Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

dimanche, 09 juin 2019 14:29

Où es-tu?

Écrit par

Quand Adam eut mangé du fruit de l'arbre , le Seigneur l'appela et lui dit: Où es-tu donc? Adam répondit j'ai entendu ta voix dans le jardin, j'ai pris peur, parce que je suis nu, et je me suis caché."       Gn 3, 9.
Dans sa nudité intérieure, Adam a découvert son état de pécheur, il a compris qu'il s'était fourvoyé. Alors plutôt que d'affronter cette réalité, il s'est caché. Dieu vient à sa recherche. Nous pensons aux paraboles de la brebis retrouvée, du fils revenu où le pasteur va à la recherche de ce qu'il a perdu. Le Seigneur vient toujours à la recherche de celui ou celle qui s'est éloigné mais il le fait toujours dans le respect de la liberté des personnes.

Ce matin, c'est à moi que le Seigneur adresse cette question: Où es-tu donc? J'écoutais des gens parler hier et on discutait de l'Église d'hier. On aimerait bien retrouver notre Église du passé. Comme si la vie devait s'arrêter. Où sommes-nous chrétiens et chrétiennes d'aujourd'hui dans un monde en changement?   Notre difficulté ne serait-ce pas notre incapacité de vivre le moment présent? C'était mieux hier. À la question du Seigneur nous aurions certes répondu: Je suis à l'église. Et le Seigneur aurais peut être dit: Je suis là sur la route qui attend ton verre d'eau, je suis en prison qui attend ta visite, je suis seul  et vieux dans  ma maison qui attend du réconfort, etc ...

Le texte de Genèse nous présente un Dieu qui punit. Ce n'est pas le Dieu de Jésus Christ, le Dieu de miséricorde. Où es-tu dans ta perception de Dieu? Est-ce que nous n'aurions pas fuit le Dieu de la Genèse parce que nous connaissons mal le Dieu de Jésus Christ? Où es-tu donc chrétiens d'aujourd'hui devant un monde, des jeunes qui ont froid et faim de justice, d'amour ... Entrons dans notre maison intérieure et allons voir où nous sommes.

jeudi, 06 juin 2019 19:22

La vie

Écrit par

La vie est comme une manne, il faut s'agenouiller pour la ramasser chaque matin, pour la pétrir longuement de galettes de bonté, que l'on partagera avec ceux qui sont sur le bord du chemin.  François Carillo.

 

Savoir écouter la vie est un art. Savoir écouter la nature est une passion. Savoir écouter les autres est une richesse inestimable.

 

lundi, 03 juin 2019 13:50

Permis ou Bon

Écrit par

Chaque jour nous sommes confrontés au respect de quantités de lois qui nous disent cela est permis ou cela est défendu. Nos gouvernements n'en finissent plus de faire de nouvelles lois pour que des gens intelligents puissent vivre ensemble sans s'entre-tuer. Les Églises n'échappent pas à cette coutume. On nous dit souvent: tu n'as pas le droit de faire ceci ou cela, c'est défendu.

Je me suis souvent interrogé sur cette réalité en Église. Et j'ai pris l'hsbitude de me dire: Est-ce que cela a du sens ou non? Je me suis interrogé sur le sens de ce que j'avais le goût de faire ou de vivre. Un jour dans une rencontre de prêtre, l'un d'eux fit des remarques à un confrère sur sa façon de célébrer. Ce malheureus posait des gestes non conforme au rite liturgque. Notre Évêque, qui était présent, l'écouta sagement, comme il savait si bien le faire, et lui dit: Ce qu'il a fait, si cela fait prier les gens et nourrit leur foi, est-ce que ce ne seraitpas bon quand même? Ceci m'a confirmé dans ma méditation du sens de ce que je faisais.

Dernièrement, en lisant une étude de M. Spinoza, il parlait de bon et de mauvais. Est bon ce qui est dans la ligne de mon être humain et d'enfant de Dieu,: est bon ce qui me fait grandir, me nourrit.  Est mauvais ce qui fait le contraire et au lieu de me faire grandir, me diminue. L'important est de vivre ce qui est bon pour moi et ce sera bon aussi dans la société et pour la société.

Si j'agis à partir de ce qui est permis ou défendu, je me conforme à une règle extérieure, alors que si j'agis à partir de ce qui est bon pour moi, j'augmente ma puissance d'agir et je deviens plus responsable et plus libre de ma vie. Ma conduite s'ajuste sur ce qui est bon ou mauvais pour la vie ou l'être humain, sur ce qui le fait grandir ou l'empêche de se réaliser comme humain et enfant de Dieu. Une passion n'est plus un vice contre lequel il faut lutter, mais est vue comme un esclavage et en faisant grandir ce qui est bon, je fais disparaitre le mauvais. J'augmente ma puissance de vie et je deviens libre. "L'homme vertueux n'est pas celui qui obéit à la loi morale ou religieuse, mais celui qui discerne ce qui augmente sa puissance d'agir."

Quand on vit en société, les lois sont importantes et nécessaires, mais elles sont au service des personnes et assurent leur liberté. En conservant les lois, je regarde davantage aujourd'hui ce qui est bon pour la foi des chrétiens, pour grandir ensemble dans l'amour et les valeurs de l'Évangile. J'essaie de me tourner de plus en plu vers ce qui est bon, ce qui a du sens, ce qui fait grandir, de ce qui rend libre. Il ne s'agit pas de faire une guerre de mots, mais une guerre de sens et de valeurs.

 

jeudi, 30 mai 2019 00:03

Salut Marie!

Écrit par

Salut Marie aux brass ouverts, apprends-nous  l'accueil.

Salut Marie au pas alerte, apprends-nous le chemin.

Salut Marie au coeur de feu, apprends-nous l'amour.

Salut Marie, la femme, Marie la mère, Marie de l'Évangile, apprends-nous JÉSUS.

 

samedi, 25 mai 2019 18:23

Une semence.

Écrit par

Le semeur est sorti pour semer. Mth 13, 4.Un chant nous fait méditer:  Ce que tu as semé en d'autres germera. En méditant ces texte, j'ai regardé par-dessus mon épauke pour voir ce qui avait germé chez nous.

Il y a plus de 50 ans, un "ouvroir" s'ouvrait dans le sous-sol du presbytère de Sainte-Anne des Monts. De bonnes dames chaque semaine accueillaient  les familles avec beaucoup d'amour. Quelques années plus tard, le service s'enrichissait d'une aide alimentaire pour les familles dans le besoin. Aujourd'hui ce service s'est agrandit, il est devenu un service régional soutenu par des finances de l'État. Une foule de bénévoles continuent de servir l'Église. Ce service cntinue son oeuvre avec plus d'efficacité. Ce que tu as semé dans d'autres mains germera.

Une maison pour accueillir les femmes et les enfants victimes de violence ou d'agression est née par l'action de bénévoles sous la poussée des Relgieuses de St-Paul de Chartres. Cette oeuvre a grandit, elle est devenue autonome. Des bénévoles continuent de soutenir quotidiennement cette d'Église. Ce que tu as semé dans d'autres mains germera.

Une autre maison s'est ouverte pour accompagner  les enfants en difficulté d'apprentissage. Sous la poussée de religieuses de S. Paual de Chartres des bénévoles se sont rassemblés pour assurer le suivit de l'oeuvre. Aujourd'hui elle s'étend à la région et continue son oeuvre toujours soutenu par les sous et le bénévolat des gens d'ici. Ce que tu as semé dans d'autres mains germera.

Des graines sont tombées en terre un peu partout et des oeuvres humanitaires sont germées. Plus de seize services communautaires sont nés et ont grandi chez nous pour répondre aux différents besoins des familles et des individus. L'Église du Christ est toujours à l'oeuvre au coeur de la vie. Ce que tu as semé dans d'autres mains germera.

Réfléchissons bien à ce qui se passe chez nous. Même si lÉglise d'hier est à un tournant pas toujours facile à prendre, inspirons-nous de ce qui germe et fleurit, c'est l'Église de Jésus Christ qui reprend vie.

 

jeudi, 23 mai 2019 14:13

Le mouvement de Dieu.

Écrit par

"Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour. Comme moi, j'ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour." Jn 15, 9-11. Certains auteurs traduisent "commandement" par "mouvement". Comme je suis resté dans le mouvement d'amour et de paix de mon Père ainsi je demeure dans son amour. Jésus est venu établir un mouvement spirituel, mouvement d'amour et de fraternité. Le commandement de Dieu ne vient pas de l'extérieur et nous oblige à agir; c'est un mouvement qui vient de l'intérieur et nous pousse à agir. Je ne suis pas venu abolir la loi nous dit Jésus, je suis venu la pousser à son accomplissement. Passer de l'obligation extérieure à une motion intérieure qui pousse à l'action, voila le commandement de Jésus et l'accomplissement de la loi. Un "seul et unique désir, SE DONNER."

vendredi, 17 mai 2019 14:35

Une autoroute.

Écrit par

"Je suis le chemin." Jn 14, 6. Le chemin de Jésus, c'est l'autoroute de la vie. Le chemin de Jésus est la pasison qui l'a fait vivre, celle de l'amour, de la miséricorde, de la défense des pauvres, des pettis et des mal gommés de la société; c'est le respect des personnes et le service de l'autorité. Le chemin de Jésus, c'est le chemin où tous et toutes marchent allègrement dans la liberté et le respect.  Le chemin de Jésus conduit à la résurection.

 

mardi, 14 mai 2019 14:16

Choisis pourquoi?

Écrit par

Ce n'est pas vous qui m'avez choisis, dit le Seigneur, c'est moi qui vous ai choisis, je vous ai mis à part afin que vous donniez du fruit et que votre fruit demeure." Jn 15, 16. Pourquoi ai-je été choisis? Pour une mission: Porter du fruit d'Évangile. Nous sommes conscients que ce n'est pas par nos propres forces humaines que nous pouvons porter le fruit demandé. Mais Jésus nous dit aussi: "Je serai avec vous jusqu'à la fin du monde."  Notre Église aujourd'hui subit les soubresauts des erreurs du passé et nous en vivrons les conséquences.  Non seulement nous devons ouvrir les portes pour nettoyer la maison, il nous aussi avoir le courage de regarder les causes pour les corriger. Dans l'Évangile aujourd'hui le Seigneur nous dit que son choix est en vue de porter des fruits. Jésus nous appelle pour porter du fruit et un fruit qui demeure. Il y a là je crois une piste de réflexion importante. Moi, j'ai été formé à faire marcher une paroisse, à faire vivre un système religieux. Quand je suis arrivé en paroisse, j'ai découvert un autre besoin, celui d'être pasteur au coeur d'une communauté, je n'y étais pas préparé. J'ai appris sur le tas du mieux que j'ai été capable. Quel est le fruit que le Seigneur nous demande de produire aujourd'hui? Voulons-nous des prêtres pour dire la messe ou des pasteurs au coeur des communautés pour produire les fruits de l'Évangile? Comme chrétiens nous avons à y réfléchir sérieusement. 

 

lundi, 13 mai 2019 14:49

Nous?

Écrit par

Par le baptême, l'Esprit fait de tous des enfants de Dieu; par la confirmation, le même Esprit fait de nous des envoyés, des messagers de Dieu. Le baptême nous initie à l'amour de Dieu pour nous; la confirmation nous engage à l'amour de Dieu pour les autres. Le baptême fait de nous des disciples, rassemblés autour du Christ, nourris de sa parole, éclairés par son enseignement; la confirmation fait de nous des apôtres, des envoyés par le Christ pour annoncer sa parole et devenir "sel de la terre et lumière du monde". Mth 5, 13-14. P.A. Durocher, Appelé apr mon nom, envoyé en son nom, p. 59.

 

samedi, 04 mai 2019 23:50

Disciple et Missionnaire.

Écrit par

"Tour chrétien est missionnaire dans la mesure où il a rencontré l'amour de Dieu dans le Christ`; nous ne disons plus que nous sommes "disicples" et "missionnaires", mais toujours que nous sommes disciples-missionnaires." Pape François. Appelés au baptême par mon nom, Je suis envoyé par la confirmation au nom du Christ porter son amour à l'univers.

 

Page 6 sur 21