homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

mercredi, 01 juin 2016 14:52

Un geste de compassion

Aujourd'hui, deux textes nous parlent du parti pris de Jésus pour les pauvres et les malgommés de la société. dans le livre des Rois, le prophète Élie ressuscite le fils d'une veuve et Jésus fait le même geste dans l'Évangile. C'est un message de vie qui nous est donné. Jésus a pitié de cette femme. Avoir pitié c'est prendre en charge, c'est s'occuper de .. . alors Jésus ne dira pas: je vais prier pour vous, il agit en faveur de cette femme. Une veuve qui a perdu son fils unique n'a plus de moyen de subsistance et doit soit mendier ou se prostituer pour vivre. Alors Jésus va agir en sa faveur et lui redonne son moyen de vivre. Il ressuscite d'une certaine façon cette pauvre veuve que la société abandonne. Jésus lui redonne sa dignité de femme. C'est un message que notre société et même notre Église devrait méditer. Les femmes et les enfants sont encore victimes d'une société patriarcale. Jésus va s'inscrire en faux avec cette société et prendre position pour les personnes. Jésus touche la civière et ordonne au garçon de se relever. Le toucher est important pour Jésus, il touche les enfants,les malades et leur redonne…
mardi, 24 mai 2016 14:20

Une leçon pratique.

Dans l'Évangile de notre dimanche (Lc 9, 11-17) Jésus donne une bonne leçon de pratique pastorale à ses apôtres. Une foule a suivit le Seigneur en plein désert où il n'y a rien à manger. Les apôtres ne trouvent rien de mieux que de renvoyer les gens chez eux pour le souper. Alors Jésus les enseigne d'une façon pratique. Dans l'Église que je suis venu vous proposer, dira-t-il, on ne retourne pas les gens chez eux, on les accueille, les écoute et regardons ensemble ce qu'on peut faire pour répondre à leur besoin. Jésus donne une première leçon d'agir pastoral, ouvrez votre coeur et vos oreilles pour acueillir les gens qui nous suivent et comprendre leur besoin. La première attitude d'un apôtre, d'un envoyé, d'un témoin est l'accueil et l'écoute. Jésus dira ensuite faites-les asseoir par groupes de cinquante. Faites des communautés. Une foule sera toujours une foule. L'Église n'est pas une foule de personnes mais une communauté de personnes rassemblées autour de Jésus Christ dans la communion, le partage et l'amour. La foule ne sera jamais une communauté. L'église est remplie le soir de Noël pour le messe de minuit, mais elle est vide le lendemain. La foule est importante mais elle…
mardi, 17 mai 2016 14:42

Un amour de relation.

Quelqu'un m'écrivait dernièrement pour me demander ce qu'était la Trinité et qu'est-ce que cela venait faire dans sa vie chrétienne. Alors je transmets la méditation que cette question m'a inspirée. L'Écriture nous fait d'abord connaitre Dieu comme un Père. Dieu vient vivre avec nous une relation comme celle d'un père avec son enfant et un enfant bien-aimé. Il est un Père, donc il est près de moi. Dieu est à la fois Père et Mère. Quelqu'un qui me soutien, m'accompagne et qui a un visage de tendresse. Comme nous dit le psaume: Dieu plein de tendresse et d'amour, lent à la colère." Il est le Père qui m'a façonné de ses propres mains comme fait le potier. L'Écriture nous révèle aussi Dieu comme Fils du Père, donc notre frère. Dans l'Incarnation, Jésus est devenu le sacrement du Père pour le monde. Il a récapitulé tous les visages du monde, c'est ainsi que je découvre le visage du Christ dans celui des êtres qui m'entourent ou que je cotoie. L'Écriture nous rvèle aussi que Le Père et le Fils nous envoie l'Esprit. L'Esprit est le souffle de l'amour qui vit en Dieu. Il est communion et me rend capable de communion. Cet…
mardi, 10 mai 2016 16:01

Une amicale bousculée.

Les amis du Christ ressuscité, heureux de l'expérience vécue avec le Seigneur, se sont faits une petite amicale à Jérusalem. Un peu comme les anciens d'un collège autrefois se font des rencontres amicales pour se retrouver et fraterniser. Cependant les amis de Jésus s'étaient cachés par peur de subir le même sort que le Maitre. Mais soudain cette amicale est dérangée. Un violent coup de vent rempli la maison. Le souffle de Dieu passe en eux, leur sécurité et leur peur sont ébranlées. La peur fait place à l'audace qui les fait sortir et aller vers le peuple rassemblé. L'Église vient de vivre les contractions de sa naissance. Jésus vient leur dire que la récréation est finie, c'est l'heure d'aller au travail. Alors ils voient apparaitre des langues de feu. C'est comme si le Seigneur leur disait: Votre mission n'est pas de rester enfermés. Je vous ai envoyés témoigner de ma présence de ressuscité au monde entier. "Vous serez mes témoins jusqu'aux confins de la terre." Act. 1, 8. Les langeus sont le symbole que la mission donnée est celle de l'évangélisation. Aller dire aux êtres humains qu'ils sont les enfants bien-aimés du Père, aimés et sauvés éternellement. Les langues de feu…
En cette fête de l'Ascension, nous sommes tous et toutes envoyés à la messe. Le Christ retourne vers son Père et nous demande d'être ses témoins. Nous sommes des envoyés et le mot "messe" vient du latin qui signifie envoyé. Nous sommes envoyés à la messe pour ensuite venir ensemble comme communauté célébrer l'action de grâce. Jésus fait assez confiance en nous pour nous laisser sa mission et nous laisser aussi au bon soin de son Esprit. "Vous serez mes témoins" dit Jésus. C'est qui un témoin. Un témoin, c'est comme un saint, quelqu'un qui laisse passer le Christ. Le témoin n'est pas quelqu'un qui donne le Christ, mais qui laisse passer le Christ; qui laisse découvrir le Christ ressuscité. Nous ne sommes pas des "peadler" de l'Évangile, ni des vendeurs  de vérité, mais des personnes qui laissent passer le Seigneur à travers leur vie.  Nous sommes envoyés sur le chantier du monde faire découvrir le Christ, bâtir l'Église de Jésus Christ et nous rassembler en communauté pour célébrer. Pour laisser passer le Christ, il est nécessaire que nous l'ayons rencontrer au fond du coeur. Nous devons être des amants du Ressuscité. Nous ne pouvons donner ce que nous n'avons pas. A l'Ascension,   Jésus…
mardi, 26 avril 2016 14:00

L'arrivée d'un temps nouveau.

Les changements sont toujours pour les personnes des temps difficiles. Nous le réalisons quand nous arrivons comme prêtre dans une nouvelle paroisse, ou quand les jeunes nous arrivent avec leur téléphone intelligent, quand le printemps tarde à arriver. Les lectures de notre  dimanche 1er mai nous présentent cette situation vécue par les apôtres. Dans le texte des Actes des Apôtres, 15, 22-29, on nous présente la conversion des païens, doivent-ils suivre les mêmes obligations que les juifs? Autrement dit: Faul-il être juifs pour être chrétien? C'est la question posée autrefois aux amérindiens d'ici: Faut-il être fançais pour être catholique? Le texte de l'apocalypse 21, 10-23, nous annonce la Jérusalem nouvelle et l'Évangile de Jean, 14, 23-29, nous annonce la mort de Jésus. Nous sommes placés devant un changement radical et les apôtres ne comprennent pas ce qui se passe. Ils doivent passer du titre d'adepte d'une religion à celui de disciple du Christ. Nous avons goûter à cette médecine du changement depuis le concile et la révoution tranquille au Québec. Nous réalisons combien la société a de la difficulté à retomber sur ses pieds et notre Église est en mal de renaissance. Dans ces changements qui chamboulent notre vie, nous regardons ce que nous…
mardi, 19 avril 2016 14:37

La marque de commerce des chrétiens.

"Ce qui montrera que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns  pour les autres." Jn 13, 35. Voila un message important que l'Évangile nous livre aujourd'hui. Et surtout Jésus ajoute "comme je vous ai aimés." L'amour de Dieu et du prochain est la marque distinctive des chrétiens. L'amour du Christ est contagieux et rayonne. L'amour fait des miracles. L'amour du Christ est l'amour manifesté au lavement des pieds, dans l'accueil du larron sur la croix: "Aujourd'hui même tu seras avec moi au paradis." Et aussi: "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." L'amour de Dieu parle fort et ne laisse place à aucun compromis. Cet ammour est possible à cause de l'Esprit de Dieu qui nous habite. Le signe que le Seigneur nous donne pour être reconnu comme disciple, c'est l'amour reçu et partagé. Quand les juifs demandent à Jésus s'il est le Messie, il leur répond de regarder ses oeuvres. Les aveugles voient,, les boiteux marchent .. Lc 7, 22. Il se définit pas un agir. Le disciple est aussi quelqu'un qui se définit par un agir dans le milieu et cet agir est conditionné par l'amour. L'amour du Christ nous fait regarder l'autre…
mardi, 19 avril 2016 14:37

La marque de commerce des chrétiens.

"Ce qui montrera que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns  pour les autres." Jn 13, 35. Voila un message important que l'Évangile nous livre aujourd'hui. Et surtout Jésus ajoute "comme je vous ai aimés." L'amour de Dieu et du prochain est la marque distinctive des chrétiens. L'amour du Christ est contagieux et rayonne. L'amour fait des miracles. L'amour du Christ est l'amour manifesté au lavement des pieds, dans l'accueil du larron sur la croix: "Aujourd'hui même tu seras avec moi au paradis." Et aussi: "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." L'amour de Dieu parle fort et ne laisse place à aucun compromis. Cet ammour est possible à cause de l'Esprit de Dieu qui nous habite. Le signe que le Seigneur nous donne pour être reconnu comme disciple, c'est l'amour reçu et partagé. Quand les juifs demandent à Jésus s'il est le Messie, il leur répond de regarder ses oeuvres. Les aveugles voient,, les boiteux marchent .. Lc 7, 22. Il se définit pas un agir. Le disciple est aussi quelqu'un qui se définit par un agir dans le milieu et cet agir est conditionné par l'amour. L'amour du Christ nous fait regarder l'autre…
mardi, 19 avril 2016 14:37

La marque de commerce des chrétiens.

"Ce qui montrera que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns  pour les autres." Jn 13, 35. Voila un message important que l'Évangile nous livre aujourd'hui. Et surtout Jésus ajoute "comme je vous ai aimés." L'amour de Dieu et du prochain est la marque distinctive des chrétiens. L'amour du Christ est contagieux et rayonne. L'amour fait des miracles. L'amour du Christ est l'amour manifesté au lavement des pieds, dans l'accueil du larron sur la croix: "Aujourd'hui même tu seras avec moi au paradis." Et aussi: "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." L'amour de Dieu parle fort et ne laisse place à aucun compromis. Cet ammour est possible à cause de l'Esprit de Dieu qui nous habite. Le signe que le Seigneur nous donne pour être reconnu comme disciple, c'est l'amour reçu et partagé. Quand les juifs demandent à Jésus s'il est le Messie, il leur répond de regarder ses oeuvres. Les aveugles voient,, les boiteux marchent .. Lc 7, 22. Il se définit pas un agir. Le disciple est aussi quelqu'un qui se définit par un agir dans le milieu et cet agir est conditionné par l'amour. L'amour du Christ nous fait regarder l'autre…
mardi, 12 avril 2016 13:28

Seigneur, envoie-nous des fous! S.V.P.

En ce dimanche du Bon Pasteur, je me suis permis de coiffer ma méditation d'un titre inspiré d'un article du Père Lebret; je trouvais qu'il allait bien. Dans notre société mal menée par des systèmes qui défendent des pouvoirs et des structures avant les personnes, il m'apparait important que des fous naissent dans notre Église. C'est à dire que lèvent des femmes et des hommes épris, fous de Dieu, fous de miséricorde, d'amour, d'accueil; des femmes et des hommes passionnés de liberté, de respect des personnes; des femmes et des hommes capables de sortir des sentiers battus pour ouvrir les routes de l'Espérance aujourd'hui. L'Évangéliste Jean (10, 27-30) nous parle du Vrai Pasteur. Le pasteur qui connait son monde, capable de lui donner ce dont il a besoin, le vrai Pasteur qui aime profondément tous les êtres humains et qui les considèrent comme ses enfants bien-aimés. Le Vrai Pasteur que les gens aiment et suivent la voix. La vie chrétienne, la vie de l'Église n'est pas facile aujourd'hui. La vie exige que nous puissions agir par conviction et non par habitude, une vie qui exige que nous fassions l'expérience du ressuscité et non transmettre des théories sur Dieu. Un pasteur n'est pas…
Page 10 sur 13