois-tu, Dieu, Toi qui habites en chacun et chacune de nous, de nous aider à tisser ces liens de communion entre nous et avec toi.

Nous sommes tes enfants bien-aimés et c'est dans cet esprit de partage et de famille que nous voulons vivre ce moment de repas de fraternité. Amen.

jeudi, 11 juin 2020 13:59

Une prière vieille de 2600 ans.

Écrit par

Pour qu'il y ait la paix dans le monde, il faut que les nations vivent en paix.

Pour qu'il y ait la paix entre les nations, les villes ne doivnet pas se soulever l'un contre l'autre.

Pour qu'il y ait la paix dans les villes, les voisins doivent se comprendre.

Pour qu'il y ait la paix entre les voisins, il faut que l'harmonie règne au foyer.

Pour qu'il y ait la paix chez soi, il faut la toruver dans son propre coeur.

 

Page 6 sur 33