homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mardi, 21 novembre 2017 18:15

Un Roi-Pasteur.

"Il n'y a pas de meilleur exercice pour le coeur que de se pencher pour aider quelqu'un à se relever." (John Holmes). J'ai eu le bonheur d'accueillir, il y a quelques années, deux jeunes soldats vietnamiens qui avaient fuit l'armée pour sauver leur vie. Ils avaient risqué la mort pour retrouver leur liberté. Comme beaucoup d'immigrés aujourd'hui encore. J'ai vécu avec eux les difficultés d'adaptation: langue, nourriture, climat etc. Il faut le vivre pour le comprendre. Il faut le vivre aussi pour acueillir la richesse d'une telle expérience. L'Évangile de notre dimanche, Mth. 25, 31-46, nous rappelle cette magnifique exercice pour le coeur. Nous savons que dans notre société de plus en plus de riches accumulent les richesses alors que les pauvres s'appauvrissent aussi de plus en plus. L'écart grandi constamment entre les uns et les autres. L'Évangile d'aujourd'hui nous rappelle la loi fondamentale du christianisme et de tout être humain, donc de tous disicples de Jésus Christ. Cet Évangile est vécu tous les jours à travers le monde. Le livre de Jean-Marie Lapointe "Face à la rue" en est un exemple merveilleux. D'ailleurs dans chacune de nos paroisses des services caristatifs sont vivants et nous ne les voyons pas…
mardi, 14 novembre 2017 15:37

Question de peur. Mth. 25, 14-30.

  VIVRE, c'est quitter l'esclavage et vivre debout a écrit un sage. Nous sommes souvent esclave du regard de l'autre, de son approbation ou souvent nous avons peur de sa réaction et nous vivons dans la peur sans jamais nous réaliser pleinement. Ne serait-ce pas la leçon de l'Évangile d'aujourd'hui? Le Seigneur dit: aux uns je donne cinq talents, à d'autres deux talents et à certain, un seul talent. Notre mission est de faire fructifier ces talents. le Maitre de la parabole ne revient pas chercher le fruit de son investissement, mais voir comment chacun a fait fructifier son don. Jésus fait appel à notre sens des responsabilités et à notre fécondité intérieure. Ou bien nous sommes féconds et feront fructifier ces dons, ou bien nous serons stérile et allons l'enfouir par peur de le perdre. Ceci nous rappelle le texte de la création: "Soyez féconds." Fécondité de l'intelligence, du coeur, de l'esprit et de la chair. Faire fructifier les dons reçus est une mission qui fait partie de notre être de chrétien et d'enfant de Dieu. Le baptême nous fait participer au sacerdoce donc à la mission du Christ. Il fait de nous des prêtres, des prophètes et des…
  Jésus nous propose une parabole aujourd'hui. La parabole est un message habillé qu'il nous faut découvrir. Dix jeunes filles sont invitées au noce et attendent les époux. Les unes  ont une réserve d'huile dans leur lampe, alors que les autres  sont en déficit. Pendant qu'elles vont au dépanneur, l'époux arrive et à leur retour la porte est verrouillée. Quand je présidais des mariages, je voyais les invités s'installer à l'avant pour participer avec les époux à la célébration. À l'arrière de l'église, les curieux s'entassaient et disparaissaient en cours de célébration. Ils manquaient d'huile.  Je suis invité comme ces demoiselles à particier à la fête des  noces. Quelle est la qualité de l'huile dans ma lampe? Quels sont les raisons qui m'amènent au mariage? Est-ce que je vis à la surface, un être superficiel qui est attrapé par les situations nouvelles? Est-ce que ma lampe est bien garnie de l'huile de l'amour, l'huile d'une relation vraie et sincère, l'huile d'une fidélité constante devant les difficultés de la vie? Souvenons-nous que dans la multilication des pains, les apôtres voulaient retourner les gens parce qu'ils n'avaient  pas  assez de nourriture, Jésus leur dit de leur donner à manger. Jésus leur fait…
mardi, 31 octobre 2017 13:10

Un cri du coeur

  Notre liturgie aujourd'hui nous fait entendre un cri du coeur de Jésus à chacun et chacune de nous. Tant le prophète Malachie que Jésus dans l'Évangie nous parlent avec leur coeur. Ils s'adressent avec force à nous tous et toutes qui avons une responsabiltié comme chrétien dans notre monde parce que c'est une responsabilité de service et non de pouvoir. Jésus comme Malachie fait un "massage cardiaque" comme dit bellement Rita Gagné. Dans ces reproches adressés aux chefs religieux, Jésus nous invite à écouter notre coeur, notre conscience. La loi de Dieu est inscrite au fond du coeur. Il est toujours facile ou tentant de ne pas écouter cette voix attiré par le désir du pouvoir ou l'appat du gain. Il est tentant aussi de porter des titres d'honneur. Paul nous rappelle que l'Église n'est pas une entreprise spirituelle mais une communauté de frères et de soeurs dans la foi. Jésus est venu prêcher une humanité nouvelle, présenter une nouvelle forme de vivre ensemble, rappeler le respect et l'égalité des personnes et devant la difficulté des gens de vivre cette Bonne Nouvelle, il se permet un point de presse important pour parler moderne. Il lance un cri du coeur.…
mardi, 24 octobre 2017 14:40

"La victoire de l'amour".

Aime Dieu et aime ton prochain comme toi-même; voila le résumé de la vie chrétienne. Jésus conjugue ensemble les deux commandements comme deux frères siamois. Heir, assis au bord d'un ruisseaux, j'écoutais chanter l'eau à mes pieds. Je me disais que l'eau qui coule ici vient d'une source qui l'alimente et que cette eau est la même que celle de la source. Si la source se tarie, le ruisseau disparait; si le ruisseau se coupe de la source , il disparait. Alors je me suis regardé et me suis dis: La vie en moi vient d'une source qui me fait vivre. Je suis fait à l'image et ressemblance de Dieu, tatoué de l'image même de Dieu. Cette vie qui m'anime est celle même de Dieu, c'est la même vie. Je suis comme un tabernacle vivant. Aimer Dieu et le prochain, c'est tout UN. Si le divin m'anime, il anime aussi mon voisin. Si je suis tatoué de l'image de Dieu, l'autre devant moi aussi. Aime ton prochain comme toi-même, je me suis alors regardé dans le miroir: Comment t'aimes-tu? Si je ne m'aime pas, pourrai-je aimer les autres? Si je n'ai pas découvert la merveille que je suis, comment pourrais-je…
mardi, 17 octobre 2017 14:27

La pédagogie de Jésus.

Un jour, à l'épicerie, quelqu'un près de moi a payé son épicerie, je lui di: "Vous êtes français, monsieur?" La pièce de monnaie avec laquelle il payait révélait son pays d'origine. La monnaie était à l'effigie de son pays. Je me suis dis: "Est-il chrétien?" Est-ce que sa vie est à l'effigie divine. C'est la question de l'Évangile d'aujourd'hui: Mth 22, 15-21. De qui cette pièce est l'effigie? De qui ta vie est l'effigie? Je rencontre un jour quelqu'un qui tient un gite du passant, il me dit: Hier soir quelq'un a couché chez nous, il avait une façon spéciale de s'intéresser aux gens, ses valeurs dans la conversation, je pense que c'est un prêtre. Je lui demande son nom et je lui dis: c'est un évêque. Je l'avais rencontré la veille. J'ai pensé à l'Évangile d'aujourd'hui: De qui es-tu l'effigie? Les pharisiens tendent un piège à Jésus. S'il répond de payer l'impôt à César, il est en faveur de l'envahisseur romain; s'il nie, il est contre la loi. Donc Jésus est pris au piège. Mais remarquons que Jésus répond rarement aux questions. Il renvoie les gens à eux-mêmes soit avec une autre question ou avec une parabole. Souvent la…
jeudi, 12 octobre 2017 14:25

Vocation vs Mission.

  Ce matin, l'Évangile réveile en moi  une piste de réflexion que je réfléchit tout haut. Jésus dans l'Évangile appelle et envoie. Durant toute sa vie publique, il appelle: "Comme il passait sur le bord du lac de Galilée, il vit Simon et André, le frère de Simon, (...) venez à ma suite, je  ferai de vous des pêcheurs d'hommes. Plus loin il vit Jacques et Jean, il les appela et ils le suivirent." Mc 1, 16-20. En Luc 5, 27, il appelle Lévi. Beaucoup d'autres diciples suivirent Jésus attirés par cet homme Dieu. La vocation, c'est d'être disciple du Christ, de se laisser façonner par sa parole et son amour, de se mettre à son école; c'est la vocation baptismale. Dans l'Évangile, Jésus enseigne à la foule et de cette foule qu'il a rassemblée, va sortir des disicples. Et ces disciples souvent Jésus les prend à l'écart pour leur faire de la catéchèse. Il prend ses diciples à l'Écart et leur explique la parabole du semeur et de l'ivraie dans le champ, Mth 13, 36. Il forme ses disciples en vue de la mission. C'est l'heure de la vocation chrétienne. Après la résurrection, il dira aux disicples: "Allez faites…
mardi, 10 octobre 2017 13:39

Nous sommes des invités. (Mth 22, 1-13.)

Dans cette parabole, le Seigneur veut nous faire découvrir que nous sommes invités au banquet de noce avec lui. Nous sommes des INVITÉS. Nous ne sommes pas chrétiens par obligation. Nous avons l'honneur d'être des invités et la fierté d'être responsable de la réponse à donner. Nous invitons d'abord des amis ou des parents à notre table. C'est ce que le Seigneur fait avec nous. Nous sommes ses invités parce que nous sommes ses amis, ses frères et soeurs. Et Il nous invite à un repas de noce, c'est à dire à un repas de communion, repas d'alliance. La relation à Dieu et aux autres est donc une affaire de coeur et non d'abord d'obligation. La religion ne consiste pas à observer des lois, mais à vivre une relation d'alliance avec le Seigneur et les autres autour de nous. Je suis invité le dimanche à vivre un temps d'alliance avec mes frères et soeurs en communauté au moment de l'Eucharistie. Je suis invité à faire communion, communauté, alliance avec les autres dans l'Esprit Saint.. Jésus nous a invités à passer de l'observance des commandements à vivre les béatitudes. Les commandements étaient des lois extérieures qui me dictaient des comportements. Les…
mardi, 03 octobre 2017 13:49

L'assise de notre vie chrétienne.

Beaucoup de parents, aujourd'hui, sont inquiets devant la vie de leurs enfants et ne comprennent pas toujours le train de vie qui  les déconcerte. Autrefois nous agissions beaucoup par imitation, aujourd'hui les gens et surtout les jeunes veulent faire leur propre expérience de vie. Les parents sont souvent ébranlés par ce changement sur lequel il n'ont pas le contrôle. C'est notre Évangile d'aujourd'hui. Mth. 21, 33-43. Dès le début de l'aventure humaine sur la terre, un projet avait été déposé dans cette aventure. Les êtres humains étaient invités à vivre dans le respect, l'amour, l'harmonie entre eux. L'être humain n'est pas le propriétaire de ce porjet, mais un collaborateur responsable en communion avec ses frères et soeurs en humanité et en communion avec l'Auteur du projet. Mais des sentiments divers, sentiments de possession, de jalousie, etc .. ont orienté le projet autrement. La parabole de Mathieu nous le montre bien. Les gens voulaient devenir propriétaire du projet et le bâtir à leur façon. Ils voulaient devenir propriétaire de la vigne. Des prophètes sont venus nombreux rappeler  le sens du projet de Dieu inscrit au fond de leur coeur. Mais les hommes n'ont pas compris et ont tué ces prophètes parce…
mardi, 26 septembre 2017 15:39

Une Bonne Nouvelle. Mth 21, 28-32.

  Une bonne nouvelle dans la bible est une nouvelle qui dérange, bouscule et invite à aller plus loin. elle peut être mauvaise au plan humain mais nous fait avancer au plan spirituel. L'Évangile d'aujourd'hui questionne notre agir, nous dérange et nous fait avancer dans la vie du royaume de Dieu, "Les prostituées seront avant vous dans le royaume de Dieu."  Jésus noous donne une leçon de vie en communauté chrétienne. les prostituées du royaume ne sont pas seulement des personnes mais aussi des peuples qui se prsotituent avec de faux dieux. Le prophète Osée nous dit: "Je la conduirai au désert, je parlerai à son coeur, je la fiancerai à moi dans la tendresse, la fidélité." Le peuple est comparé à une fiancée qui fut infidèle. Dans L'Évangile d'aujurd'hui, Jésus s'adresse aux juifs qui furent les premiers à recevoir l'invitation au royaume de Dieu et qui ont affublé le peuple de lois et d'obligations impossibles à observer. Les juifs ont placé les lois avant le royaume. Sont bien considérés ceux qui respectent les lois même au détriment des personnes. Est-ce que cela a bien changé depuis 2000 ans? Lorsque je suis arrivé curé d'une paroisse, il y avait des…
Page 4 sur 13