homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

Les Messieurs scribes s'en prennent à Jésus en lui présentant une dame prise en flagrant délit d'adultère. Ils veulent piéger Jésus pour le condamer. Nobles défenseurs de la loi, ils s'insurgent contre toute attaque à la loi même au détriment des personnes. Méditons la leçon que Jésus nous donne à travers cette rencontre. Les scribes sont debout dans l'attitude du pouvoir qui attaque et veut avoir raison. La dame est écrasée devant cette attiude de pouvoir. Jésus le Bon Pasteur s'abaisse au niveau de la dame, il s'abaisse jusqu'àu niveau de la misère pour la relever. Nous sommes en présence de trois personnes et de trois formes de présences. La présence du pouvoir qui écrase et condamne, la présence de la misère qui a besoin d'une main secourable, et la présence du pasteur qu'on veut prendre au piège. Derrière l'acte posé qui brise la loi se trouve une personne blessée. Le plus important est-il la loi ou la personne? la présence de la femme et des scribes vient questionner notre attitude ou notre facilité de juger les autres.  Sommes-nous au niveau des lois et des structures ou des persoones? Il nous est facile de juger et trop souvent sans savoir…
Jésus vient nous visiter avec une très belle parabole. Notons d'abord qu'une parabole est un message habillé et qui nous implique comme participant de la leçon donnée. La première phrase du texte d'aujourd'ui est très importante. "Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l'écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui. "Cet homme fait bon accueil aux pécheurs et il mange avec eux." Notons que Jésus est confronté aux grands messieurs de la religion juive qui lui reprochent d'avoir de mauvais compagnons.  Alors Jésus leur donne une leçon de vie chrétienne. Le fils cadet demande sa part de bien et s'en va. Notons qu'il n'y a aucun dialogue entre le père et le fils et les deux frères. Un employé quitte, on le paie et il part. Le jeune connait la liberté, fait sa "vie de jeunesse" comme on dit et se voit dans l'extrême pauvreté. Il se dit: je vais retourner chez mon père. Il retourne comme un employé. Il n'a pas connu autre chose et ne croit sans doute pas son père capable de vivre autre chose. Ce fils cadet est l'image des publicains et des pécheurs qui mangent, écoutent et suivent Jésus. Il…
vendredi, 22 mars 2019 17:35

Les qu'en dira-t-on? peu me chaut!

  En cette fête de l'Annonciation à Marie, la lecture de l'Évangile de Luc 1, 26-38, a fait remonter en moi cette vieille expression sortie de la poussière de la langue française: Peu me chaut. La situation vécue par Marie va certes susciter des commérages dans son milieu. Mais cet événement nous invite à une petite réflexion. De l'extérieur nous ne connaissons pas le contenu de l'événement, nous commentons sans savoir exactement de quoi nous parlons. Comme très souvent dans la vie nous passons des commentaires sur la vie des gens autour de nous sans savoir les raisons de l'agir. J'ai souvent entendu devant un divorce, par exemple,  des commentaires et comme j'avais rencontré les personnes, je me disais: Si vous saviez... vous ne parleriez pas ainsi. Marie se fiche des qu'en dira-t-on et elle entre dans le projet de Dieu. Marie vient me dire: "Ne parlex jamais à travers votre chapeau." Un fait très intéressant est que Marie n'est pas au temple comme Zacharie. Elle est probablement à la maison en train de faire du ménage ou de prier. Alors que Monsieur Zacharie au temple  dans l'exercice de son rite liturgique en sort muet, Marie au contraire part en…
mardi, 19 mars 2019 16:40

Quel est ton nom?

Comment tu t'appelles? Telle est la question posée souvent aux personnes dont on a oublié le nom ou bien que l'on ne connait pas. Il nous est important de savoir à qui nous avons affaire. Moïse a posé la même question à Dieu derrière son buisson ardent. La réponse mérite d'être méditée. Quel est ton nom? Dieu répond à Moïse: "Je suis celui qui suis" Certains auteurs traduisent: "Je suis celui qui serai." Ex 3, 14. Autrement dit: Regardez-moi agir au milieu de vous et vous saurez qui je suis. Dieu ne se révèle pas à travers de beaux discours, de belles paroles, mais par une expérience de vie au quotidien. Et cette révélation nous est souvent révélée par des témoins. "Je serai votre Dieu et vous serez mon peuple."" Dieu est un être de relation et non de théorie. Il se révèle à travers une action avec nous et en notre fabeur. Aujourd'hui Dieu se révèle à travers son Peuple-Église. La meilleure façon de révéler le Seigneur est de témoiganer par notre vie: "Vous serez mes témoins jusqu'au limite du monde." Act. 1, 5. Dieu s'est choisi un peuple comme lieu de résidence parce qu'il est un être de…
Juste avant la moment de la transfiguration, Jésus vient d'annoncer à ses disciples ce qui se passera à Jérusalem. Évidemment, ceux-ci n'ont rien compris. Jésus va leur mntrer "de visu" ce qu'il a voulu leur dire. Il va avec eux sur la montagne pour prier. Il se met avec eux dans cet état intérieur de rencontre avec son Père qui lui permet de se révéler tel qu'il est. Il leur montre ce que signifie ressusciter. Avec trois disciples, il gravit la montagne. Quelle montagne? Elle n'est pas nommée. Il s'agit d'une montagne intérieure, c'est notre montagne à chacun et chacune de nous. Sur cette montagne, Jésus nous révèle sa beauté intérieure et il nous fait comprendre que si nous allons nous aussi sur notre montagne nous découvrirons notre propre beauté intérieure d'enfant de Dieu. Nous sommes habitués au négatif. Nous sommes un peu saule pleureur. Au lieu de regarder le négatif pourquoi ne pas s'arrêter au positif, à ce qui est beau et bon en nous. C'est comme regarder une bouteille a demi remplie; on peut dire: elle est à moitié vide, on peut dire aussi, elle est à moitié pleine. tout dépend de l'oeil qui regarde. Jésus nous apprend…
mardi, 05 mars 2019 14:28

Inviter à l'essentiel. Lc 4, 1-13.

Aujourd'hui s'ouvre un autre temps de carême. Depuis longtemps le carême est un temps liturgique et rituel. Le carême symbolise les 40 ans du peuple juif dans le désert pour préparer l'entrée dans le Terre Promise. Prenons la route avec eux et avec le christ pour notre carême de 2019.   Poussé par l'Esprit Saint, Jésus alla au désert où il jeûna 40 jours. Le désert n'est pas d'abord un lieu mais un état d'âme, un état d'esprit. Il est le symbole de cet état intérieur qui nous permet d'écouter l'Esprit Saint qui nous habite, cet Esprit qui vient éclairer ma route du carême. Paul nous dit dans l'Épitre aux Romains: "La Parole est tout près de toi, elle est dans ta bouche et dans ton coeur." Dans mon désert, l'Esprit me permet d'écouter cette parole qui monte en moi pour éclairer ma route de chrétien. Aller au désert, c'est prendre un temps de coeur à coeur avec le Christ en vue de construire le royaume du Père dans les coeurs. Au désert, Jésus a jeûné de tout ce qui l'empêchait d'écouter la voix de l'Esprit. Qu'est-ce qui m'empêche, moi, d'écouter la voix de l'esprit en moi. Ce peut être…
mardi, 26 février 2019 15:21

appeléa à être disciples. Lc 6, 39-45.

Le disciple n'est pas au-dessus du maitre; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maitre. Devenir disciple, se placer à l'école du Maitre, voila le message que Jésus nous adresse aujourd'hui. Avant d'être envoyé, je dois d'abord être disciple. Le maitre enseigne un style de vie qu'il expérimente lui-même. Il n'enseigne pas des doctrines, mais une sagesse de vie à partir du sens de l'existence. L'Évangile d'aujourd'hui en est un bel exemple. Jésus part toujours de la personne, de son jardin intérieur pour le faire avancer Je ne vous appelle pas disciple, mais amis. Jn 15, 15. Devenir disciple du Christ est une urgence aujourd'hui et une urgence que l'on ne peut éviter. Nous n'avons pas à défendre des doctrines ou des façons de faire, mais à faire connaitre quelqu'un: JÉSUS CHRIST. Et pour le faire connaitre vraiment, il s'agit simplement de se placer à son école, écouter sa Parole et méditer son témoignage de vie. Remarquons la finesse de son enseignement dans l'Évangile de ce matin. Pourquoi regardes-tu la paille dans l'oeil de ton voisin alors que tu ne vois pas la poutre dans ton oeil. Jésus nous place directement en situation. Il nous situe directement dans…
mardi, 19 février 2019 14:48

Découvre qui tu es. Lc 6, 27-38.

Le texte de la création nous dit que le Seigneur nous a remplis de son souffle divin et tatoués de son Esprit . Au moment du baptême. il est venu nous révéler que nous sommes son enfant bien-aimé en qui il a mis tout son amour. Et voila ce que nous sommes. la vie est le chantier où nous avons à faire l'expérience de cette réalité et à la vivre. La vie aussi nous apporte des blessures, des difficultés et devient un lieu d'expérience et de découverte. Aujourd'hui l'Évangile nous invite à faire un pas de plus dans cette découverte. Le Seigneur nous dit; Vous êtes remplis de mon amour, donc il n'y a pas de place pour autre chose que de l'mour dans notre vie. Si nous sommes des enfants de Dieu, il s'agit simplement d'agir comme des enfants de Dieu. Notre coeur doit être un foyer d'amour et d'accueil pour tous. Nos mains doivent servir à l'entraide et au secours de nos frères et soeurs dans le besoin. Dans notre coeur, pas de place pour la haine, la vengeance, le mépris. Mais la vie nous fait découvrir que parfois, il y a place pour la haine et la…
mardi, 12 février 2019 23:02

La route du bonheur. Lc 17, 20-26.

J'aime beaucoup méditer près d'une rivière aux beaux jours de l'été. Le cours d'eau me donne des leçons de vie intéressantes. le bonheur de la rivière est de se recevoir et de se donner. Elle se reçoit de sa source qui l'alimente, et se donne à ceux et celles qui veulent y boire, se baigner ou pêcher son poisson. Elle invite à entrer en son intérieur pour prendre le poisson qui s'y promène. Elle est un exemple pour l'être humain. Le bonheur de l'être humain est de se recevoir et de se donner. Comme la rivière, nous venons d'une source qui nous alimente au quotidien et nous fait vivre. Et cettte vie est faite pour être donnée, partagée et semér de la joie. Nous avons besoin de rester relié à notre source divine pour être capable de semer de la joie, du bonheur dans notre milieu. C'est l'invitation des béatitudes de notre Évangile d'aujourd'hui. Heureux êtes-vous si vous restez accrochés à votre source divine pour devenir bâtisseurs de paix, de justice, de bonté, d'amour. Heureux êtes-vous si vous rester accrochés à votre source pour continuer de défendre les valeurs de l'Évangile, les pauvres et les  mal gommés de la société.…
mardi, 05 février 2019 15:44

Avance au large. Lc 5, 1-11.

Cet extrait de l'Évangile en Luc nous présente trois mouvements de Jésus remplis de sens. Au point de départ, Jésus sur le bors du lac est entouré d'une foule venue l'entendre. Jésus est "sur la terre un lieu solide, en sécurité."  Il veut conduire ses disciples ailleurs alors il monte dans la barque de Simon. Il y a des disciples avec lui dans la barque puisqu'il les envoie plus tard au large. La barque est le symbole de l'Église; c'est assis au coeur de son Église que Jésus enseigne. Sa parole est une parole ecclésiale, communautaire, on dirait aujourd'hui: il parle en collégialité. Sa parole rassemble, ça nous rappelle le Bon Pasteur "qui connait ses brebis qui écoutent sa voix".  Jésus invite les siens à un autre mouvement, il les invite à s'écarter un peu du rivage. Sur le rivage ou près du rivage, il n'y a pas beaucoup d'eau. Jésus dit: Éloignez-vous de vos sécurités, de vos idées toutes faites, de vos notions et théories pour écouter avec votre coeur. Combien de fois avons-nous lu l'Évangile en restant sur le rivage dans la sécheresse de nos idées et théories spéculatives. Combien de fois n'avons-nous pas écouté la parole de…
Page 2 sur 16