Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

mardi, 13 juin 2017 16:22

Un "brin" de méditation.

Écrit par

"Vous êtes le sel de la terre." Mth. 5, 13. Lisons-nous à l'Évangile de la liturgie de ce jour. Le sel a comme propriété de faire ressortir la saveur de chaque aliment. Il permet à l'aliment de révéler toute sa saveur, tout son goût.

Si je me regarde comme prêtre dans une communauté, je suis là pour faire ressortir la saveur de la vie chrétienne. De plus l'Esprit a déposé dans le coeur de chaque baptisé des dons, des charismes divers pour le service de la communauté. Le sel de la présence presbytérale est de faire ressortir la saveur de ces dons au service de la vie  chrétienne.Le Pape Jean-Paul 11 disait également que le service du ministère ordonné était au service du sacerdoce baptismal afin que chacun exerce son ministère en coresponsabilité. Ce matin, le Seigneur vient me questionner sur ma compréhension de mon ministère presbytéral et donc de la façon de l'exercer. Cette parole me dérange et me questionne.

samedi, 10 juin 2017 14:49

Une petite méditation

Écrit par

Jésus nous dit dans l'Évangile: "Vous êtes le levain dans la pâte." Au Québec, la pâte s'est transformée depuis quelques années. Elle s'est distancée de la pratique sacramentelle, elle s'est laïcisée. Le levain que nous sommes est demeuré dans la pratique sacramentelle, dans l'église. La question que je me pose: Est-ce que le levain ira rejoindre la pâte ou si la pâte devra revenir au levain? Ce matin, c'est ce qui me trotte dans la tête avec le Seigneur.

jeudi, 08 juin 2017 14:49

Elle est passée.

Écrit par

Une croix qu'on appelle "Croix de l'évangélisation" est passée chez nous. Quelques personnes seulement l'ont rencontrée. Elle est presque passée inaperçue. Qu'est-elle venue faire ici? Que restera-t-il de son passage? Dieu seul le sait et c'est bien comme ça. Cette croix n'est venue que dans les temples et le peuple n'est plus dans le temple. J'ai vu l'image d'une Église "rattatinée" qui regarde passer le train. Je ne veux pas critiquer pour critiquer, je veux simplement prendre conscience combien nous sommes prisonniers de structures et rites obsolètes devant lesquels les gens sont indifférents. A quand le tournant missionnaire? Nous aurions besoin d'une pastorale "scanner".

mercredi, 31 mai 2017 15:42

Une rencontre.

Écrit par

Aujourd'hui, 31 mai, la liturgie nous fait célébrer une rencontre entre deux bébés à naitre: Jésus et Jean-Baptiste. En cette rencontre, Jésus confirme la mission de Jean-Baptiste d'annoncer le Messie au monde. Du même coup, il confirme notre propre mission de baptisés. Nous sommes envoyés annoncer Jésus ressuscité au monde.

Hier, un prêtre de paroisse me disait que les jeunes et les parents qui viennent pour la caéchèse ne connaissent pas Jésus Christ. Ça m'a posé une première question; Depuis trois cents ans, les prêtres sillonnent le Québec et les gens ne connaissent pas Jésus Christ? Ce n'est pas très glorieux pour nous. Ils connaissent la religion, la pratique sacramentelle, mais pas le Christ? Et une deuxième question: pourquoi n'allons-nous pas le leur annoncer?

L'épisode de l'Évangile de Luc nous présente la première missionnaire qui n'a pas attendu que le Pape lui dise de prendre le tournant missionnaire, mais va spontanément, poussée par l'Esprit Saint, porter Jésus à Jean. Le peuple de Dieu attend de ces missionnaires capables de les faire tressaillir de joie à la découverte du Seigneur.

Les femmes font la catéchèse, s'occupent de la liturgie, elle essaient de nourrir la vie pendant que les hommes "chiâlent" les gens qui ne connaissent pas le Christ. Marie nous donne l'exemple de l'Église en sortie; une Église de la vie. La croix de l'évangélisation arrive demain en terre gaspésienne. Vivra-t-elle un passage liturgique ou un passage missionnaire? L'avenir nous le dira.

samedi, 27 mai 2017 20:52

Réflexion spirituelle.

Écrit par

Le Pape François nous dit aujourd'hui:"Quand un prêtre parle toujours de ce qu'il fait, ce n'est pas un homme de rencontre mais du miroir." Cela est vrai aussi pour toute personne. La valeur d'.un homme me disait l'autre n'est pas ce qu'il fait, les titres qu'ils possèdent ou les diplomes académiques, mais ce qu'il a dans "le ventre." Autrement dit, ce sont les valers ou la passion qui le font vivre.

lundi, 22 mai 2017 13:24

Ah, ce Paul qui questionne.

Écrit par

Dans le texte des Actes des Apôtres de ce jour, Paul et Silas sont en mode sortie. Ils courent de Néapolis à Philippes pour se rendre en Macédoine; mais le plus intéressant est qu'ils vont s'asseoir sur le rivage pensant trouvé un lieu tranquille pour la prière. Mais il y a des gens déjà rassemblés. Alors ils les enseignent, ils "placottent"avec eux et tout cela finit pas des baptêmes. Voila un modèle de pastorale à inventer pour aujourd'hui, nous asseoir avec les gens qui pêchent au quai, les gens qui trotinent sur la prmenade, les gens qui font leur épicerie pour les écouter et leur dire l'amour du Seigneur, leur faire découvrir l'Esprit du christ qui les habite et les rend capables d'aimer. Il s'agit simplement de faire confiance et de dire les mots de Dieu et non les nôtres.

 

dimanche, 14 mai 2017 17:14

J't'aime tout court.

Écrit par

Nicola  Ciccone a une magnifique chanson que j'ai placé aujourd'hui dans la bouche de Jésus parce qu'elle m'a rejoint au plus profond de moi-même. "J't'aime tout court."

J'entendais Jésus me dire: J'T'aime tout court sans parure ni diamant; sans tambour ni canon; sans vainqueur ni perdant, J't'aime tout court. L'amour n'est qu'un mot quand il est pur et simple.

Il me semble que c'est comme cela que Jésus nous aime et qu'il nous demande de nous aimer les uns les autres: sans parure, ni diamant ... Je revoyais le parabole du père miséricordieux où le père accueille son fils parce qu'il l'aime tout court, tel qu'il est sans parure et sans diamant. Tout ce qu'on peut dire de plus ce ne sont que des mots. Ils nous révèlent une religion de gratuité et non de mérites.

Les chansonniers nous apportent des messages remplis d'amour et d'espérance que nous devrions méditer. Ils écrivent l'Évangile avec des mots qui nous parlent très fort. Merci Nicola.

dimanche, 07 mai 2017 00:27

Message du Pape Feançois.

Écrit par

Lors de la rencontre des Évêques du Québec, le Pape François a donné ce message à notre Église du Québec:

Église au Québec, lève-toi! Va et écoute!

Et dans la ligne de l'écoute, le Pape François écrivait dans la joie de l'Évangile: "Le prédicateur doit aussi se mettre à l'écoute du peuple pour découvrir ce que les fidèles ont besoin de s'entendre dire. Un prédicateur est un contemplatif de la Parole et aussi un contemplatif du peuple."  P. 144.

Notre bon Pape écrivait aussi: "l'homélie est la conversation d'une mère. Elle nous rappelle que l'Église est mère et qu'elle prêche au peuple comme une mère parle à ses enfants, sachant que l'enfant a confiance, que tout ce qu'elle lui enseigne sera pour son bien parce qu'il se sait aimé." P. 131. Alors Pourquoi ne pas faire "homélier" une mère? Pourquoi seulement les hommes peuvent faire homélie?

vendredi, 05 mai 2017 16:14

Pensée.

Écrit par

Il y a dans les yeux plus de mots que dans les livres." Christian Bobin.

mardi, 25 avril 2017 21:39

Clin d'oeil spirituel

Écrit par

Quand tout ce que tu fais, dis, ressens ou penses est en harmonie avec les lois de l'amour, il ne peut que t'arriver des choses fantastiques.  Lise Bourbeau.

Page 7 sur 13