homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mercredi, 01 février 2017 14:38

De la saveur, s.v.p.

De la saveur, s'il vous plait! C'est le mot que je dégage ce matin de notre Évangile, Mth 5, 13-16. C'est l'invitation que Jésus nous adresse aujourd'hui, que notre vie soit éclairante et goûte bon. "Vous êtes le sel de la terre". Une des caractéristiques du sel est de faire ressortir la saveur des aliments. Le sel ne change pas la teneur de l'aliment, il en fait sortir toute la saveur. Alors quand le Seigneur nous propose d'être le sel de la terre, il nous invite à faire ressortir toute la saveur de notre vie quotidienne, de donner du goût à la vie en nous et autour de nous. Évangéliser, c'est faire ressortir la saveur de la vie et non pas ajouter des choses qui ne sont pas déjà là. Évangéliser, c'est faire découvrir le goût du Christ dans la vie. Nous le réalisons bien dans les groupes de partage d'Évangile où la vie et les célébrations ont plus de goût. Bien doser la quantité de sel dans les aliments est important, certains aliments en nécessitent plus que d'autres. Trop de sel comme pas assez rend la nourriture mauvaise. Trop de religion comme pas assez rend la vie sans saveur.…
mardi, 24 janvier 2017 17:11

L'autoroute du bonheur.

Mathieu dans une  grande simplicité nous présente le sermon sur les béatitudes. (Mth 5, 1-12). Béatitudes veut dire bonheur dans la langue biblique. Alors Jésus nous présente une autoroute à huit voies pour être heureux. Le bonheur est recherché aujourd'hui: tout le monde veut être heureux. chacun prend le chemin qui lui apparait le meilleur et pourtant nous courrons encore vers le bonheur. On dirait que pour certaines maisons, quand le bonheur est passé, la porte était verrouillée et il n'est pas entré. Les uns ont pris la voie de l'argent, d'autres ont filé sur la voie du pouvoir, des honneurs, de la violence, de l'intimidation; mais à long terme ces chemins nous conduisent à un monde blessé, cassé en deux. Remarquons que ces chemins ou moyens d'être heureux sont extérieurs à la personne et ils ne procurent pas le bonheur. Jésus nous invite sur d'autres voies, d'autres chemins qui sont plus surs. Le bonheur est en dedans de nous et nous le bâtissons chaque jour et les routes que Jésus nous proposent sont aussi en dedans de nous. Le bonheur n'est pas un produit que l'on achète mais une réalité que l'on vit et construit chaque jour. Quelqu'un écrivait:…
mardi, 17 janvier 2017 15:35

Lève-toi, il t'appelle!

Jésus marche près du lac de Galilée et il appelle des gens à le suivre. Mth. 4, 12-23. Les uns laissent leurs filets, d'autres laissent un père seul pour la pêche et partent à la suite de Jésus. Toute sa vie  terrestre, Jésus a appelé des disciples à sa suite. À l'aveugle de Jéricho, les disciples diront: "Lève-toi, il t'appelle." Mc 10, 49. Il est important de noter que Jésus appelle à le suivre, à être son disciple. La vocation du chrétien est d'être appelé à être disciple. Avant d'être envoyé, avant d'être témoin, il nous faut d'abord être disciple. Jésus nous invite à se mettre à son école, à se laisser former par lui. À la foule, il enseigne, aux disicples il fait de la catéchèse, il forme en vue de l'engagement. La vocation du chrétien est d'être appelé, d'être près du maitre; la mission est un envoie, une façon de vivre sa vocation fondamentale. Je n'ai pas été appelé à être prêtre, mais à être disicple et j'ai été envoyé en mission comme pasteur. L'appel du Seigneur est d'abord une invitation à entrer en relation avec le Seigneur. De la même façon que l'être humain a été façonné…
mardi, 10 janvier 2017 15:36

Le chant du témoin.

"Paul appelé par la volonté de Dieu pour être apôtre du Christ Jésus," 1 Cor. 1,1. "Alors Jean rendit ce témoignage: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui." Jn 1, 29-34. La liturgie de notre 2e dimanche ordinaire nous présente deux témoins du Christ. Celui-ci avait dit un jour: "Vous serez mes témoins jusqu'aux extrémités de la terre." Act. 1, 8. Jésus durant sa vie publique disait aux gens: "viens et suis-moi." Après la résurrection, il dira: Allez et faites des disciples." Nous sommes dans l'ère des témoins. Jésus n'a pas demandé des colpoteurs ou des "peadler" de l'Évangile, mais il nous  a dit: Soyez mes témoins. La Bonne nouvelle se répand par la force du témoignage des femmes et des hommes qui y croient. Jean Baptiste dira: Il est passé devant moi celui qui est venu après moi. Le témoin est celui qui laisse passer le Christ. Un témoin est aussi la personne qui a compris comme Isaïe: "Le Seigneur m'a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur." Un témoin a fait une expérience du Christ assez forte pour le laisser passer à travers ses actes au…
mardi, 03 janvier 2017 15:19

Jésus reçoit de la visite.

Aujourd'hui, Mathieu nous amène au Seigneur en compagnie des Mages, 2, 1-12. Prenons la route avec eux. Au point de départ, les mages ont suivit une lumière qui les a guidés jusqu'au Seigneur. L'étoile symbolise cette lumière intérieure qui nourrit et anime notre quotidien. Les mages viennent nous dire que la présence du Seigneur se découvre à travers une expérience intérieure. C'est une affaire de coeur. Notre monde est en recherche de spirituel, de valeurs, en recherche de cette lumière intérieure qui leur fera découvrir la présence du Christ en eux. Les chrétiens aujouird'hui sont moins enclin que nous à la pratique sacramentelle, ils sont davantage à la recherche d'une lumière intérieure qui motivera leur démarche. On agit plus par imitation, mais pas expérience. Les mages se sont mis en marche vers Jérusalem. Ils viennent nous signifier que le chrétien est un être en marche. La rencontre du Seigneur ne se fait pas d'abord assis confortablement dans  nos coutumes, traditions ou façons de faire. Nous sommes invités à sortir des sentiers battus et à ouvrir nos propres chemins dans le monde où nous vivons. Le chrétien est un ressuscité, donc un être debout et en marche. Si nous restons figés…
mardi, 27 décembre 2016 15:27

Une année s'ouvre....

Ce matin, 2017 est là sous nos yeux et notre liturgie nous indique un chemin à explorer durant cette nouvelle année. L'évangéliste Luc écrit: "Marie gardait tous ces événements et les méditait dans son coeur." Et des bergers, il dit: "Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendaient s'étonnaient." Lc 2, 16-21. Voila mis sous nos yeux les deux attitudes fondamentales de la vie  chrétienne et c'est le chemin proposé pour l'année. Ceci nous rappelle le prologue de l'Évangile de Jean: "Le Verbe était en Dieu, il était tourné vers Dieu, et il fut envoyé dans le monde." L'attitude du disciple et de l'apôtre. Nous sommes d'abord invités à être disciples et à l'exemple de Marie à garder dans notre coeur les paroles de notre Dieu et les événements de notre quotidien pour les méditer et en comprendre le message. L'Évangile nous invite à contempler le Seigneur, à écouter son enseignement pour éclairer notre vie. Ruminer le message de Jésus à l'exemple de Marie. Avant d'annoncer le Christ, nous devons d'abord l'avoir rencontré. Les événements de la vie sont aussi des messages que nous devons écouter afin…
mardi, 20 décembre 2016 15:33

Ce n'était pas une place pour eux.

L'évangéliste Luc nous dit ce matin: "Il N'y avait pas de place pour eux dans la salle commune." Lc 2, 1-14. Un auteur traduit: "Ce n'était pas une place pour eux dans la salle commune." Dans cette salle publique, il y avait des services, un certain confort et Jésus n'aurait pas été chez lui en cet endroit. Marie et Joseph se sont dirigés vers un endroit plus convenable pour le Sauveur. Je me demande donc, quand j'accueille Jésus en moi est-ce ma salle lui convient? Je veux qu'il soit à l'aise, alors j'enlèverai ce qui sent l'apparat des grandes salles, j'enlèverai les peintures de grands prix pour laisser la figure du pauvre et de l'exclus, j'y laisserai le visage amoureux de la mère penché sur son enfant j'enlèverai les vases dorés et le servirai avec le gobelet du berger. Je veux que Jésus soit chez lui dans ma salle personnelle. Dans mon coeur  Jésus veut cohabiter avec le pauvre que je suis pour m'aider à accueillir l'autre tel qu'il est. Marie m'invite aussi ce matin à emmailloter Jésus dans ma maison. Aujouird'hui Jésus demande à être envelopper de l'amour et de l'accueil dans le malade qui demande un moment d'attention…
mardi, 13 décembre 2016 15:05

Prends chez toi ...

Un être spécial s'annonce dans notre histoire. Il ne nait pas comme les autres, il n'agit pas comme tout le monde, il dérange. Même le brave Joseph se trouve embarrassé par sa venue. Mais ce brave nous invite à réfléchir avec lui. "Ne crains pas de prendre chez toi Marie, ce qui naitra d'elle vient de Dieu." L'ange lui dit de prendre chez lui ce qui vient de Dieu. Dimanche dernier nous étions invités à lire le ssignes de la présence du Christ chez nous; aujourd'hui nous sommes invités à faire un pas de plus et non seulement à comprendre des signes, mais à accueillir le Christ lui-même dans ces signes. Joseph hésite devant la situation de Marie. Le premier dimanche de l'Avent, Isaïe nous invitait sur la montagne pour saisir les chemins du Seigneur. C'est l'attitude de Joseph. Il prend le temps de réfléchir, il va sur la montagne pour décider du meilleur chemin à prendre. Ouvert à son Dieu, il comprend que le Seigneur lui demande d'être coopérateur de son projet et il accepte. Il accepte de prendre chez lui ce qui vient de Dieu. C'est l'invitation que Joseph nous lance aujourd'hui: savoir accueillir chez nous ce que…
"Je veux mettre de la couleur et de la fantaisie dans ma vie parce qu'un Dieu aimant qui s'amuse avec moi est plus intéressant qu'un Dieu expliqué par les thèses des savants." Ce texte cueilli au hasard de mes lectures  me rapproche de l'Évangile de ce dimanche. Lc 11, 2-11. Qu'êtes-vous allé voir demande Jésus aux envoyés de Jean Baptiste. Vous avez vu un Dieu qui rend la vue au aveugle, fais marcher les boiteux, gérit les sourds. Vous avez vu un Dieu qui s'amuse à aider et secourir les personnes dans le besoin.  Ces pauvres juifs attendaient un libérateur du peuple juif et voila que celui qui s'amène s'amuse à faire parler les muets, entendre les sourds ... Jésus ne se définit pas avec des théories, mais par des gestes. Ouvez vos yeux et regardez ce qui se passe. Les sigens du royaume sont là au milieu de vous, reconnaissez-les. C'est ce que nous vivons aujourd'hui encore. Nous aimerions voir nos églises remplies chaque dimanche, nos couvent remplis de novices, mais ces signes ne sont plus là. Jésus ressuscité s'amuse à nous donner des signes du royaume, des signes de sa présence et de son amour, il s'amuse à…
mardi, 29 novembre 2016 16:36

Une invitation

"Convertissez-vous car le royaume des cieux est proche." Jean Baptiste invite ainsi les gens à se préparer à accueillir la nouveauté du royaume dans la venue de Jésus de Nazareth. Les pharisiens venaient se faire baptiser pour faire comme les autres et Jean les appelle "engeance de vipères." Jean les invite à agir par conviction et non par ambition. Plus loin (Math 3, 11-12) Jean nous dit: "Moi, je vous baptise dans l'eau, mais celui qui vient derrière moi vous baptisera dans l'Esprit et le feu." Jésus est venu annoncer un baptême de feu animé de l'Esprit même de Dieu. Jésus lui-même dira: "Je suis venu allumer un feu sur la terre et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé." A la Pentecôte, les apôtres ont aussi été baptisés dans l'Esprit et le feu. Notre baptême est aussi un baptême dans l'Esprit et le feu. Qu'est, ce baptême de feu, devenu? Le feu réchauffe, éclaire, rassemble. Nous aimons nous rassembler autour d'un bon feu de camp ou autour du foyer dans une soirée froide de   l'hiver. La Parole de Jean était chaude et rassemblait la foule tout comme celle de Jésus. Les disciples qui ont écouté Jésus avc le…
Page 4 sur 9