homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mercredi, 01 janvier 2020 18:57

Où est le roi des Juifs. Mth 2, 1-12.

Ou est le roi des Juifs? Ceci nou srappelle la question posée par Dieu au Jardin de l'Éden: Adam où es-tu? Quelqu'un est à recherche de quelqu'un. D'une part, Dieu est à la rechercche de l'être humain et d'autre part, c'est l'inverse,  l'être humain est à la recherhe de Dieu.  Nous sommes donc devant des chercheurs de Dieu. Nous sommes donc invités aujourd'hui à devenir des chercheurs de Dieu. L'histoire du mage belge est intéressante. Un mage partit à la recherche de Jésus. comme il n'était pas pressé est très généreux, il s.arrêtait en chemin  pour parler avec les gens, faire des cadeaux aux pauvres, de sorte que lorsqu'il arriva auprès de Jésus il n'avait plus rien à lui offrir. alors il lui offrit le plus beau cadeau qui soit: il lui offrit sa propre personne, tout ce qu'il était, ses richesses intérieures, ses échecs comme ses réussites. Ce mage est peut être nous qui n'avons qu enotre pauvreté à offrir a`Jésus. Ces chercheurs de Dieu existent encore aujourd'hui. Ces femmes et ces hommes qui cheminent à la recherche du bonheur, qui veulent devenir pleinement pleinement humain sont des chercheurs de Dieu, chercheurs d'infiini. toutes ces personnes victimes de violence,…
mardi, 31 décembre 2019 15:17

Toc, toc, toc!

2020 frappe à la porte. En l'accueillant, je partage un souhait avec vous. en lisant l'Évangile de ce jour, j'ai la goût de nous souhaiter de "sentir le mouton" comme dit le  Pape François. Les bergers sont venus auprès de Jésus nous dit le texte de Luc. Les bergers ce sont des gens proches de la nature, proches de la vie, proches des moutons. Ils sentent la vie, la nature, la proximité avec leurs troupeaux. Notre monde est traversé par un fort courant de violence, d'agressivité, d'insatisfaction; ce monde a besoin d'amour, d'accueil, de compréhension. Il a besoin de bergers. Nous vivons dans des systèmes qui déshumanisent et font naitre la colère. Et notre système ecclésial n'y échappe pas. Comme chrétiens, il nous est urgent de sortir des systèmes pour retrouver le chemin de l'amour, de l'accueil sans condition; le chemin qui rencontre d'abord la personne humaine dans son vécu avant les structures et les lois, retrouvons le chemin de l'Évangile. Aujourd'hui j'entends monter dans notre Église l'insatisfaction, la colère et l'abandon. Arrêtons-nous un instant, regardons les bergers au coeur de leur troupeau et laissons-nous convertir un peu. Soyons des amoureux de la vie, de la paix, du bonheur des…
mercredi, 25 décembre 2019 19:44

Dimanche de la famille. Mth 2, 13-23.

L'Évangile de Mathieu met sous nos yeux l'image de la Sainte famille de Jésus, Marie et Joseph. Cette famille de Nazareth est désignée sous le nom de la Sainte Famille et présentée comme modèle de nos familles. La famille de Jésus est une famille ordinaire. Si nous y regardons de près, la mère est enceinte avant mariage, à douze ans Jésus fait une fugue en restant à Jérusaem à l'insu de ses parents; c'est la famille d'aujourd'hui qui nous laisse un message que nous allons méditer brièvement. Cettte famille de Nazaret vient nous révéler que les personnes sont plus importantes que les lois, les coutumes ou les qu'en dira-t-on. Nous vivons aujourd'hui des familles reconstituées, ou des familles unies par l'amour seulement et non pas l'engagement dans un mariage. Devant la famille de Nazareth, je ne peux m'empêcher de penser à toutes ces personnes qui vivent encore de ssituations familiales selon les principes et dont les personnes sont malheureuses: mariage de personnes de même sexe, les personnes homosexuelles qui se marient pour cahcer leur différence et qui vient un enfer. Il nous est encore difficile de sortir des règles pour respecter les personnes. Jésus est venu briser ces tabous en…
mardi, 17 décembre 2019 14:55

La mission de Joseph. Mth 1, 18-24.

Quelle fut la mission de Joseph et comment cette mission nous rejoint aujourd'hui? Telle est la question que l'Évangie de Mathieu me pose aujourd'hui. Contrairement à Luc qui met l'accent sur Marie, Mathieu s'inscrit dans une société patriarcale et place Joseph à l'avant cène. Mathieu dégage une mission donnée à Joseph laquelle est venue jusqu'à nous. Joseph est un homme juste nous dit le texte. Donc une personne dont la vie est ajustée sur la présence de Dieu en lui et donc capable d'accepter un projet qui le dépasse. Le pauvre homme venait tout juste d'être accordé  en mariage avec Marie lorsqu'il découvre qu'elle est enceinte. Une situation qui mérite le réprobation et même la mort. Il va imaginer un plan: renvoyer Marie en secret. C'est un projet humain. Il devra entrer dans le projet de Dieu. Comme il était juste, il comprend par une intuition intérieure que le Seigneur lui confie son projet pour le monde: "Prends chez toi Marie, car ce qui est en elle vient de Dieu." Nous pourrions parodier cette affirmation s'adressant à chacun et chacune de nous: Prends chez toi ce qui vient de Dieu. Accueillir en nous le projet d'amour du Seigneur avec nous.…
mardi, 10 décembre 2019 17:13

Es-tu celui que l'on attend? Lc 11, 2-11.

Dans sa prison, Jean envoie des messagers auprès de Jésus: Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre? Ce que Jésus fait est tellement différent de ce que Jean avait annoncé que celui-ci a des doutes. Il envoie donc des éclaireurs. Es-tu bien le Messie que j'ai annoncé? Nous resssemblons à Jean, même si nous avons la foi, il nous arrive de douter parce que Jésus ne nous donne pas la réponse que nous atttendons et nous sommes déçus. Jean s'était fabriqué une image de Jésus comme libérateur du peuple et Jésus se contente de guérir des lépreux ... La réponse que donne Jésus est merveilleuse. Il ne se définit pas avec des mots ou des théories, mais par un agir en faveur des gens. Il dit aux envoyés de Jean, regadez ce qui se passe et vous saurez qui je suis. Jésus ne dit pas: OUI, je suis le Fils de Dieu, le Messie qui va vous libérer de la puissance des romains. Sur le Sinaï lorsque Moïse a demandé à Dieu quel est ton nom? Celui-ci a répondu: Je suis celui qui suis. Regardez comment je vais vous accompagner dans le désert et vous saurez…
mardi, 03 décembre 2019 14:49

Appelés à la conversion. Mth 3, 1-12.

Dimanche dernier, nous étions appelés à renaitre à un monde nouveau. Aujourd'hui notre liturgie nous invite à un mouvement de conversion pour accueillir et bâtir ensemble ce monde nouveau, cette Église nouvelle. Écoutons Jean Baptiste. Jean Baptiste crie dans le désert: Convertissez-vous car le Seigneur arrive avec un enseignement nouveau qui va vous déranger, qui vous demandera des deuils à vivre, des sécurités à abandonner, pour prendre la route de l'Évangile qu'il annonce. Nous sommes aujourd'hui invités à  passer de la pratique sacramentelle à l'évangélisation. Évangéliser c'est faire des disciples, rassembler en communautés pour célébrer ensemble dans la foi notre vécu chrétien. Nous devons passer des connaissances sur Jésus Christ, sur Dieu à une expérience de vie au quotidien. Nous nous demandons encore comment faire pour intéresser les gens à la messe et à la célébration des sacrements. Le monde nouveau que Jésus nous anonce aujourd'hui n'est pas un monde de connaissances intellectuelles ou de pratiques sacramentelles, mais un monde d'expérience du coeur. Nous sommes invités sur ce chemin de conversion. Jean Baptiste nous propose un baptême de conversion. Il le propose au monde de son temps afin de préparer leur coeur à l'accueil de celui qui vient. Pour nous,…
mardi, 26 novembre 2019 14:50

Appeler à renaitre. Mth. 24, 37-44.

Je prenais un repas avec quelques personnes dernièrement et certains étaient inquiets devant les changements rapides et continus de la société à laquelle ils devenaient étrangers. On ne peut plus suivre disaient-ils. Les uns sont pris par le passé et voudraient le conserver,  d'autres plus libres ont pris la route et essaint de suivre. Voila notre Évangile d'aujourd'hui. C'est la fin d'un monde et la naissance d'un monde nouveau. Dernièrement au Japon le peuple s'est soulevé contre l'oppression du pouvoir et s'est dirigé vers la démocratie. Au Québec, les gens sont de plus en plus sensibles à cette dimension de liberté et de respect des personnes. Il y a des guerres, des luttes de pouvoir, des déluges, c'est un monde qui se soulève pour exiger le respect des personnes et de la nature. Le monde nouveau naitra dans la mesure où chacune et chacun de nous fera le pas de conversion nécessaire. Jésus nous dit dans l'Évangile:"L'un est pris l'autre laissé." Nous le vivons aujourd'hui dans la société et l'Église. Dans ce monde en changement, les uns restent pris dans leurs structures, leur tradition et n'avancent pas, alors que d'autres, libres, prennent la route du renouveau. Pour suivre et accompagner…
Un bon Père commentant cet Évangile et la fête du Christ-Roi écrit: Le Christ, chahuteur d'amour et chahuteur de tendresse." J'ai aimé cette image et je la médite avec vous aujourd'hui. Un chahuteur est quelqu'un qui dérange, fait du bruit, et souvent est contestataire, c'est à dire, conteste un système au nom des valeurs, des personnes et de la vie. Il prend souvent la défense des sans voix et des petits de la société. Jésus a été ce chahuteur de l'amour des petits et des pauvres, il fut le Bon Pasteur. C'est ce roi que je voudrais vénérer aujourd'hui. L'Évangile nous présente un Jésus crucifié que les gens ridiculisent. Ils se moquent d'un Dieu puissant qui fait des miracles et ne peut se libérer lui-même. "Si tu es Fils d eDieu, descend de la croix." Jésus a accepté cette situation au nom des valeurs qu'il porte et de sa fidélité à son être de Fils de Dieu et de sa mission. Dans son silence et sa réponse libératrice au condamné près de lui, dans sa résurrection au matin de Pâque, Jésus ne triomphe pas de ses adversaires. Il leur apprend la force de l'amour et de la fidélité à soi-même.…
mardi, 12 novembre 2019 15:00

Ne ratons pas la cible. Luc 21, 5-19.

Mon père avait rêvé que ses garçons deviendraient cultivateurS et personne n'est devenu cultivateur. Parfois mon père disait: J'ai manqué mon coup, j'ai manqué la cible. Sa cible n'était pas celle de ses enfants. C'est souvent ce que nous faisons en Église. C'est le message que le Seigneur nous invite à méditer aujourd'hui. Les disciples regardent le temple et s'émerveille de sa beauté. Jésus leur dit: "Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre. Tout sera détruit." Quand nous méditons ce texte, nous pensons immédiatement à nos églises, témoins d'un passé et héritage de nos pères. "tout sera détruit." Nous nous disons avec tristesse, demain il n'en restera pas pierre sur pierre. Ne manquons-nous pas notre cible? Le temple important qui est en train de disparaitre est celui de l'Esprit Saint, c'est l'Église communauté chrétienne. Ne sommes-nous pas en train de vivre le plus grand péché de notre histoire? Manquer notre cible? Ce que nous traduisons par péché signifie manquer sa cible. Nous gérons la décroissance depuis plusieurs années. Hier une paroisse remplissait son église deux fois le dimanche, aujourd'hui nous avons besoin de quatre ou cinq paroisses plus le même résultat. Et demain…
mardi, 05 novembre 2019 14:52

Nous sommes éternels. Lc 20, 27-38.

"Nous sentons et expérimentons que nous sommes éternels," disait un sage. C'est le message que Luc veut nous donner aujourd'hui. "Dieu est le Dieu des vivants. Tous vivent en lui." Nous sommes éternels parce que nous sommes enfants de l'Amour et l'Amour est éternel.   Les Sadducéens, ces bons messieurs qui ne croient pas à la résurrection ou à la vie éternelle, parce qu'ils l'imaginent à la façon de la vie humaine. La femme qui a eut sept maris duquel sera-t-elle la femme au ciel? Alors Jésus détricotte leur pensée pour l'approcher de la réalité. Les relations parents-enfants, maris et femmes ne sont que des façons de vivre sur la terre. Mais nous sommes des êtres en croissance et la finalité de la vie est autre.  Nous serons des êtres de communion les uns avec les autres. Nous sommes des êtres en croissance et chaque jour nous découvrons des morceaux de divin en nous et la mort est l'éclatement de tous ces morceaux dans leur plénitude de vie. La mort est la rencontre des morceaux de divin en nous avec le Divin global, et cette rencontre produit l'éclatement du divin en nous jusqu'à la finalité de notre nature créée. On…
Page 4 sur 21