Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

vendredi, 21 juillet 2017 14:17

Méditons un petit peu.

Écrit par

Dans le cadre de la neuvaine à Sainte Anne, méditons un peu l'Évangile de ce jour selon l'invitation du Pape François à devenir des contemplatifs de la Parole. "Un jour de sabbat, Jésus traversait un champ de blé. Ses disciples eurent faim et mangèrent des épis de blé.Les pharisiens lui dirent: tes disciples font ce qui n'est pas permis de faire le jour du sabbat." Mth 12, 1-8.

La loi est un genre de balises pour nous indiquer que ce que nous faisons est important et ne doit pas être banalisé; important soit pour nous ou pour la vie en communauté. Mais la loi ne doit pas prendre la place de la vie et des personnes. Elle est au service des personnes. Les disciples ont faim et ils cueillent des épis sans briser la loi du sabbat. Dans notre société moderne, nos gouvernements ne finissent plus de faire des lois. On dirait que le peuple a perdu sa capacité  de jugement et de savoir vivre et qu'il faut remplacer par des lois. Il en est un peu ainsi dans l'Église ou se multiplient les orientations pastorales et les directives liturgiques. La loi doit servir la liberté de l'être humain, pourtant Jésus fut privé de sa liberté par des hommes de loi. Devenir contemrplatifs de l'Évangile ne serait-ce pas aussi devenir des êtres libres servant la loi comme un instrument au service de la liberté. Cet Évangile m'apporte une foule de questions. Continuons de méditer......

jeudi, 20 juillet 2017 13:24

Contemplatifs de la Parole.

Écrit par

"Venez à moi vous tous qui peinez, je vous soulagerai. Mon fardeau est léger." Mth 11, 28. C'est l'invitation que le Seigneur nous fait ce matin. Le pape François nous invite à être contemplatifs de la Parole de Dieu et du peuple. Ne serait-ce pas le même chose? Dans le texte de l'Exode d'aujourd'hui, le Seigneur se révèle en ces mots; JE SUIS. Regardez ce que nous allons réaliser ensemble et vous saurez qui je suis. Dieu n'est pas un être assis sur un nuage, les pattes dans l'espace qui nous regarde aller. C'est en contemplant le divin en nous que nous découvrirons Dieu. Devant les difficultés, les moments difficiles à vivre, venez à moi,  descendez en vous et cueillez le divin qui vous aidera à passer l'épreuve avec sérénité. C'est au coeur de nos vies que demeure le ressuscité et c'est là qu'il nous précède.

mercredi, 19 juillet 2017 14:02

Quelle est ta passion?

Écrit par

 

Ce matin, L'Évangile (Mth 11, 25) nous révèle que le Père s'est fait connaitre aux petits et aux pauvres. Il s'est révéler aux personnes capables de l'accueillir et de le découvrir dans leur vie. Mon père disait toujours: Ce qui fait la valeur d'un homme, ce n'est pas ses diplômes ou ses titres, mais ce qu'il a dans le ventre. Autrement dit: la passion qui le fait vivre. La reconnaissance du Père ne se fait pas nécessairement au niveau de l'intelligence et des connaissances mais au niveau du coeur. Le Christ a survécu aux siècles jusqu'à nous grâce à cette passion qui l'animait.Ce qui restera de nous sera aussi ce que nous avons dans le coeur et dans les tripes.C'est la quesiton que l'Évangile m'apporte: Quelle est la passion qui me fait vivre?

jeudi, 06 juillet 2017 19:58

Pensée spirituelle.

Écrit par

On demande un jour au Dalaï Lama: Qu'est-ce qui vou ssurprend le plus dans l'humanité? Il répondit: "Les hommes perdent la santé pour accumuler l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retoruver la santé. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourrir et ils meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu, en effaçant leurs traces."

mercredi, 21 juin 2017 20:15

Pensée de sagesse.

Écrit par

La vie est un long chemin qiui nous est donné pour découvrir la beauté de notre être. Un Sage.

mercredi, 21 juin 2017 00:04

Un témoignage.

Écrit par

Je voudrais à l'avenir sur cette page "Actualités" partager des témoignages de foi ou de vie en Église vécus par des personnes du milieu. Aujourd'hui, je vous présente celui d'une dame qui anime des célébrations de la Parole dans sa paroisse et elle a fait ce témoignage à l'occasion d'une célébration. C'est le fruit des partages de la Parole vécue dans leur communauté.

Un vieux sage dit souvent (nous sommes fait du souffle de Dieu). Il m'a fallu méditer longtemps pour enfin découvrir ce grand miracle de la vie.

Chaque être humain sur cette terre vient au monde avec une part de divin qui nous vient de Dieu. Certain développe ce côté divin et pratique la religion. D'autre pas du tout mais il y a en a qui font de belles choses et ne  savent pas qu'ils sont inspirés de Dieu.

Si je regarde de plus près j'apprends à reconnaitre le visage de Dieu dans leurs actes de tous les jours. Surtout ici dans nos communautés. Je vois le visage de Dieu dans tous les regroupements communautaires qui existent comme Parageance, chevaliers de Colonb, et tous les autres qui travaillent dans nos communautés respectives. Beaucoup ne sont pas pratiquants à l'église, mais apportent tellement de joie et de bien-être autour d'eux qu'ils est facile de voir le divin qu'il dégage.

Je vois le visage de Dieu dans toutes les personnes qui prennent soin des personnes âgées. Celles qui prennent soin des enfants, des malades, des enfants handicapés, des personnes en deuil, les personnes qui donnent de leur temps et leurs dons pour améliorer la qualité de vie des gens et les rendre heureux.

Je vois le visage de Dieu dans les gens qui prennent soin de la nature qui les entourent. Qui prennent soin des animaux et qu'ils veulent prendre soin de la création. Ces gens qui veulent garder notre planète en santé.

Je vois le visage de Dieu dans le sourire des gens de notre communauté. Ces personnes qui font tous leur possible pour garder vivante notre belle communauté en partageant la Parole, en animant les célébrations et en rassemblant le plus souvent tous les gens qui veulent partager de bons moments en bonne compagnie. Les personnes qui sont là au service de leurs semblables.

Il est beau le visage de Dieu, oui,  comme il est beau. Comme il est beau l'Esprit qui nous fortifie et nous fait vivre; nous fait vivre la vie en abondance.

Armande Synett. Cap Seize.  MERCI.

lundi, 19 juin 2017 14:51

Méditons un peu.

Écrit par

"Pourquoi êtes-vous restés là toute la journée sans rien faire?" Ils lui répondirent: "Parce que personne ne nous a embauchés." Mth. 20, 6-7. Combien de chrétiens aujourd'hui restent là sans rien faire malgré leur bonne volonté. je crois qu'il nous faut réfléchir cet engagement à deux niveaux. Demandons-nous si les chrétiens sont indifférents parcce qu'ils ne veulent rien savoir ou parce que ce que nous leur proposons ne correspond plus à leurs besoins. Quand je regarde le nombre de bénévoles engagés dans le milieu, quand je vois les cyclistes avec Pierre Lavoie, je me dis que ces gens ont besoin de défis, les jeunes sont surtout des bâtisseurs qui ne se contentent pas des sentiers battus.

Que veux dire aujourd'hui : Allez vous aussi à ma vigne.

samedi, 17 juin 2017 14:55

L'Église en vélo.

Écrit par

On parle souvent de l'Église en sortie, de l'Église missionnaire; aujourd'hui au Québec nous avons l'Église en vélo. Pierre Lavoie est sur la route avec plusieurs jeunes et moins jeunes pour franchir des kilomètres en vue de rammaser des sous pour les bonnes causes. C'est le chapitre 25, 31 ss de l'Évangile de Mathieu qui est en action. Cette Église qui pédale pour les malades ou les enfants en difficulté, elle est belle et vivante; elle vit une belle eucharistie sans le savoir sans doute. Mais Jésus dit: "Chaque fois que vous l'avez fait aux plu spetits d'entre les miens, c'est à moi que vous l'avez fait." Je rends grâce au Seigneur pour cette Église qui pédale et qui nous fait découvrir la profondeur du divin en nous.

vendredi, 16 juin 2017 14:51

Paul nous dit:

Écrit par

"Nous portons un trésor dans des vases d'argile."  2 Cor. 4,  7. Nous portons le trésor de la présence de Dieu, de l'amour de Dieu, du souffle de l'Esprit du Seigneur dans un corps fragile. Il y a du divin en nous. Nous sommes les enfants bien-aimés du Père. En sommes-nous conscients?

 

jeudi, 15 juin 2017 13:36

Vraiment!

Écrit par

Pour les personnes âgées, le plus difficile n'est pas d'accepter des idées nouvelles, mais c'est de sortir de nos vieilles idées, écrit Todd Rose. Nous aimons jongler avec des idées nouvelles mais ordinairement cela ne change rien à notre façon d'agir. Ceci provoque des conflits de génération. Nous sommes trop souvent prisonnier de ce que nous avons appris ou fait. C'était bon hier pourquoi ce n'est plus bon aujourd'hui? Nous le constatons souvent dans l'Église, nous écoutons de belles conférences, nous applaudissons le conférencier, mais le lendemain tout reprend comme hier. Qu'ossa donne?

Page 7 sur 13