homelie2

Homélies, réflexions et spiritualité

Homélies

Après la mort d'un parent, il nous incombe de faire revivre ses valeurs, son héritage de vie; nous le faisons à partir de nos charismes et de nos milieux de vie. Les apôtres ont fait la même expérience au matin de la résurection. Ils sont appelés à être témoins du message et de la vie du Christ. Nous sommes invités à l'être aujourd'hui dans un monde changé et en perpétuelle évolution. Jésus nous donne des façons où il veut être  reconnu. Vous me reconnaitrez quand vous verrez mes plaies dans les mains, les pieds ou le coeur de mes frères et soeurs et que vous apporterez un baume sur ces plaies. Quand je vois aujourd'hui les volontaires venir au secoours des parents à la recherche d'enfants disparus, ou allez au secours de personnes âgées dans le besoin, etc ... je me dis que le Christ est reconnu. Jésus nous dit: vous me reconnaitrez dans le partage et dans des gestes de communion. "Avez-vous quelque chose à manger?" Partager et communier avec des pauvres, des mal gommés de la société, etc ... C'est alors que le christ est reconnu. Quand je vois tous ces bénévoles qui viennent au secours des personnes…
Les disciples peureux étaient barricadés derrière des portes closes. Ils n'avaient rien compris des événements du vendredi saint. Ils sont à l'heure de déverrouiller leurs portes pour faire l'expérience de la résurrection. Alors que Jésus est sur la route avec le sgens, eux sont cachés derrière des portrs closes. Jésus vient et pose un geste merveilleux: il leur montre ses plaies. Thomas posera un geste très beau en plaçant ses mains dans le splaies de Jésus. Aujourd'hui encore, Jésus nous mntre ses plaies et le geste de Thomas est répété par des milliers de personnes de par le monde. Les plaies de Jésus sont encore ouvertes dans le coeur des personnes crucifiées par les pédophiles, les plaies de Jésus sont encore ouvertes dans la vie des enfants vendus à des proxénètes, elles sont ouvertes dans la vie des pauvres que les riches exploitent, dans la vie de ces enfants qui meurent de faim par centaines chaque jour ... Nous  pourrions allonger la liste. Des hommes et des femmes vont poser leurs mains dans ces plaies pour apporter le baume guérisseur de l'amour et de la charité. Devant ces gestes nous pouvons comme Thomas dire: Mon Seigneur et mon Dieu. Jésus…
Le matin de Pâque, Marie Madeleine s'en va au tomnbeau pour embaumer le corps de Jésus. Le tombeau est vide, Jésus s'est envolé. Elle regarde avec les yeux du corps et ne comprend pas. Deux disciples viennent jeter un coup d'oeil mais repartent  laissant la femme avec son chagrin. Au matin de Pâque, c'est le monde à l'envers. Ce n'est pas le premier pape avec son conseil qui va au tombeau faire l'expérience de la résurrection pour l'annoncer au monde. Mais une pauvre femme pardonnée.  Il y a là un moment extraordinaire du matin de la résurrection. Jésus ne va pas non plus faire un pied de nez à Pilate ou à la télé annoncer son triomphe. Au matin de Pâque, c'est le triomphe de l'amour, de l'humilité, de la miséricorde. C'est un moment de grande beauté.  Cette réalité ne se découvre qu'avec les yeux du coeur. Jésus appelle la femme par son nom: Marie; elle lui répond Rabbouni, Maitre. Dieu nous avait dit en Isaïe: "Ne crains pas, car je t'ai racheté, je t'ai appelé par ton nom, tu es à moi, tu as du prix à mes yeux." Is. 43, 1-4. Dans cette rencontre, je croyais entendre Osée:…
mardi, 27 mars 2018 14:00

La Passion. Vendredi.

Jésus a vécu deux passions: celle qui l'a fait vivre et celle qui l'a conduit à la mort. Toute sa vie, Jésus fut animé de la passion pour le règne du Père. Cette passion l'a fait vivre et l'a comnduit à celle qui l'a fait mourrir. Jésus va à Jérusalempour la fête de la Pâque.  La Pâque était la commémoration de l'exode du peuple sorti de l'Esclavage de l'Égypte vers la Terre Promise avec Moïse. Le second Moïse entre à Jérusalem et dans la tête des juifs, il venait libérer le peuple de l'esclavage des romains qui avaient envahi leur pays. Pilate aussi était venu à Jérusalem avec son armée craignant une émeute lors de ce rassemblement  de la Pâque. Alors Jésus est confronté à la passion qui l'a fait vivre. Il sera invité à renier sa passion, sa mission ou à en subir les conséquences. Au désert, il s'est manifesté comme un  adulte capable de prendre ses décisions dans la fidélité à son ÊTRE, aujourd'hui il se manifestera de nouveau fidèle à sa mission et ne reculera pas devent la mort. C'est la première grande leçon donnée: demeurer fidèle à soi même et à sa mission. Le peuple juif…
samedi, 24 mars 2018 17:44

Les sacrements du service

Le Jeudi Saint nous rappelle l'institution de l'Euchariste et nous associons aussi l'institution du sacerdoce minstériel. Je partage quelques réflexions de Jean Vanier qui nous présente ce jour comme la fondation des sacrements du service.  Le lavement des pieds est  signe d'amour et du pouvoir transformé en amour. Qand Jésus lave les pieds de ses disciples , il leur révèle d'une façon spéciale son amour et sa tendresse. Il leur révèle que chacun d'eux est beau, choisi, et aimé pour continuer sa mission.  Il leur lave les pieds pour leur montrer que c'est leur coeur qu'il veut purifier. Aussi dans ce geste du lavement de spieds, Jésus enseigne le service de l'autorité. Il demande d'exercer l'autorité comme un bon pasteur qui donne sa vie pour ses brebis. Exercer l'autorité avec tendresse; non pas l'exercer de haut sur un piedestal mais tout près des personnes. Les aider à grandir dans la liberté et la vérité. Le lavement des pieds nous dit encore Jean Vanier , nous enseigne à transformer la pyramide de pouvoir en un coprs. Jésus veut que nous découvrions l'Église comme un corps où chacun est important, où la fonction du responsable est importante parce que le corps en…
mardi, 20 mars 2018 13:29

Un visiteur s'annonce. Mc 11, 1-10.

Notre démarche de carême nous a conduits à l'entrée de Jésus à Jérusalem. Jésus s'invite à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Accompagnons Jésus à Jérusalem pour nous préparer à l'accueillir chez nous. À l'époque de Jésus, quand le roi venait sur un pied de guerre, il arrivait monté sur un cheval. S'il se présentait en prince de la paix, il arrivait sur un âne et un âne qui n'avait jamais été monté. Ainsi Jésus se présente à Jérusalem assis sur un âne, il se présente en prince de la paix. Il se présente en conformité avec toute sa vie humble et en communion avec les petits et les pauvres. Le Hosanna clamé par les juifs signifie aussi "Donne-nous le salut, Sauve-nous." C'est le cri d'acclamation du peule juif et un cri de supplication et de délivrance. Le peuple juif est opprimé par les romains et espère une libération. Jésus entre à Jérusalem pour la Pâque qui célébrait la sortie de l'esclavage d'Égypte vers la terre promise. Avec Moïse, Dieu libéra son peuple de l'eslcavage. Il est facile pour les juifs de considérer la venue de Jésus -second Moïse-  comme le libéraeur du peuple de l'emprise des romains. De…
"Le grain de blé s'il ne meurt pas reste seul, mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit." C'est le grand message de l'amour du Christ à la veille de sa mort. Sur la croix, Jésus a été intronisé éternellement Fils de Dieu. Le soldat romain n'a-t-il pas dit au moment de la mort de Jésus: "Vraiment cet homme était Fils de Dieu.2 Mc 15, 39. Sur la croix, le Fils de Dieu a tout donné et les fruits de cette mort sont venus jusqu'à nous. Dans cet épîsode de l'Évangile, nous est  révélé aussi la démarche d'une communauté à l'Époque. Les grecs venus à Jérusalem demandent à Philippe pour voir Jésus. Philipe va le dire à André et tous deux  vont le dire à Jésus. C'est la communauté représentée par ces deux disciples qui accueille ces étrangers et les conduit au Seigneur. Jésus est venu fonder une communauté, établir des relations de communion entre nous et c'est ce que vivent les deux disciples. La commuanuté accueille, évangélise et conduit au Seigneur. La communauté accueille et donne le goût de la communauté. Jésus est venu dire au monde le projet du Père avec l'humanité,  et ce projet est de bâtir…
mardi, 06 mars 2018 16:53

Un mot d'amour. Jn 3, 14-21.

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique pour que par lui le monde soit libéré." voila le mot d'amour de Dieu pour le monde. Le mot traduit par "sauvé" signifie aussi "libéré" ou "guérit". Jésus est venu guérir le monde de ce qui l'empêche d'accueillir le salut. Voila la Bonne Nouvelle pour nous aujourd'hui. Et Jésus ajoute:"Afin que tout être humain qui croit en Lui ait la vie éternelle. La vie éternelle n'est pas demain mais aujourd'hui. Nous vivons la vie éternelle aujourd'hui. Certains traduisent: "La vie de l'Éternel est en lui." La personne qui croit au Christ, se met à sa suite,  commence à découvrir cette vie de l'Éternel en  lui et dans les autres autour de lui. Nous ne pouvons pas découvrir Dieu dans les autres si nous ne l'avons pas découvert en nous. Ce sont souvent les pauvres, les mal gommés de la société qui nous  font le mieux découvrir le pauvre de Nazareth. "C'est alors que nous commençons à voir les autres comme Dieu les voit, à les aimer comme Dieu les aime, et à nous voir et nous aimer comme Dieu nous voit et nous aime," écrit Jean Vanier.…
mardi, 27 février 2018 15:12

Nous sommes temple de Dieu. Jn 2, 13-25.

"Vous êtes le corps du Christ" a chanté Johmn Littleton. Avant lui Saint Paul avait écrit: "Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit", 1 Cor. 6, 19. Dimanche dernier lors de la transfigfuraiton, Jésus nous invite  à découvrir le divin en chacun de nous. Nous sommes créés à l'image et ressemblance de Dieu nous dit la Genèse. C'est une réalité dont il est important de prendre conscience. D'ailleur Jean-Paul 11 a écrit toute une théologie sur le corps. Dès le début de l'Évangile, Jean va camper Jésus dans sa mission d'une façon radicale. Il est venu nettoyer le temple de Dieu. Ce temple est le coeur, la vie de tout être humain; ce temple est aussi la maison de prière de la communauté chrétienne; ce temple est aussi la nature oeuvre du Créateur. Notre Évangile aujourd'hui vient questionner notre façon de prendre soin de ces différents temples. A l'époque de Jésus, le temple de Jérusalem était devenu un lieu de trafic, de commerce, on y vendait les animaux  qui servaient aux sacrifices. Le temple qu'était l'être humain était devenu un lieu de servitude des lois, normes, obligations qui écrasaient les gens. Jésus est venu passer…
mardi, 20 février 2018 15:14

Invités sur la montagne.

La liturgie nous lance une invitation excellente pour la santé: escalader la montagne avec Abraham et Jésus. Mais attention à notre coeur. Abraham est allé sur la montagne, Gn 22; et Jésus est aussi sur la montagne Mc 9, 2-10.  Que se passe-t-il sur ces montagnes? Sur la première, un père nous est révélé; sur la seconde, un Fils se révèle. Abraham venu de Chaldée vers Canaan était encvoyé pour être le père d'une descendance nombreuse. Il est le père d'un seul fils et voila que Dieu lui demande de la sacrifier. Et pourtant dans l'Ancien Testament Dieu défend les sacrifices humains. Alors Abraham va sur la montagne avec Isaac et prépare l'autel du sacrifice. Au moment de poser le geste, il change d'idée et sacrifie un bouc pris dans les orties. La montagne est le symbole de cet état intérieur de présence au Seigneur qui lui a permit de comprendre le message de Dieu. Après avoir ligoter Isaac, il tue un bouc symbole du père, symbole de l'autorité parentale qui ligote le fils et l'empêche de devenir le père d'une grande descesdance. Abraham au lieu d'immoler le fils, immole son image de père. Il se convertit à son vrai…
Page 3 sur 13