Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

vendredi, 20 avril 2018 15:33

Pensée.

Écrit par

"Le puissant n'est pas celui qui raisonne, mais celui qui rayonne." Madeleine Dubois.

 

mercredi, 18 avril 2018 19:54

Un lac intérieur.

Écrit par

"Nous avons tous à l'intérieur de nous un lac tranquille qui est notre refuge. Quand l'eau se trouble il suffit de la laisser décanter pour qu'elle redevienne translucide. Il faut savoir arrêter de remuer le fond pour respirer à la surface, comme les dauphins le font en sautant hors de l'eau pour prendre un peu d'air. Nous avons besoin de ces temps d'arrêt. Ma journée est donc faite d'actions, mais aussi d'instants de silence où je toruve une source d'inspiration, de créativité." Yves Dutell.

 

jeudi, 05 avril 2018 19:23

Ma foi aujourd'hui.

Écrit par

Qu'est-ce qu'est ma foi en 2018? Pourquoi encore se poser cette question? Avoir la foi signifie-t-il aller à l'église? Ma foi se trouve où dans ce monde différent? Tout ce mnde moderne qui s'éveille et qui désire plus que tout obtenir la réussite. La foi signifie-t-elle obtenir ou réussir? Devons-nous croire en l'Église? Pour ma part, ma foi est très présente dans tous les côtés de ma vie, elle est invisible, elle est nourissante, elle est sans aucun doute amour et bien sur aussi elle se trouve dans mes rituels en famille.

Je pourrais comparer ma foi au corps humain. Mon corps est celui que je porte chaque jour, il contient bien évidemment tous les organes qui me permettent de vivre, de respirer. Dans mon corps, j'ai bien sur mon couer, mon cerveau, etc ... Parmi ces organes, j'ai mon foie qui joue un rôle essentiel de filtrage pour ma digestion et bien d'autres fonctions. Pour faire comprendre ma foi, j'utilise parfois cette métaphore qui explique facilement comment je vois la "chose".

Chaque matin, je me lève et commence ma journée avec mon petit déjeuner. Je me nourris de ce qui me semble bien pour moi. Ma foi, je la nourris de la façon dont je décide. Parfois je saute mon petit déjeuner, oubliant aussi ma foi. Je vis aussi de la colère, j'ai besoin de digérer et de prendre le temps de la filtrer afin de mieux gérer la situaiton. Comme mon foie travaille pour ma digestion, ma foi travaille sans que je m'en rende compte sur mes valeurs et ma tolérance. Le foie ne tolère pas tout comme ma foi. Mon foie filtre ce qui est bon et garde le nécessaire de la nourriture, comme les vitamines et minéraux. Ma foi sait ce qui est bien ou mal. Grâce aux vitamines, un enfant grandit correctement et en bonne santé. Si je nourris mon enfant intérieur en l'immergeant de ce qui me fait du bien pour moi, en commettant des erreurs qui me font elles aussi grandir, puisqu'il me faut un temps pour digérer certaines situations et je continue de grandir. La foi en 2018 pour moi aide à me faire grandir. Je la nourris de ce que moi je décide, je digère les événements de ma vie et ainsi va la vie. La foi et le foie ont un rôle similaire. il faut que j'aie confinace en mon foie pour me nourrir, il faut que j'aie confiance en la vie pour avancer. La foi est d'avoir confiance.

J'ai confiance ne l'être humain que je suis, j'ai besoin d'avoir confiance en moi pour continuer. Je crois que chaque personne est différente dans sa foi puique nous évoluons tous de façon différente. Mais la foi est la même chose pour tout le monde. La foi est de croire. Je crois que Dieu nous a envoyé son Fils, être humain, pour nous démontrer que tout le monde humain fait des erreurs comme son Fils lui-même a fait pour évoluer. Nous évoluons par nos erreurs une fois comprises. Jésus a commis des erreurs comme moi, Jésus a été hunain comme moi, Jésus a cherché sa propre foi lui-même. Je crois que Jésus a bien existé et que son histoire est toujous d'actualité. Nous vivons dans un monde similaire. J'ai besoin de connaitre son histoire puisque  parfois l'histoire nous sert de leçon.

J'ai foi en l'histoire de Jésus, je la transmets à mes enfants en partageant chaque jour notre repas en famille comme la dernière Cène de Jésus avec ses apôtres. Chaque fête contient une histoire que je transmets aussi à mes enfants. Libre à eux de continuer l'histoire. Prendre un moment pour soi, comprendre l'histoire et la retransmettre est-ce faire Église aujourd'hui? Je vis chez moi, prends mes moments pour méditer. Il y a des histoires qui me font réfléchir sur l'être humain que je suis, je vais vers les autres pour aider, je célèbre avec mon prochain et partage des repas en famille ou entre amis .. C'est peut être la clef de notre Église aujourd'hui.

Je prends cette clef pour vivre ma foi en 2018. J'ai confiance en l'être humain que je suis.

Téminage de:   Isabelle Bouchard. Ste-Anne des Monts.

vendredi, 23 mars 2018 17:32

Un sage me dit:

Écrit par

Notre esprit s'incarne en deux lieux et se manifeste en deux voix: l'intellligence et le coeur. L'intelligence nous fait rechercher la connaissance et la liberté. le coeur nous met en quête d'amour. Les deux unis nous font quérir la beauté et la justice.

 

mercredi, 21 mars 2018 14:34

Une petite pause.

Écrit par

Ce ne sont pas les éléments extérieurs qu'il faut changer, mais nos pensées et nos croyances qui conditionnent une grande partie de ce qui nous arrive. Nous sommes ce que nous pensons, dit un ancien. Un homme pessimiste voit partout des signes négatifs; un optimiste voit partout des signes d'espoir qui confirment son optimisme. F.L.

 

samedi, 17 mars 2018 15:50

Une parole de sage.

Écrit par

Quelqu'un dit: Les enfants ont droit d'être en sécurité. le vieux sage rerpis:"Les enfants sont en sécurité quand ils sont aimés, non parce qu'ils ont le droit de l'être.

vendredi, 16 mars 2018 14:52

Un sage dit

Écrit par

"Ne demande pas que les événements arrivent comme tu le souhaites, mais souhaite-les comme ils arrivent et tu seras heureux."

 

jeudi, 15 mars 2018 13:45

Une parole de sagesse.

Écrit par

" Un vieil homme à lapparence misérable, mendiant sa vie, s'avançait dans les rues d'une ville. Parsonne ne lui portait attention. Un passant lui dit avec mépris: "Que fais-tu ici? Tu vois bien que personne te connais."

L'homme pauvre regarda calemement le passant et lui réppondit: "Que m'importe? Je me connais moi-même et cela me suffit. C'est le contraire qui serait une horreur: Que tous me connaissent et que je m'ignore."

Voila le vrai chemin de la liberé.

samedi, 10 mars 2018 20:19

Pensée.

Écrit par

"Les stars brillent, LES SAINTS ÉCLAIRENT. J.G.

 

vendredi, 09 mars 2018 16:55

Méditons un petit peu,

Écrit par

Dans le document de l'Assemblée des Évêques du Québec sur le tournant missionnaire publié en 2016, nous lisons P. 20: "Les nouvelles communautés paroissiales et leurs responsables pastoraux doivent se soucier de vivre au milieu du peuple qui leur est confié, d'être en contact avec lui, et d'être proches des gens et de leurs soucis. Bref, les paroisses doivent être "des lieux de communion vivante et de participation qui s'orientent  complètement vers la misison." (EG 28). La paroisse ne peut se concevoir comme un "service du religieux" et prendre pour modèle d'organisation les services publics. Loin d'être une administration distante et déconnectée, elle doit être engagée dans la vie de ce milieu et offrir véritablement un présence d'Église sur un territoire. Il faut garder en mémoire cet avertissement salutaire:

"Il faut reconnaitre que, si une partie des personnes baptisées ne fait pas l'expérience de sa propre appartenance à l'Église, cela est peut être dû aussi à certaines structures et à un climat peu accueillant dans quelques-unes de nos paroisses et communautés ou à une attitude bureaucratique pour répondre aux problèmes, simples ou complexes, de nos peuples. En baucoup d'endroits il y a une prédominance de l'aspect administratif sur l'aspect pastoral, comme aussi une sacramentalisation sans autres formes d'évangélisation." (EG 63).

Dans le tournant issionnaire que nous entreprenons en Église et devant le changement radical de notre société, je crois qu'il est urgent et primordial de bien méditer ensemble ces quelques lignes pour asseoir notre démarche sur du solide. Nous avons trop fait des structures pour de structures et ce ne fut que de la chirurgie esthétique.  Comme dirait le Pape François: Ne nous laissons pas voler notre communauté.

 

Page 3 sur 12