Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

vendredi, 15 mars 2019 14:38

Question d'un enfant.

Écrit par

Un enfant demande un jour à son Père: Tu me dis que Dieu est dans le ciel, tu me dis aussi que maman est au ciel parce qu'elle est morte,  comment Dieu est-il vivant lui? Pour l'enfant, le ciel est la maison des morts. Et l'auteur qui cite cette question affirme l'importance de se remémorer nos questions d'enfants auxquelles nous n'avons jamais répondu.

 

mercredi, 13 mars 2019 21:51

Il se leva...

Écrit par

"Il se leva et alla vers son père. Celui-ci courut à sa rencontre et le couvrit de baisers." Lc 15, 20. Je  rêve en ce début de carême  que nous devenions comme le père de la paraole, capable de partir à la hâte à la rencontre de celui qui vient vers nous. Imaginons un instant que nous sommes le fils qui revient, comment aimerions-nous être accueillis? Imaginons que nous sommes le père, comment accueillerions- nous l'enfant qui revient? Je suis curé de paroisse et quelqu'un me demande une funérailles le samedi après-midi, comment je le reçois? Est-ce que je fais la fête? Mon fils m'apprend qu'il est homesexuel, comment je l'accueille? L'aumonier suprême des chevaliers écrit ce mois-ci: Je vous mets au défi d'être comme le Père du fils prodigue et de prendre les devants, faire le premier pas à l'égard d'une autre personne. L'Évangile doit avoir une connatation dans ma vie quotidienne. Sinon ....

 

lundi, 11 mars 2019 13:47

Prier.

Écrit par

Un jour, un jeune moine, à la  fin d'un temps de prières, demande au Père Abbé si leurs prières avaient rapproché Dieu de leur vie. Le Père répond par une autre question: Est-ce que tes prières vont permettre au soleil de se lever demain matin? Évidemment non! Parce que le soleil répond à une loi naturelle. Tu as ta réponse dit le Père Abbé.

Si tu ignores le soleil, tu te chaches de ses rayons, ta vie va s'anémiée et peut être que tu oublieras un jour que le soleil existe et ses bienfaits dans ta vie. Il en est ainsi de la prière. Dieu est toujours présent et la prière est un temps de communion avec cette présence. Si tu ne pries jamais, ta vie spirituelle va s'anémier et peut être qu'un jour tu oublieras que Dieu est là avec toi. La prière ne fait pas advenir Dieu en toi ou ne rend pas Dieu favorable à toi. Elle est communion de vie avec Quelqu'un qui t'habite. Ainsi, moi, quand je pries avec des personnes malades, je prie pour qu'elles découvrent cette force divine en elles pour vivre le temps de maladie.

 

mercredi, 06 mars 2019 20:47

Faits pour ...

Écrit par

Le Pape François ce matin mercredi des cendres a affirmé que nous sommes faits pour le feu et non pour les cendres. "Je suis venu allumer un feu sur la terre et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé." Quel est ce feu que nous devrions allumer sur terre durant notre carême? J'aime beaucup cette vision du Pape, la célébratin des cendres m'a toujours intrigué. Ça ne présente pas l'image d'une religion très optimiste. Alors, ce matin, j'ai essayé d'accueillir le feu de l'Esprit Saint. 

 

mardi, 05 mars 2019 18:15

Mon crayon m'a parlé.

Écrit par

Un petit garçon regardait son grand-père écrire une lettre et lui demanda: Tu écris une histoire qui nous est arrivée?" Le grand-père cessa d'écrire, sourit, et déclara à son petit-fils:

J'écris sur toi, c'est vrai. Mais plus important que les mots est le crayon que j'utilise. J'aimerais  que tu sois comme lui quand tu seras grand."

Le garçon lui dit: "Mais il est pareil à tous les autres crayons." tout dépend de la façon dont tu regardes les choses. Il y a cinq qualités qui feront de toi, si tu parviens à les garder, une personne en paix dans le monode."

Première qualité: tu peux faire de grandes choses, mais tu ne dois jamais oublier qu'il existe une Main qui guide tes pas. Cette main, nous l'appelons Dieu, et il doit toujours te conduire vers sa volonté.

Deuxième qualité: de temps à autre je dois cesser d'écrire et utiliser le taille-crayon. Le crayon souffre un peu, mais à la fin il est mieux aiguisé. Par conséquent, sache supporter certaines douleurs, car elles feront de toi une meilleure personne.

Troisième qualité: le crayon nous permet toujours d'utiliser une gomme pour effacer nos erreurs. Comprends que corriger une chose que nous avons faite n'est pas nécessairement un mal, mais que c'est important pour nous maintenir sur le chemin de la justice.

Quatrième qualité: ce qui compte vraiment dans le crayon ce n'est pas le bois ou sa forme extérieure, mais le graphite qui se trouve à l'intérieur. Par conséquent, prends toujours soin de ce qui se passe en toi.

Cinquième qualité: le crayon laisse toujours une marque. De même, sache que tout ce que tu feras dans la vie laissera des traces, et efforce-toi d'être conscient de tous tes actes."

Paulo Coelho: comme le fleuve qui coule. P. 26.

 

lundi, 25 février 2019 23:08

Pensées.

Écrit par

L'être humain est né pour être aimé et les biens matériels pour être utilisés. Si le monde est à l'envers, c'est parce que les biens matériels sont aimés et les humains utilisés. Par S. Couturier.

 

"Il y a une force extrêment puissante pour qui, jusqu'à présent, la science n'a pas trouvé une explication officielle. C'est une force qui comprend tout et régit toutes les autres et est même derrière tout phénomène qu'elle opère dans l'univers et qui a été identifiée par nos soins. Cette force universelle, c'est l'AMOUR." Albert Einstein

lundi, 25 février 2019 15:08

Écoute!

Écrit par

À Rome, se termine la rencontre sur les abus sexuels. Il est demandé aux victimes de parler. Il est essentiel de parler, de dénoncer. Cependant il apparait aussi essentiel d'écouter.  Si nous voulons que les gens parlent, il nous faut présenter une oreille qui écpoute et comprend. Une jeune victime dans son témoigage a affirmé que le plus pénible n'est pas l'agression mais de vivre le sentiment que personne n'écoute et comprend et de ce fait de se sentir seul. J'entends des réactions de confrère aujourd'hui qui sont très loin de cette capacité d'écoute. Si nous devons avoir l'humilité de reconnaitre nos fautes, il est non moins nécessaire de savoir écouter à la fois les vicitmes d'abus comme les abuseurs parce que c'est avec eux que nous descendrons à la cause pour guérir la situation. Actuellement nous travaillons beaucoup sur les conséquences, les abus, mais ceci ne tombe pas du ciel comme la neige actuellement, il y a une cause qu'il faut corriger.   C'est l'objet de ma prière et de ma méditation de ce matin. Et l'Évangile du jour me propose la rencontre de Jésus avec quelqu'un possédé d'un esprit qui le rend muet; ne faudrait pas se laisser prendre par un esprit qui rend sourd. (Mc 9, 14). Que le Seigneur ouvre les oreilles de notre coeur pour nous rendre capable d'aller à la source du mal pour le guérir. Amen.

 

samedi, 23 février 2019 19:49

J'ai soif.

Écrit par

Je rencontre  souvent au cours de mes marches quotidiennes des chrétiens qui me redisent le cri de Jésus: J'ai soif!.

Ils ont soif d'une oreille qui les écoute, ils ont soif d'un coeur qui les comprend et les aime, ils ont soif d'une bouche qui leur donne  une parole qui les fait avancer.

Ceci ne se trouve pas souvent sur leur chemin. Dans notre souci d'évangélisation, dans une Église en sortie,  ce cri des nos frères et soeurs prend une importance capitale. Il est essentiel de se placer à l'école de Jésus. Dans l'Évangile de Luc qui nous accompagne dans la liturgie de notre année, Jésus rencontre d'abord deux personnes prisonnières. L'une et l'autre liée par une maladie, (Lc 4, 31, 5, 12). Jésus les accueille, les écoute, les guérit et les remet sur la route. L'homme au prise avec un esprit mauvais est sans doute le symbole du chrétien qui ne veut plus rien savoir de la religion et qui se défend. Le lépreux est le chrétien mis à l'écart de la vie communautaire parce qu'il n'est pas gentil et n'obéit pas à ce qu'on lui demande. Jésus s'arrête, les écoute et les remet sur la route libérés. Il ne les reçoit pas avec des lois, des rites mais avec un coeur qui les aime. Ce à quoi le Pape François nous invite aussi.

Ce cri, nous l'entendons tous aujourd'Hui: J'ai soif!  Ne leur donnons pas une éponge mouillée de vinaigre,( Mth 28, 47). Je viens de terminer une célébration au salon funéraire et ce cri je l'ai entendu encore. Ai-je l'oreille trop sensible? Peut-être.

mercredi, 20 février 2019 14:32

Une nouveauté.

Écrit par

Éric-Emmanuel Schmit: Félix et la source invisible. Albin Michel, 2019. Ce roman offre le chant d'amour d'un garçon de 12 ans pour sa mère. L'auteur "interroge les croyances et les rites issue de l'animisme". Dans un style poétique qui en fait une lecture très agréable, l'auteur nous conduit dans des sentiments profonds d'une culture différente de la nôtre. C'est la lire lentement. Bonne lecture.

 

vendredi, 15 février 2019 15:24

Effata! Ouvre-toi.

Écrit par

Ce matin, à mon réveil, j'ouvre mes tentures et le soleil est là présent tout souriant qui me dit bonjour. J'ouvre mon l'ectionnaire pour la célébration du jour et Marc me dit: Effata, ouvre-toi! (Mc 7, 31-37). Ouvre-toi à la vie, aux présences autour de toi et en toi. Ouvre-toi à la joie des gens, à l'accueil des souffrants, à la peine des enfants mal aimés, à la solitude des  personnes âgées. Ouvre-toi à la Parole de Dieu inscrite au fond de ton coeur, ouvre-toi au soleil qui brille dans les yeux des enfants heureux. Si je n'avais pas ouvert mes tentures, je n'aurais pas vu le soleil. Alors que dois-je ouvrir en moi pour voir le soleil de Dieu? Pour découvrir la beauté du monde? Pour répondre à la soif de bonheur du pauvre et du mal gommé? Effata, ce mot me poursuivra aujourd'hui. Si je veux entendre correctement la voix de Dieu inscrite au coeur du monde, je dois laisser le Seigneur toucher mes oreilles afin que ma parole soit parole de Dieu. Ouvre tes orielles, vieux Jos.

 

Page 6 sur 20