homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mardi, 12 avril 2016 13:28

Seigneur, envoie-nous des fous! S.V.P.

En ce dimanche du Bon Pasteur, je me suis permis de coiffer ma méditation d'un titre inspiré d'un article du Père Lebret; je trouvais qu'il allait bien. Dans notre société mal menée par des systèmes qui défendent des pouvoirs et des structures avant les personnes, il m'apparait important que des fous naissent dans notre Église. C'est à dire que lèvent des femmes et des hommes épris, fous de Dieu, fous de miséricorde, d'amour, d'accueil; des femmes et des hommes passionnés de liberté, de respect des personnes; des femmes et des hommes capables de sortir des sentiers battus pour ouvrir les routes de l'Espérance aujourd'hui. L'Évangéliste Jean (10, 27-30) nous parle du Vrai Pasteur. Le pasteur qui connait son monde, capable de lui donner ce dont il a besoin, le vrai Pasteur qui aime profondément tous les êtres humains et qui les considèrent comme ses enfants bien-aimés. Le Vrai Pasteur que les gens aiment et suivent la voix. La vie chrétienne, la vie de l'Église n'est pas facile aujourd'hui. La vie exige que nous puissions agir par conviction et non par habitude, une vie qui exige que nous fassions l'expérience du ressuscité et non transmettre des théories sur Dieu. Un pasteur n'est pas…
mardi, 12 avril 2016 13:28

Seigneur, envoie-nous des fous! S.V.P.

En ce dimanche du Bon Pasteur, je me suis permis de coiffer ma méditation d'un titre inspiré d'un article du Père Lebret; je trouvais qu'il allait bien. Dans notre société mal menée par des systèmes qui défendent des pouvoirs et des structures avant les personnes, il m'apparait important que des fous naissent dans notre Église. C'est à dire que lèvent des femmes et des hommes épris, fous de Dieu, fous de miséricorde, d'amour, d'accueil; des femmes et des hommes passionnés de liberté, de respect des personnes; des femmes et des hommes capables de sortir des sentiers battus pour ouvrir les routes de l'Espérance aujourd'hui. L'Évangéliste Jean (10, 27-30) nous parle du Vrai Pasteur. Le pasteur qui connait son monde, capable de lui donner ce dont il a besoin, le vrai Pasteur qui aime profondément tous les êtres humains et qui les considèrent comme ses enfants bien-aimés. Le Vrai Pasteur que les gens aiment et suivent la voix. La vie chrétienne, la vie de l'Église n'est pas facile aujourd'hui. La vie exige que nous puissions agir par conviction et non par habitude, une vie qui exige que nous fassions l'expérience du ressuscité et non transmettre des théories sur Dieu. Un pasteur n'est pas…
mardi, 12 avril 2016 13:28

Seigneur, envoie-nous des fous! S.V.P.

En ce dimanche du Bon Pasteur, je me suis permis de coiffer ma méditation d'un titre inspiré d'un article du Père Lebret; je trouvais qu'il allait bien. Dans notre société mal menée par des systèmes qui défendent des pouvoirs et des structures avant les personnes, il m'apparait important que des fous naissent dans notre Église. C'est à dire que lèvent des femmes et des hommes épris, fous de Dieu, fous de miséricorde, d'amour, d'accueil; des femmes et des hommes passionnés de liberté, de respect des personnes; des femmes et des hommes capables de sortir des sentiers battus pour ouvrir les routes de l'Espérance aujourd'hui. L'Évangéliste Jean (10, 27-30) nous parle du Vrai Pasteur. Le pasteur qui connait son monde, capable de lui donner ce dont il a besoin, le vrai Pasteur qui aime profondément tous les êtres humains et qui les considèrent comme ses enfants bien-aimés. Le Vrai Pasteur que les gens aiment et suivent la voix. La vie chrétienne, la vie de l'Église n'est pas facile aujourd'hui. La vie exige que nous puissions agir par conviction et non par habitude, une vie qui exige que nous fassions l'expérience du ressuscité et non transmettre des théories sur Dieu. Un pasteur n'est pas…
mardi, 05 avril 2016 15:39

Envoyés à la messe. Jn 21, 1-9.

Les employés de St-Hubert à la suite de la vente de l'entreprise sont inquiets de leur avenir. La situation est changée et l'avenir leur apparait incertain. C'est ce que vivaient les apôtres au matin de la résurrection. Jésus est mort. Leur porjet d'avenir est foutu. Ils sont au chômage. Découragés, ils retournent à leur ancien métier, mais leur filet reste vide. Notons que c'est la nuit. Il fait noir dehors comme dans leur coeur découragé. Il leur faudra attendre la lumière du jour, la lumière du ressuscité pour remplir leurs filets. Pauvres disciples, ils n'ont rien compris des événements passés et de la mission donnée par Jésus le jeudi saint. Sur le rivage, Jésus leur dit: "Jetez le filet à droite." Jetez le filet là où il y a du poisson. Les apôtres se sont fiés à leur expérience, à leur gros bras et le travail a été vain. Jésus veut leur faire comprendre que la mission donnée ne se réalisera qu'avec lui. C'est sa mission qu'il faut faire avec lui et non sans lui. Bâtir le royaume du Père est la mission du Christ avec nous. Au moment où les apôtres ont pêché avec le Christ, les filets se…
Dans l'extrait de l'Évangile de notre dimanche, Jésus nous révèle le visage de la miséricorde. Il me semble qu'il aurait été de mise  d'aller faire une visite de courtoisie à Pilate ou encore d'aller enlever son chapeau devant les grands prêtres et le Sanhédrin. Mais non, Jésus préfère venir saluer un groupe de peureux cachés derrière des portes closes. Même à ces petits messieurs, j'aurais eu quelque chose à leur dire. Mais non, Jésus se situe au niveau de l'amour, au niveau de la miséricorde. Il vient révéler le vrai visage de la miséricorde. Il vient nous dire la puissance de Dieu: L'amour. C. Jung a écrit: "L'amour que l'on porte à l'homme le rend meilleur, la haine le rend pire." Voila ce que le Resusscité nous dit ce matin. Jésus vient alors que les portes sont fermées à double tour, non seulement les portes de la maison mais celles aussi des coeurs. Jésus vient ouvrir la porte de la miséricorde. Les disciples n'avaient rien compris de l'événement du vendredi, la porte de leur coeur était fermée solidement par la peur. Ils étaient prisonniers de leur image de Dieu et du Christ. Contemplons cette attutide de Jésus.  Il va à la…
mardi, 22 mars 2016 15:46

Avis de recherche

En ce matin de Pâques, une femme se rend au tombeau de Jésus. Malheureusement, il est vide. Désolée et en pleurs elle court avertir les disciples. On a volé mon Seigneur et je ne sais pas où on l'a placé. Les disciples Pierre et Jean viennent constater les faits. Notons d'abord que Marie Madeleine vient de bon matin alors qu'il fait encore sombre. La nature est sombre comme son coeur qui n'a rien compris. Elle veut être près de celui que son coeur aime. Elle nous rappelle le Cantiques des Cantiques: "J'ai cherché celui que mon coeur aime." 3, 5. Le personnage de Marie nous représente tous. Un jour où l'autre dans nos vies nous avons cherché le Seigneur. Nous cherchons souvent au dehors ce qu'il y a au dedans de nous. C'est très souvent lorsque nous ne cherchons plus que nous trouvons. Pierre et Jean sont allés voir, Pierre constate les faits mais ne semble pas très impressionné alors que Jean vit et crut. Jean est le disciple que Jésus aimait, il vient au tombeau avec son coeur tout comme Marie Madeleine. Alors que Pierre le cérébral constate le tombeau vide sans plus. Nous sommes à la fois ces…
mardi, 15 mars 2016 16:18

Jésus entre dans ma Jérusalem

"Allez à la ville qui est en face. A l'entrée, vous trouverez un petit âne attaché que personne n'a encore monté. Détachez-le et emmenez-le." Lc 19, 28. Telle est la mission que Jésus donne à ses disciples au moment d'entrée à Jérusalem qui présage sa mort. Cette mission donnée par Jésus est aussi la mienne comme disciple du Christ. Jésus envoie ses disciples dans la vie, au coeur du monde. Vous y trouverez des gens attachés, libérez-les et emmenez-les. Libérer les êtres humains de ce qui les empêche de se rendre à Jésus, voila mission donnée. Ce n'est ni dans leur maison ou au temple que Jésus envoie, mais au coeur du monde. C'est le message du Pape François dans la Joie de l'Évangile: L'Église en sortie, no 20. Sortir aux périphéries et constituer dans le monde un état permanent de mission. Dans sa vision de l'Église, le Pape parlera de l'Église-hôpital de campagne. Un Église-hôpital proche des gens et de leurs besoins. Notons que Jésus arrive à la fin de sa vie terrestre. Il avait eu le temps de préparer ses disciples à accueillir cette mission. D'où pour nous l'importance de ce compagnonnage avec le Christ pour nous laisser…
mardi, 15 mars 2016 16:18

Jésus entre dans ma Jérusalem

"Allez à la ville qui est enface. A l'entrée, vous trouverez un petit âne attaché que personne n'a encore monté. Détachez-le et emmenez-le." Lc 19, 28. Telle est la mission que Jésus odnne à ses disciples au moment d'entrée à Jérusalem qui présage sa mort. Cette mission donnée par Jésus est aussi la mienne comme disciple du Christ. Jésus envoie ses disciples dans la vie, au coeur du monde. Vous y trouverez des gens attachés, libérez-les et emmenez-les. Libérer les êtres humains de ce qui les empêche de se rendre à Jésus, voila mission donnée.Ce n'est ni dans leur maison ou au temple que Jésus envoie, mais au coeur du monde. C'est le message du Pape François dans la Joie de l'Évangile: L'Église en sortie, no 20. Sortir aux périphéries et constituer dans lemonde un état permanent de mission. Dans sa vision de l'Église, le Pape parlera de l'Église-hopital de campagne. Un Église-hôpital proche des gens et de leurs besoins. Notons que Jésus arrive à la fin de sa vie terrestre. Il avait eu le temps de préparer ses disciples à accueillir cette mission. D'où pour nous l'importance de ce compagnonnage avec le Christ pour nous laisser libérer et convertir…
lundi, 07 mars 2016 20:39

Invitation à la conversion

L'évangéliste Jean nous présente aujourd'hui (8,1-11) un comportement de  peur des pharisiens devant Jésus. Le prophète de Galilée dérange ces messieurs bien pensants gardiens de la loi. Ils ont peur et viennent lui tendre un piège en vue de pouvoir l'arrêter. On confronte Jésus à la fois à son enseignement sur la charité et à la loi de Moïse. Ces hommes nous représentent tous avec nos peurs du changement, peur des autres qui dérangent nos sécurités. Cette peur en nous invite surtout à condamner pour se protéger. Pensons à Mendela, Martin Luther King qui ont dérangé et payé de leur vie. Jésus vient secouer les sécurités, les mentalités plus vites à condamner qu'à pardonner. Devant les changements nous sommes portés à poser les freins par peur du dérangement. le Pape François nous invite à sortir de nos peur pour aller vers les autres et nous savons combien c'est difficile. Pour les scribes et les pharisiens le  respect de la loi passe avant les personnes. Jésus va questionner leur mentalité en leur montrant que les personnes sont avant la loi. Derrière une faute, il y a toujours une personne souvent blessée. Alors là où nous voyons une faute à punir, Dieu voir une plaie…
mardi, 01 mars 2016 14:16

Une belle histoire d'amour

Jésus utilise souvent des paraboles dans son enseignement. Une parabole "est un message habillé." La parabole nous invite à entrer dans l'histoire et à faire partie du message. Nous devenons partie du message et celui-ci nous conduit plus loin dans notre vie chrétienne. Aujourd'hui, en Luc 15, Jésus s'adresse aux scribes et aux pharisiens qui l'accusent de manger avec les pécheurs: "Cet homme-là fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux." Alors Jésus leur adresse une belle leçon. Un père avait deux fils. Le plus jeune, "fatigué de la vie familliale" lui demande sa part d'héritage et s'en va. Comme sa vie de "jeunesse" n'est pas faite, il gaspille son argent et se trouve dans la dèche. Il décide alors de retourner travailler chez son père, au moins il pourra manger et dormir. Remarquons que le fils est parti sans un mot de dialogue avec le père. Il est parti comme un employé qui quitte son travail. On le paie et il s'en va. Le retour est très différent. Le père le voit venir de loin, court à sa rencontre, ne lui permet pas de se confesser, lui met la robe, les sandales, l'anneau et commande la fête. Le fils…
Page 20 sur 22