Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

jeudi, 04 juin 2020 10:59

Quand je regarde ...

Écrit par

Quand je regarde un crucifix, à quoi je pense?

Je pense à toutes ces personnes qui comme Jésus sont victimes de violences, d'intimidation, d'injustice, de racisme, victimes de pédophilie, de viol, ... et cette semaine nous en avons encore un exemple pénibl dans la mort d'un homme de race noir au Étas Unis.

Je pense à toutes ces personnes qui comme Jésus font du sacré de leur vie en se donnant dans des oeuvres humanitaires, ou aux soins des malades en risquant leur santé et même leur vie pour certains dans ce temps de pandémie.

Je pense à toutes ces personnes qui comme Jésus Christ essaie de changer le coeur de l'être humain et qui accepte de faire un bout de chemin avec eux sur la route d'Emmaüs.

Je pense à cet homme de Nazareth qui est allé jusqu'au bout de l'amour dans une fidélité sans faille à sa mission pour nous révéler la grandeur  de l'amour divin semé en nous. 

La société par respect pour toutes les personnes avec leur façon de croire et de le vivre a décroché le crucifix du mur des endroits publics. Les murs snont vides, il ne reste que le trou du clou qui portait le crucifix. Il ne faudrait pas que ce vide mural soit le symbole du vide de nos coeurs, vide de nos vies parce qu'un symbole est parti. 

Inspiré d'un texte de Stéphane Laporte.

 

mercredi, 03 juin 2020 16:18

Un amour gratuit.

Écrit par

Ni la mort, ni la vie, ni aucune créature ne pourra nous séparer de l'amour du Christ. Rm 8, 38. Cet amour du Christ est déposé en nous et fait partie de notre être de chrétien. On ne peut l'acheter, on ne peut s'en débarrasser, on peut l'ignorer ou le méconnaitre, mais il sera toujours là gratuitement;  nous ne pouvons que le découvrir et le vivre. C'est là que le silence du confinement devient intéressant, il nous permet d'entrer dans notre demeure intérieure pour en découvrir les térsors et nous émerveiller. 

 

mardi, 02 juin 2020 14:58

S'émerveiller.

Écrit par

"Cultiver l'émerveillement, c'est offrir à nos enfants un terrain fertile où ils puissent découvrir tranquillement les mystèrs et les beautés du monde. Un enfant émerveillé devant un adulte émerveillé, pour qui jamais ne s'éteint la soif  d'apprendre."

 

Quand la haine crie trop fort, l'amour ne peut rester silencieux. Écrit sur la façade d'une maison aux États Unis.

 

lundi, 01 juin 2020 16:43

Un mot de Monsieur Churchil

Écrit par

Nous gagnons notre vie par ce que nous recevons, nous faisons notre vie par ce que nous donnons. W. Churchil.

 

dimanche, 31 mai 2020 15:01

Un mot du Pape François.

Écrit par

Pour moi, le coeur de l'Évangile, ce sont les pauvres.... Personne ne peut se sentir exempté de la préoccupation pour les pauvres et la jsutice sociale. La pandémie fait ressortir davantage le besoin des familles qui souffrent de pauvreté. Le besoin des banques alimentaires ne cesse de grandir. Ainsi le coeur des chrétiens s'élargit aux dimensions de la misère humaine. Khalil Gibran écrivait; "Il y a ceux qui ont peu et qui donnent tout entier. Ils croient en la vie et en son abondance."

samedi, 30 mai 2020 14:33

L'autre.

Écrit par

Considérer les autres comme des problèmes, c'est les réduire à l'état d'objet. L'autre est d'abord un sujet en état de croissance avec tout le myatère qui lui appartient.  

 

jeudi, 28 mai 2020 14:10

Où est Dieu?

Écrit par

Un jour, je renocntrais une maman célibataire qui vivait des moments très difficile psychologiquement et financièrement. elle me dit: Vous être prêtre, vous croyez ne Dieu. Où est-ce qu'il est votre Dieu?

Je l'ai regardée un moment en silence et lui dit en la montrant du doigt: IL EST LÀ .   

 

mercredi, 27 mai 2020 14:09

Mon Dieu à moi.

Écrit par

Par ma fenêtre, je vois les feuilles surgir doucement sans faire de bruit sur les branches du bouleau face à moi. Je me dis que cet arbre est allé dans ses racines chercher la vie nécessaire à redonner ces fleurs nouvelles et si belles. Ce bouleau me parle beaucoup, il m'invite à descendre en moi chercher la vie nécessaire et déposer par l'Esprit Saint pour me permettre aujourd'hui de produire les feuilles qui alimenteront mon quotidien. J'ai le goût aussi de dire merci à Alphonse, Marie-Anna, Didier, Adèle, Pierre et tous les autres qui m'ont précédés et ont déposé leurs feuilles d'amour et de foi qui m'ont permis aujourd'hui de faire surgir les miennes. C'est un chant à la Vie que je veux laisser monter. Prenons le temps de nous souvenir avec reconnaissance de tous ceux et celles qui nous ont permis d'être ce que nos sommes. Alléluia.

 

mardi, 26 mai 2020 10:06

Écoutons la vie.

Écrit par

A la télévision, nous entendons beaucoup de gens,  des artistes comme des gens de la rue dire qu'ils ont besoin de retrouver leurs amis, leur public; les relations humaines manquent. C'est étrange j'entends très peu ce langage des chrétiens qu'on dit pratiquants. Ce que j'entends: Quand est-ce que les évêques vont nous redonner notre messe. J'aimerais entendre: J'ai hâte de retrouver ma communauté, j'ai hête de me retrouver assis à côté de mes frères et soeurs pour prier ensemble. On dirait que le communauté n'existe pas. On dirait que le plan humain est évacué complètement. La pandémie nous fait vivre l'Eucharistie au quotidien et devrair nous donner le goût de nous rencontrer ensemble pour célébrer, nous donner le goût de célébrer ce que nous vivons pour nous donner le goût de retourner dans la vie vivre ensemble ce que nous avons célébrer ensemble. Nous sommes devenus l'Église du dimanche, pourrions-nous devenir l'Église de la semaine aussi.

 

vendredi, 22 mai 2020 13:39

Un mot de ma vieille compagne.

Écrit par

Ma vieille compagne, ce matin, m'a dit: Vous aussi, vous êtes dans la peine, mais votre peine se changera en joie.  Jn 16, 23. Alors j'ai pensé au coronavirus. Nous sommes confinés, nous vivons sans doute un peu de stress ou de crainte pour ne pas dire de peur, mais un jour cette crainte se changera en joie quand nous comprendrons tout ce que ce temps nous a fait découvrir, les leçons de vie qu'il nous a apportées, les forces en nous que nous avons découvertes. Le soir, un animateur d'une émission de télé prend un café avec une personne âgée à distance. Cette rencontre nous fait découvrir comment les gens âgés peuvent vvire avec sérénité ces moments de confinement, c'est réconfortant pour eux et pour nous. Le déconfinement terminé, nous découvrirons ensemble dans un bonne jasette autour d'un café ou d'une bière, tout ce que ce temps nous a apporté d'amour, d'entraide, de bonté; nous aurons entendu  battre le coeur de Dieu  autour de nous. Oui, demain, nous oublierons nos peines dans la joie des retrouvailles. 

 

Page 7 sur 33