Spiritualité

Homélies, réflexions et spiritualité

Spiritualité

mercredi, 08 janvier 2020 15:01

Une traversée orageuse.

Écrit par

Jésus marche sur les eaux pour aller à la rescousse des siens. Mc 6, 45. Les disciples sont invités à traverser sur l'autre rive mais la traversée est orageuse. Jésus vient de multiplier les pains et ils n'ont rien compris. "Leur cour était endurci.  Dès que Jésus est accueilli dans la barque, la tempête s'apaise et la traversée finit bien. Depuis quelques années dans nos sociétés qui de modernisent et deviennent plus autonomes, la traversée vers une autre vision d'Église se fait orageuse parfois et nous subissons des mouvements de retour en arrière. Notre coeur serait-il endurci comme celui des disicples? Jésus vient nous rejoindre: N'ayez pas peur, c'est moi. Confiance. Comme pour les disciples, si nous savons laisser monter Jésus dans notre barque personnelle comme en Église notre traversée finira bien. Par contre si nous voulons vivre notre propre traversée nous risquons le naufrage.

 

lundi, 06 janvier 2020 15:20

Celui qui ...

Écrit par

Celui qui garde le commandement de Dieu est de Dieu, son commandement le voici: aimez-vous les uns les autres, nous dit S. Jean. Comment savoir que nous gardons  le commandement du Seigneur. Voila la question. Nous ne gardons pas le commandement du Seigneur en le disant mais en le vivant. Le regard que je pose sur le jeune homme qui vient de poignarder à mort son copain: Est-il un bandit ou un jeune qui a soif d'amour et de reconnaissance? L'opinion que je répands sur un couple homosexuel qui vient de se marier? Ma façon de vivre le commandement du Seigneur monte du coeur et se répand comme un baume cicatrisant sur les plaies des personnes qui m'entourent.

 

samedi, 04 janvier 2020 15:57

Où ...

Écrit par

Où demeures-tu?  Jn 1, 35-42. Les mages demandent: Où est le roi des Juifs? Et nous, aujourd'hui, posons-nous encore la même question? Sommes-nous encore à la recherche de Jésus? Oui, nous le sommes encore et nous le serons peut être toujours. Faire l'expérience du Christ vivant, c'est être capable de changer de chemin comme le firent les mages de l'Évangile. Cette présence du Ressuscité en nous est le fruit d'une découverte continuelle qui nous fait grandir. Mais pour nous aujourd'hui, je crois qu'il est plus important de se laisser découvrir par le Christ en nous; se laisser porter par cette présence amoureuse, apprende à cheminer avec Lui toujours. C'est apprendre ce coeur à coeur journalier qui est prière constante d'adoration et d'action de grâce. Que notre vie devienne prière et action de grâce.

 

vendredi, 03 janvier 2020 15:22

Envoyé comme témoin.

Écrit par

Alors Jean rendit ce témoignage: J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui. (...) C'est lui le fils de Dieu." Jn 1, 29-34. Je partage queleuqes mots de Jean Vanier sur ce texte.

"Une des caractéristiques de l'Évangile de Jean est la façon dont il met l'accent sur l'importance du témoignage. Jean le Baptiste pouvait rendre témoignage à Jésus parce que le Seigneur avait parlé à son coeur. Jean le Baptiste comme le disciple bien-aimé, comme tous les disciples de Jésus à travers les âges sont appélés à être des témoins et à montrer Jésus en disant: "Voici l'Élu de Dieu," celui qui guérit les coeurs brisés, nous donne la paix et conduit à la vérité. Les témoins de Jésus n'annoncent pas des théories ou des doctrines. Ils ne cherchent pas des disciples pour leur propre gloire; ils cherchent à conduire les gens à Jésus. Ils disent ce qu'ils ont vécu, vu et entendu dans leur coeur. Ils racontent comment Jésus a changé leur coeur de pierre en coeur de chair. Ils racontent comment Jésus les a fait rentrer dans l'amour. Jésus disait que l'on reconnaitrait ses disciples à l'amour qu'ils auraient les uns pour les autres." Jn 13, 35.   J.V. Entrer dans le mystère de Jésus.

Jean le Baptiste et Jésus à la suite nous invitent à être des témoins, des gens qui laissent passer le Christ, non des hauts parleurs qui annoncent des doctrines. C'est le chemin sur lequel nous attendent le Seigneur et notre monde d'aujourd'hui. Cet Évangile devrait avoir une résonnance très forte à nos oreilles et à notre coeur pour, à l'exemple des mages, prendre un "autre chemin."  Avant de communier, j'aime reprendre ce mot de Jean Vanier: Voici l'élu de Dieu, celui qui guérit les coeurs blessés qui conduit à la paix et la vérité. Et j'ajoute de mon cru Fais de nous des témoins de ta présence amoureuse au coeur de nos vies. Soyons témoins de Jésus aux limites du monde ....

 

dimanche, 29 décembre 2019 15:18

Une année nouvelle.

Écrit par

Mon premier mot est pour dire une action de grâce à la vie de nous permettre de saluer cette nouvelle année. Tant de frères et de soeurs sont tombés en route depuis l'an dernier. Je dis action de grâce à la vie parce que la vie qui nous habite est la VIE, la puissance du divin en nous qui est principe de cette vie. Soyons des êtres de louange pour ce Dieu, cette force divine qui est en nous.

Mon second mot aujourd'hui est pour souhaiter que nous devenions ensemble des bergers, des personnes qui font une rencontre personnelle avec Jésus assez forte pour devenir des témoins de l'amour et de la paix dans un monde souffrant de violence, d'agressivité et de guerre. "Je suis venu allumer un feu sur la terre et comme je voudrais que ce feu soit édjà allumé." Lc 12, 49. soyons des pyromane pour allumer le feu de l'amour dans les coeurs. Notre monde a besoin de bergers au coeur de feu. Nous sommes bien armé au plan religieux mais notre vie spirituelle est en souffrance.

Mon troisième mot sera pour que nous découvrions ensemble le visage de Dieu au coeur de nos vies: "Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage" Livre des Nombre. Ce visage du Seigneur est inscrit au fond de nous mêmes et nous avons à le découvrir pour le laisser passer comme un vitrail qui laisse passer la lumière.

Mon quatrième mot sera pour souhaiter comme dit Saint Paul que nous soyons libérés des lois, traditions et coutumes pour posséder la liberté des enfants de Dieu et pouvoir dire ABBA' Père. Que NOUS avançions moins au niveau de ce qui est permis ou défendu mais davantage au niveau de ce qui a du sens, fait grandir la vie, rassemble, fait prier (comme disait un de mes anciens évêques). Dieu a envoyé son Fils pour que ceux qui sont soumis à la loi soient rachetés. Col. 4, 4-7.  Que notre expérience de la Parole de Dieu en nous soit assez forte pour faire de nous des témoins du ressuscité.

Mon cinquième mot sera pour souhaiter que nous devenions ensemble des Marie. Marie regardait ce qui se passait autour d'eux, gardait cela dans son coeur, les méditait pour les comprendre et les vivre pleinement. Elle était une femme forte, bien de son temps et ouverte à l'avenir. Elle est entrée allègrement dans le plan de Dieu avec elle et l'a vécu pleinement. Elle nous donne l'exemple pour nous aujourd'hui où le monde est changé, les défis sont autre, la façon de vivre la mission du Christ est différente, nous sommes dérangés dans nos traditions et façons de faire; Marie nous donne l'exemple de la femme debout à l'écoute de la vie et prête à s'y engager. La mission est en avant et nous attend.

Mon dernier mot sera pour que la bénédiction de Dieu descende sur nous tous. Quand le Seigneur bénit, il rend fécond. La bénédiction de Dieu est un acte de fécondité. Quand Dieu a bénit Abraham, il eut une descendance aussi nombreuse que le sable au rivage de la mer et les étoiles au firmament. Gn 23, 17. Que le Seigneur bénisse notre vie quotidienne pour qu'elle soit féconde en fruit de bonté, d'amour, de pardon, de miséricorde et que notre monde environnant connaisse le feu que le Seigneur veut allumer sur la terre.

 

jeudi, 26 décembre 2019 20:32

Pensée

Écrit par

Apprenez à donner de l'absence à ceux qui n'ont pas su appprécier l'importance de votre présence.

 

lundi, 23 décembre 2019 17:34

Un prophète.

Écrit par

Qu'est-ce qu'un prophète? Un prophète est quelqu'un qui a fait une expérience du Christ assez forte pour  lui permettre de regarder les autres comme des soeurs et des frères.

On demandait à des enfants: C'est quoi une vie réussie? Un enfant de neuf ans répondit: C'est être heureux sans rendre les autres malheureux. Socrate avait dit la même chose il y a quelques années.

Le sage veut libérer les hommes de l'esclavage de leurs passions pour leur permettre de vivre libre et heureux. Jésus a voulu la même chose et c'est aussi l'Importance du sacrement du pardon dans la rencontre individuelle. Cette rencontre avec Jésus veut libérer l'être humain de l'esclavage de ses blessures et ses passions. Ce n'est pas d'abord l'aveu rapide et détaillé qui est important, mais le dialogue sincère dans la prière qui libère et guérit. 

 

mercredi, 18 décembre 2019 15:20

Une expérience

Écrit par

Dans la volonté d'évangélisation d'une part, et pour découvrir l'importance de la Parole de Dieu, nous avons tenté une expérience dans une paroisse de chez nous. A l'occasion d'une célébration dominicale de la Parole, nous avons disposé les chaises dans la salle en  cercle et avons donné la parole aux participants. C'est rien d'extraordinaire, mais c'était un premier essai. J'ai été étonné de la qualité de la participation des gens et de leur capacité de faire une homélie à leur façon et qui les rejoint dans leur vécu. La célébration a duré deux fois le temps ordinaire d'une même célébration et personne n'a trouvé le temps trop long. Nous avons posé la question: Avez-vous le goût de revenir une prochaine fois? la réponse fut positive. Les animateurs étaient très dynamiques. J'ai goûté cette célébration avec eux. Je voulais que la communauté comprenne que ma première mission comme prêtre était de rassembler autour de Jésus Christ par la Parole, pour un vécu chrétien plus intense et ensuite célébrer ensemble en action de grâce. Je souhaite passer de l'autel avec un sacrifice à la table de communion où l'on découvre toute la force de la célébration au coeur de la vie que le Christ nous a donnée le jeudi saint. C'est une petite expérience, qui s'est certainement vécue ailleurs,  qui se répétera en s'améliorant et qui je le souhaite rejoindra les personnes qui n'ont plus le goût de l'Eucharistie traditionelle mais qui ont soif de spiritualité et de la Parole qui donne sens à la vie. Nous apprendrons à communier au Christ dans sa Parole et, en enlevant la communion à l'Hostie, nous pourront ainsi replacer la communion eucharistique dans son vrai sens sacramentel. Le meilleur est à venir.

 

dimanche, 15 décembre 2019 10:29

Présence réelle

Écrit par

La présence réelle de Jésus  dans l'Eucharistie, dont témoigne en permanence la lampe du sanctuaire, n'est réelle pour moi, ou du moins n'a de sens, que dans la mesure où je suis moi-même une présence réelle à toute l'Église et à tout l'univers." Maurice Zundel.

Le sens de l'Eucharistie, pour moi, est d'abord celui d'une action qui s'accomplità la messe où nous allons à la rencontre de la croix, et où nous devenons nous-mêmes le corps et le sang du Christ. L'exposition du Saint Sacrement n'a de sens que si elle renouvelle notre donation de nous-mêmes en nous permettant de devenir universels. M. Zundel.

 

vendredi, 13 décembre 2019 15:41

Nous avons joué de la flûte ....

Écrit par

"Nous avons joué de la flûte et vous n'avez pas dansé.  Nous avons chanté et vous n'avez pas applaudi" Mth 11, 16. Je m»'amuse a parodier ce texte pour aujourd'hui question d'inviter à réfléchir. Nous avons fait des messes et vous n'êtes pas venus, nous avons fait des chemins de croix et vous n'êtes pas venus. Nous avons chanté de beaux chants religieux et vous n'avez pas dansé. Pourquoi?

Je lisais, hier, un reportage sur le Congo où un médecin qui soigne et défend les femmes violentées et violées se disait catholique mais ne pratiquait plus parce que le langage tenu à l'église ne le nourrissait plus dans sa vie. C'est le cri qui devient universel. Nous avons là un gros questionnement dans notre démarche ecclésiale.  Si nous voulons évangéliser, prendre le tournant missionnaire, nous devrons nous évangéliser les premiers pour devenir évangélisateurs. Sinon nous allons continuer de chanter, célébrer et personne ne viendra danser.

Jésus est venu révéler l'être humain à lui-même et du même coup faire découvrir l'Esprit divin en nous qui nous soutien et nous accompagne. Jésus est venu nous dire que l'être humain est un être en croissance vers un idéal. Sur cette route il fait des faux pas, mais l'important est de se relever et de continuer. L'être humain a soif de spiritualité parce qu'il est d'abord un être spirituel. Notre Dieu est un Dieu du présent qui accompagne l'être humain d'aujourd'hui. Il n'est  pas le Dieu mort de nos souvenirs du passé, il est le Dieu de la vie d'aujourd'hui en marche vers demain. Méditons le texted 'Isaïe: "Je te donne un enseignement utile, je te guide sur le chemin ou tu marches. Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements, la paix serait comme un fleuve, la justice comme les flots de la mer." is. 48, 17 ... Durant ce temps de l'Avent ouvrons nos oreilles et notre coeur pour faire  l'expérience de cette présence en nous d'une force divine qui nous pousse vers l'avant.

 

Page 2 sur 22