Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

mardi, 05 mai 2020 14:55

La braise solitaire.

Écrit par

Juan se rendait toujours au service religieux de sa congrégation. Mais toruvant que le pasteur répétait toujours la même chose, il cessa de fréquenter l'église. Au bout de deux mois, le pasteur lui rendit visite. "Il est sans doute venu essayer de me convaincre de revenir," pensa Juan. Mais je ne peux pas lui dire la vraie raison de mon absence.

Le pasteur s'assoit et ne dit rien. Après avoir tenté inutilement d'animer la cnversation, Juan se tut à son tour. Ils demeurèrent tous les deux silencieux devant le feu. C'est alors que le pasteur de lève et à l'aide d'une branche qui n'avait pas encore brûlée, écarta une braise pour l'éloigner du feu. Comme elle n'avait pas assez de chaleur, elle commença à s'éteindre, Jaun la fit revenir vivement au centre de la cheminée.

Bonne nuit, lui dit le pasteur qui se leva pour sortir. Bonne nuit et merci, lui répondit Juan.  Loin du feu, la braise, aussi brillante soit-elle, finit par s'éteindre. Loin de ses semblables, l'homme, aussi intelligent soit-il, ne peut pas conserver sa chaleur et sa flamme. Je retournerai à l'église dimanche prochain.

Paulo coelho. comme un fleuve. P. 57.

dimanche, 03 mai 2020 13:51

Qu'as-tu appris?

Écrit par

Le bon Père Chenu dont j'ai eu la chance d'être son élève en liturgie à la Catho, comme disaient les étudiants, ce bon Père disait le soir quand il revenait de ses renocntres: Qu'avez-vous appris aujourd'hui? Je me pose souvent cette question: Qu'ai-appris aujourd'hui dans mes lectures, mes temps de prière, mes rencontres avec d'autres personnes? Ce temps de confinement est un bon moment de discernement sur ma vie d'hier et d'aujourd'hui? À quoi cela sert d'être prêtre dans notre contexte de société et d'Église? Des théologiens sur internet  nous apporte des pistes de réflexion fort enrichissantes qui me nourrissent. Il faut toujours demeurer  étudiant à l'école de la vie. 

vendredi, 01 mai 2020 23:09

salut Marie

Écrit par

Salut Marie aux bras ouverts, Apprends-nous l'accueil sans condition.

Salut Marie au pas alerte sur la route vers Élisabeth, Apprends-nous  le chemin de l'évangélisation.

Salut Marie au coeur de feu, Apprends-nous le feu de l'amour.

Salut Marie, la femme, Marie la mère, Marie de l'Évangile, Apprends-nous Jésus.

Salut Marie remplie de la présence de Dieu, femme de foi et d'audace, femme de prière et de contemplation.

Salut Marie, apprends-nous le silence, ton écoute de la vie et de la parole de Dieu, apprends-nous ton courage dans les difficultés et ta foi dans l'épreuve, apprends-nous l'audace devant l'avenir incertain. Amen.

           

 

jeudi, 30 avril 2020 16:36

Après la dispersion.

Écrit par

Au temps de la tour de Babel dans la Genèse 11, 1ss., les gens dispersés partout ne communiquaient plus ensemble et vivaient isolés. Alors Dieu regretta son geste. Il imagina alors des bâtisseurs de ponts. Des personnes capabes de refaire les liens brisés mais à distance. C'est alors qu'est né le téléphone, l'internet, les réseaux sociaux, etc ... Ces bâtisseurs de ponts, c'est chacune et chacun de nous. Nous sommes mandatés pour bâtir des ponts entre les personnes et surtout en ce temps de confinement, cette mission prend encore plus d'importance. Que Dieu fasse de nous de bons faiseurs de ponts.

mercredi, 29 avril 2020 14:31

Une espérience.

Écrit par

Un jour, je décidai de faire du ski de fond. Comme je commençais à un âge moins jeune, mon apprentissage fut plus long et ma vitesse de croisière laissait souvent à désirer, je n'aurais certes pas participer aux olympiques.

Par un bel après-midi, je pars en excusrsion avec un groupe de jeunes expérimentés. Je me suis rapidement retrouvé seul sur la piste. Voulant faire ressortit ma jeunesse, j'accélérer pour suivre le groupe. Je compris vite qu'à ce rythme, je ne me rendrais jamais au bout. Alors je  me résignai à prendre mon rythme et j'arrivai au but en retard mais encore en forme.  Voila, que je me suis dit, si tu veux aller jusqu'au bout dans la vie tu dois respecter ton rythme et du même coup respecter le rythme des autres.

mardi, 28 avril 2020 14:35

Dieu oublie ses lunettes.

Écrit par

Quelqu'un me dit«; Je crois que Dieu ne voit pas bien et quand quelqu'un agit mal, il oublie ses lunettes, et comme il n'est pas certain, il pardonne. 

Mais quand quelqu'un agit bien, il n'oublie jamais ses lunettes pour bien voir et festoyer.

lundi, 27 avril 2020 14:08

Sur l'autre rive.

Écrit par

La foule partit à la recherche de Jésus et ils le trouvèrent sur l'autre rive. Jn 6, 22 sss  Les gens ne trouvaient plus Jésus à l'endroit où ils l'avaient vu. Ils le trouvèrent sur l'autre rive. C'est ce que nous vivons en ce temps de confinement. Nous n'allons plus à l'église, nous n'avons plus nos messes, Jésus est sur l'autre rive, celle du quotidien. En lisant le journal et en éoutant les nouvelles, je me rends compte que beaucoup de bénévoles ont trouvé Jésus sur l'autre rive. Celle du quotidien. Merci.

samedi, 25 avril 2020 15:02

La solitude.

Écrit par

Sur le trottoir de sa ville, uns vieille dame jouait du violon et chantait. Arrivèrent un ivrogne et une autre vieille dame qui se mirent à chanter avec elle. D'autres encore vinrent se joindre à eux et finalement una petite foule chantait avec la bonne dame.

Pourquoi faites-vous cela, lui demande un passant?  Ele répond:

Pour ne pas rester seule, j'ai une vie très solitaire, comme presque tous les gens âgés.

Ce peut être une façon de combler des heures de solitude. Même à deux mètres de distance, nous pouvons chanter ensemble.

vendredi, 24 avril 2020 14:52

Le message d'une rose.

Écrit par

Une rose rêvait jour et nuit de la compagnie des abeilles, mais aucune ne venait se poser sur ses pétales. La fleur, cependant, continuait  à rêver. Durant ses longues nuits, elle imaginait un ciel où volaient de nombreuses abeilles, qui venaient, tendrement l'embrasser. Ainsi, elle parvenait à résister jusqu'au jour suivant, où elle s'ouvrait de nouveau à la lumière du soleil.

Un soir, connaissant la solitude de la rose, la lune demanda: "N'es-tu pas lassée d'attendre?" "Peut-être. Mais je dois continuer." " Pourquoi?"

"Parce que si je ne m'ouvre pas, je suis fané."

Dans  les moments où la solitude semble écraser toute beauté, nous n'avons d'autre moyen de résister que de rester ouverts.  Voila pour la pandémie, Restons optimistes.

jeudi, 23 avril 2020 21:20

Réfléchissons...

Écrit par

Celui qui attend que tout danger soit écarté pour mettre les voiles ne partira jamais en mer. Rick Riordan.  

Page 4 sur 29