homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

En cette fête de l'Ascension, nous sommes tous et toutes envoyés à la messe. Le Christ retourne vers son Père et nous demande d'être ses témoins. Nous sommes des envoyés et le mot "messe" vient du latin qui signifie envoyé. Nous sommes envoyés à la messe pour ensuite venir ensemble comme communauté célébrer l'action de grâce. Jésus fait assez confiance en nous pour nous laisser sa mission et nous laisser aussi au bon soin de son Esprit. "Vous serez mes témoins" dit Jésus. C'est qui un témoin. Un témoin, c'est comme un saint, quelqu'un qui laisse passer le Christ. Le témoin n'est pas quelqu'un qui donne le Christ, mais qui laisse passer le Christ; qui laisse découvrir le Christ ressuscité. Nous ne sommes pas des "peadler" de l'Évangile, ni des vendeurs  de vérité, mais des personnes qui laissent passer le Seigneur à travers leur vie.  Nous sommes envoyés sur le chantier du monde faire découvrir le Christ, bâtir l'Église de Jésus Christ et nous rassembler en communauté pour célébrer. Pour laisser passer le Christ, il est nécessaire que nous l'ayons rencontrer au fond du coeur. Nous devons être des amants du Ressuscité. Nous ne pouvons donner ce que nous n'avons pas. A l'Ascension,   Jésus…
mardi, 26 avril 2016 14:00

L'arrivée d'un temps nouveau.

Les changements sont toujours pour les personnes des temps difficiles. Nous le réalisons quand nous arrivons comme prêtre dans une nouvelle paroisse, ou quand les jeunes nous arrivent avec leur téléphone intelligent, quand le printemps tarde à arriver. Les lectures de notre  dimanche 1er mai nous présentent cette situation vécue par les apôtres. Dans le texte des Actes des Apôtres, 15, 22-29, on nous présente la conversion des païens, doivent-ils suivre les mêmes obligations que les juifs? Autrement dit: Faul-il être juifs pour être chrétien? C'est la question posée autrefois aux amérindiens d'ici: Faut-il être fançais pour être catholique? Le texte de l'apocalypse 21, 10-23, nous annonce la Jérusalem nouvelle et l'Évangile de Jean, 14, 23-29, nous annonce la mort de Jésus. Nous sommes placés devant un changement radical et les apôtres ne comprennent pas ce qui se passe. Ils doivent passer du titre d'adepte d'une religion à celui de disciple du Christ. Nous avons goûter à cette médecine du changement depuis le concile et la révoution tranquille au Québec. Nous réalisons combien la société a de la difficulté à retomber sur ses pieds et notre Église est en mal de renaissance. Dans ces changements qui chamboulent notre vie, nous regardons ce que nous…
mardi, 19 avril 2016 14:37

La marque de commerce des chrétiens.

"Ce qui montrera que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns  pour les autres." Jn 13, 35. Voila un message important que l'Évangile nous livre aujourd'hui. Et surtout Jésus ajoute "comme je vous ai aimés." L'amour de Dieu et du prochain est la marque distinctive des chrétiens. L'amour du Christ est contagieux et rayonne. L'amour fait des miracles. L'amour du Christ est l'amour manifesté au lavement des pieds, dans l'accueil du larron sur la croix: "Aujourd'hui même tu seras avec moi au paradis." Et aussi: "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." L'amour de Dieu parle fort et ne laisse place à aucun compromis. Cet ammour est possible à cause de l'Esprit de Dieu qui nous habite. Le signe que le Seigneur nous donne pour être reconnu comme disciple, c'est l'amour reçu et partagé. Quand les juifs demandent à Jésus s'il est le Messie, il leur répond de regarder ses oeuvres. Les aveugles voient,, les boiteux marchent .. Lc 7, 22. Il se définit pas un agir. Le disciple est aussi quelqu'un qui se définit par un agir dans le milieu et cet agir est conditionné par l'amour. L'amour du Christ nous fait regarder l'autre…
mardi, 19 avril 2016 14:37

La marque de commerce des chrétiens.

"Ce qui montrera que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns  pour les autres." Jn 13, 35. Voila un message important que l'Évangile nous livre aujourd'hui. Et surtout Jésus ajoute "comme je vous ai aimés." L'amour de Dieu et du prochain est la marque distinctive des chrétiens. L'amour du Christ est contagieux et rayonne. L'amour fait des miracles. L'amour du Christ est l'amour manifesté au lavement des pieds, dans l'accueil du larron sur la croix: "Aujourd'hui même tu seras avec moi au paradis." Et aussi: "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." L'amour de Dieu parle fort et ne laisse place à aucun compromis. Cet ammour est possible à cause de l'Esprit de Dieu qui nous habite. Le signe que le Seigneur nous donne pour être reconnu comme disciple, c'est l'amour reçu et partagé. Quand les juifs demandent à Jésus s'il est le Messie, il leur répond de regarder ses oeuvres. Les aveugles voient,, les boiteux marchent .. Lc 7, 22. Il se définit pas un agir. Le disciple est aussi quelqu'un qui se définit par un agir dans le milieu et cet agir est conditionné par l'amour. L'amour du Christ nous fait regarder l'autre…
mardi, 19 avril 2016 14:37

La marque de commerce des chrétiens.

"Ce qui montrera que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns  pour les autres." Jn 13, 35. Voila un message important que l'Évangile nous livre aujourd'hui. Et surtout Jésus ajoute "comme je vous ai aimés." L'amour de Dieu et du prochain est la marque distinctive des chrétiens. L'amour du Christ est contagieux et rayonne. L'amour fait des miracles. L'amour du Christ est l'amour manifesté au lavement des pieds, dans l'accueil du larron sur la croix: "Aujourd'hui même tu seras avec moi au paradis." Et aussi: "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." L'amour de Dieu parle fort et ne laisse place à aucun compromis. Cet ammour est possible à cause de l'Esprit de Dieu qui nous habite. Le signe que le Seigneur nous donne pour être reconnu comme disciple, c'est l'amour reçu et partagé. Quand les juifs demandent à Jésus s'il est le Messie, il leur répond de regarder ses oeuvres. Les aveugles voient,, les boiteux marchent .. Lc 7, 22. Il se définit pas un agir. Le disciple est aussi quelqu'un qui se définit par un agir dans le milieu et cet agir est conditionné par l'amour. L'amour du Christ nous fait regarder l'autre…
mardi, 12 avril 2016 13:28

Seigneur, envoie-nous des fous! S.V.P.

En ce dimanche du Bon Pasteur, je me suis permis de coiffer ma méditation d'un titre inspiré d'un article du Père Lebret; je trouvais qu'il allait bien. Dans notre société mal menée par des systèmes qui défendent des pouvoirs et des structures avant les personnes, il m'apparait important que des fous naissent dans notre Église. C'est à dire que lèvent des femmes et des hommes épris, fous de Dieu, fous de miséricorde, d'amour, d'accueil; des femmes et des hommes passionnés de liberté, de respect des personnes; des femmes et des hommes capables de sortir des sentiers battus pour ouvrir les routes de l'Espérance aujourd'hui. L'Évangéliste Jean (10, 27-30) nous parle du Vrai Pasteur. Le pasteur qui connait son monde, capable de lui donner ce dont il a besoin, le vrai Pasteur qui aime profondément tous les êtres humains et qui les considèrent comme ses enfants bien-aimés. Le Vrai Pasteur que les gens aiment et suivent la voix. La vie chrétienne, la vie de l'Église n'est pas facile aujourd'hui. La vie exige que nous puissions agir par conviction et non par habitude, une vie qui exige que nous fassions l'expérience du ressuscité et non transmettre des théories sur Dieu. Un pasteur n'est pas…
mardi, 12 avril 2016 13:28

Seigneur, envoie-nous des fous! S.V.P.

En ce dimanche du Bon Pasteur, je me suis permis de coiffer ma méditation d'un titre inspiré d'un article du Père Lebret; je trouvais qu'il allait bien. Dans notre société mal menée par des systèmes qui défendent des pouvoirs et des structures avant les personnes, il m'apparait important que des fous naissent dans notre Église. C'est à dire que lèvent des femmes et des hommes épris, fous de Dieu, fous de miséricorde, d'amour, d'accueil; des femmes et des hommes passionnés de liberté, de respect des personnes; des femmes et des hommes capables de sortir des sentiers battus pour ouvrir les routes de l'Espérance aujourd'hui. L'Évangéliste Jean (10, 27-30) nous parle du Vrai Pasteur. Le pasteur qui connait son monde, capable de lui donner ce dont il a besoin, le vrai Pasteur qui aime profondément tous les êtres humains et qui les considèrent comme ses enfants bien-aimés. Le Vrai Pasteur que les gens aiment et suivent la voix. La vie chrétienne, la vie de l'Église n'est pas facile aujourd'hui. La vie exige que nous puissions agir par conviction et non par habitude, une vie qui exige que nous fassions l'expérience du ressuscité et non transmettre des théories sur Dieu. Un pasteur n'est pas…
mardi, 12 avril 2016 13:28

Seigneur, envoie-nous des fous! S.V.P.

En ce dimanche du Bon Pasteur, je me suis permis de coiffer ma méditation d'un titre inspiré d'un article du Père Lebret; je trouvais qu'il allait bien. Dans notre société mal menée par des systèmes qui défendent des pouvoirs et des structures avant les personnes, il m'apparait important que des fous naissent dans notre Église. C'est à dire que lèvent des femmes et des hommes épris, fous de Dieu, fous de miséricorde, d'amour, d'accueil; des femmes et des hommes passionnés de liberté, de respect des personnes; des femmes et des hommes capables de sortir des sentiers battus pour ouvrir les routes de l'Espérance aujourd'hui. L'Évangéliste Jean (10, 27-30) nous parle du Vrai Pasteur. Le pasteur qui connait son monde, capable de lui donner ce dont il a besoin, le vrai Pasteur qui aime profondément tous les êtres humains et qui les considèrent comme ses enfants bien-aimés. Le Vrai Pasteur que les gens aiment et suivent la voix. La vie chrétienne, la vie de l'Église n'est pas facile aujourd'hui. La vie exige que nous puissions agir par conviction et non par habitude, une vie qui exige que nous fassions l'expérience du ressuscité et non transmettre des théories sur Dieu. Un pasteur n'est pas…
mardi, 05 avril 2016 15:39

Envoyés à la messe. Jn 21, 1-9.

Les employés de St-Hubert à la suite de la vente de l'entreprise sont inquiets de leur avenir. La situation est changée et l'avenir leur apparait incertain. C'est ce que vivaient les apôtres au matin de la résurrection. Jésus est mort. Leur porjet d'avenir est foutu. Ils sont au chômage. Découragés, ils retournent à leur ancien métier, mais leur filet reste vide. Notons que c'est la nuit. Il fait noir dehors comme dans leur coeur découragé. Il leur faudra attendre la lumière du jour, la lumière du ressuscité pour remplir leurs filets. Pauvres disciples, ils n'ont rien compris des événements passés et de la mission donnée par Jésus le jeudi saint. Sur le rivage, Jésus leur dit: "Jetez le filet à droite." Jetez le filet là où il y a du poisson. Les apôtres se sont fiés à leur expérience, à leur gros bras et le travail a été vain. Jésus veut leur faire comprendre que la mission donnée ne se réalisera qu'avec lui. C'est sa mission qu'il faut faire avec lui et non sans lui. Bâtir le royaume du Père est la mission du Christ avec nous. Au moment où les apôtres ont pêché avec le Christ, les filets se…
Dans l'extrait de l'Évangile de notre dimanche, Jésus nous révèle le visage de la miséricorde. Il me semble qu'il aurait été de mise  d'aller faire une visite de courtoisie à Pilate ou encore d'aller enlever son chapeau devant les grands prêtres et le Sanhédrin. Mais non, Jésus préfère venir saluer un groupe de peureux cachés derrière des portes closes. Même à ces petits messieurs, j'aurais eu quelque chose à leur dire. Mais non, Jésus se situe au niveau de l'amour, au niveau de la miséricorde. Il vient révéler le vrai visage de la miséricorde. Il vient nous dire la puissance de Dieu: L'amour. C. Jung a écrit: "L'amour que l'on porte à l'homme le rend meilleur, la haine le rend pire." Voila ce que le Resusscité nous dit ce matin. Jésus vient alors que les portes sont fermées à double tour, non seulement les portes de la maison mais celles aussi des coeurs. Jésus vient ouvrir la porte de la miséricorde. Les disciples n'avaient rien compris de l'événement du vendredi, la porte de leur coeur était fermée solidement par la peur. Ils étaient prisonniers de leur image de Dieu et du Christ. Contemplons cette attutide de Jésus.  Il va à la…
Page 9 sur 11